De trop nombreux accidents mortels sont encore liés à l’alcool et la sécurité routière a rendu obligatoire la présence d’un alcootest pour tout conducteur de voiture depuis mars 2012.

Il existe des modèles jetables pour 2 euros seulement qui peuvent sauver des vies si jamais ne vous avez un doute sur votre taux d’alcoolémie avant de prendre le volant à l’issue d’une soirée.

Si vous n’avez toujours pas acheté ce petit appareil, je vous propose de faire le tour de mes modèles préférés.

Quel alcootest choisir en 2018 ?

Comparatif du top 3 des éthylotests électroniques

  • ACE AL6000 Professional
    Le top du top
  • Note : 19/20
  • Avantages
    Fiabilité
    Solidité
    Efficacité
  • Inconvénients
    Prix
  • Alcootest Oasser
    Le meilleur rapport qualité/prix
  • Note : 17/20
  • Avantages
    Perfomance
    Rapport qualité/prix
    Facilité d'utilisation
  • Inconvénients
    Design un peu "cheap"
  • Ethylotest norme NF
    Pour les petits budgets
  • Note : 15/20
  • Avantages
    Prix imbattable
    Compact
    Fabriqué en France
  • Inconvénients
    Usage unique

 

ACE AL6000 Professional : le meilleur alcootest sur le marché ?

Si vous voulez éviter tout ennui, l’alcootest électronique NF Alkomat ACE AL6000 Professional possède d’excellent avis utilisateurs. Il est particulièrement précis puisqu’il indique en 3 à 5 secondes un nombre avec 2 chiffres après la virgule.

ACE AL6000 Professional

Cet alcootest avec capteur interchangeable coute moins de 100€ et permet de faire des économies sur le long terme. Il est livré avec 5 embouts et fonctionne avec 2 piles de type AA. On note également la présence d’un étui pratique pour le ranger dans la boite à gants par exemple.

 

Alcootest Oasser : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Si vous recherchez un alcootest réutilisable, difficile de trouver moins cher que l’éthylotest Oasser. Pour une vingtaine d’euro environ, il vous suffira de garder dans votre voiture ce modèle alimenté par 3 piles AAA.

Alcootest Oasser

Particulièrement compact, l’alcootest Oasser est facile à utiliser avec son unique bouton. Le résultat est quasiment immédiat pour savoir instantanément si vous dépasser ou nom le seuil de 0,25 mg par litre d’air expiré.

 

Alcootest jetable : une alternative bon marché et fiable

Si vous recherchez la solution la moins chère, vous pouvez trouver facilement sur internet un lot de 2 éthylotests jetables certifiés avec la norme NF pour moins de 4€. Le seul inconvénient reste, au-delà de l’usage unique, la date de péremption d’environ 2 ans (ce qui laisse tout de même le temps de voir venir).

Ethylotest norme NF

Il s’agit en fait des modèles traditionnels avec une couleur positive ou négative qui apparait après avoir souffler dans l’éthylotest (comme dans le sketch de Coluche pour les plus anciens d’entre nous !). Lisez bien la notice pour ne pas vous trompez dans le résultat obtenu.

A noter que pour les voyageurs réguliers, il existe même des lots de 20 voire 50 alcootests. Cependant, un modèle électronique comme vu plus haut reste une solution plus rentable à long terme.

 

Qu’est-ce qu’un alcooltest ?

L’alcootest est en réalité le nom d’une marque d’un éthylotest. Cet appareil permet de mesurer le taux d’alcoolémie et est devenu obligatoire depuis 2012 pour tout propriétaire de voiture et de véhicule terrestre plus généralement.

Même si vous ne serez pas sanctionnez financièrement en cas de contrôle si jamais vous ne possédez par d’alcootest, il est fortement recommandé d’en posséder un dans la voiture au cas où. Il est même parfois possible d’en obtenir un gratuitement dans les centres de sécurité routière.

 

Alcootest : comment ça marche ?

L’alcool n’est pas digéré lors de l’absorption, ni modifié chimiquement dans la circulation sanguine. À mesure que le sang traverse les poumons, une partie de l’alcool traverse les membranes des sacs d’air des poumons (alvéoles) dans l’air expiré. Ainsi, la concentration de l’alcool dans l’air expiré est liée à celle dans le sang.

Pour cette raison, vous pouvez déterminer le taux d’alcoolémie en mesurant l’alcool en soufflant dans un alcootest. Le rapport entre l’alcool dans l’haleine et celui présent dans le sang est d’un facteur 2000. Cela signifie que 2 000 millilitres d’air contiennent la même quantité d’alcool que 1 ml de sang.

Je vous recommande fortement de bien lire le mode d’emploi avant d’utiliser un alcootest pour bien comprendre le sens de la mesure indiquée sur l’écran digital (pour les appareils électroniques) ou la couleur obtenue (pour les modèles jetables).

 

Quelle limite ne faut-il pas dépasser ?

En France, la limite fixée par le code de la route est de 0,5 g/L de sang soit l’équivalent de 0,25 mg par litre d’air expiré. Le seuil des jeunes conducteurs (permis probatoire les 3 premières années) est quant à lui de 0,2g/L soit moins d’un verre d’alcool.

En cas de dépassement du seuil, les sanctions sont lourdes avec au minimum :

  • L’immobilisation immédiate du véhicule (voiture, vélo, etc.) ;
  • La perte de 6 points sur le permis de conduire jusqu’à la suspension ;
  • Une amende de 135€ voire plus…

Mais avant de penser aux sanctions, pensez toujours aux dégâts irréversible que vous pourriez causer en conduisant après avoir bu trop d’alcool. Ne mettez pas votre vie et celle des autres en danger en essayant de déjouer, fausser ou contester les résultats d’un alcootest.

Résumé
Mise à jour
Produits testés
Alcootest
Mon avis
51star1star1star1star1star

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.