Les caméras de chasse sont utilisées depuis de longues années par les chasseurs, pour observer les mouvements et les comportements des gibiers, de jour comme de nuit. Beaucoup les utilisent aussi pour observer simplement la faune et la flore. Mais depuis quelque temps, on dénombre un grand nombre d’adeptes utilisant ces caméras pour surveiller un territoire, et même leur domicile.

Il existe une très grande quantité de caméras de chasse sur le marché, il est donc nécessaire de bien cibler son besoin pour choisir le modèle qu’il vous faudra et ne pas se tromper dans l’achat de ce type de produit.

Quelle caméra de chasse choisir ?

SecaCam RAPTOR : la meilleure caméra de chasse sur le marché ?

La caméra de chasse SecaCam RAPTOR est un très petit modèle, qui passera pratiquement incognito dans la forêt. Elle mesure 9.8 cm x 7.2 cm x 13.2 cm pour à peine 500 grammes. Son apparence camouflage et son flash noir à LED, la rendra totalement invisible à l’œil humain et animal, de jour comme de nuit.

Équipée d’une sangle d’attache en tissu, vous pourrez la fixer sur n’importe quel support (arbre, poteau, grillage…), mais ce modèle de caméra de chasse vous permet également de la poser sur un trépied si vous n’avez pas de support vertical disponible dans la zone que vous souhaitez surveiller.

Conçue dans un plastique très robuste, cette caméra de surveillance infrarouge possède également un indice de protection IP54. Elle sera donc insensible aux chutes potentielles de branche, à la poussière, à la corrosion et surtout, elle est imperméable en cas de pluie par exemple.

Cette caméra est livrée avec 8 piles LR6 (AA), ce qui lui permettra de prendre environ 5 500 photos et d’enregistrer 60 minutes de vidéo. Elle possède un angle de détection de mouvement de 52° (10° de moins que la vision binoculaire de l’homme), et une portée de 15 m. Au-delà, les photographies et les images ne seront pas utilisables.

Vous pourrez, sur ce modèle de caméra de chasse, régler la résolution des photos (5MP, 8MP, ou 12MP) tout comme pour les vidéos (full HD ou HD). Attention tout de même, plus la résolution sera importante, plus l’image prendra de place et, compte tenu de l’espace de stockage, vous pourrez en stocker une quantité plus faible. Cette caméra à un temps de réponse très rapide, en effet, elle sort de son mode veille en à peine 0.4 seconde. De plus, la vitesse de ses prises de vue lui permet également de prendre en photo des animaux en mouvement et avec une très grande netteté.

La récupération de vos images ou des vidéos se fait par carte SD (livrée avec l’appareil). Ainsi nul besoin de débrancher l’appareil.

 

COOLIFE: le meilleur rapport qualité/prix du moment

La caméra de chasse Coolife est un modèle assez compact. Elle mesure 13.4 cm x 9 cm x 6.4 cm. Elle est conçue dans un plastique très robuste, et elle est IP67. En plus d’être imperméable, elle est capable de résister à des températures extrêmes (-20° à +60 °C).

Cette caméra est équipée d’une ceinture d’attache uniquement. Avec ses trois capteurs, son angle de prise de vue total peut atteindre 125°. Elle est l’une des caméras les plus performantes du marché. Capable de prendre des vidéos ou photos à 20 m durant la nuit, elle peut visionner jusqu’à 25 m pendant la journée. Vous aurez la possibilité de choisir les niveaux de résolution des photos (8MP ou 21MP). Attention cependant, seule la résolution 8MP est disponible pour les photographies infrarouges sur cette caméra de chasse nocturne.

La caméra fonctionne sur batterie avec 8 piles LR6 (AA), non livrées sur ce modèle. Elle est en mode veille lorsqu’il n’y a aucune détection de mouvement ou de chaleur. Ce qui permet d’avoir une autonomie très importante. Dès lors qu’un animal ou un humain passe dans la zone de détection, la fonction caméra s’enclenche en moins de 0,2 seconde.

Vous pourrez également sur ce modèle de caméra de chasse, activer des capteurs infrarouges passifs (PIR). La caméra détectera immédiatement le moindre changement de température ambiante qui serait causé par le déplacement d’un être vivant.

Elle est programmable en temps différé, mais vous pourrez aussi choisir le nombre de photos vous souhaitez prendre dans un intervalle prédéfini. Ce qui vous permettra de garder de nombreuses photographies des animaux qui seront filmés. Vous pouvez par exemple choisir un délai de prise de vue de 30 s, et définir la série de photo sur trois photos.

Enfin, vous pourrez enregistrer et récupérer les films et photos que votre caméra aura réalisés, grâce à une carte micro SD de 32 Go.

 

APEMAN H45 : une caméra de chasse pas chère mais fiable

La caméra de chasse APEMAN H45 est un modèle relativement petit. Elle mesure 10 cm x 9 cm x 12 cm et ne pèse que 590 gr. Elle sera donc facile à prendre en main (il s’agit de la taille d’un grand smartphone) et est presque invisible pour les animaux ou les humains que vous souhaitez filmer ou photographier.

Conçue dans un plastique très robuste comme la plupart des caméras de chasse ou de surveillance, elle est également IP66, ce qui la rend très imperméable. Nul besoin de trouver un emplacement abrité, elle est conçue pour résister aux intempéries, aux chutes de branches et à de fortes pluies.

Équipée d’une sangle, vous pourrez l’installer où vous le souhaitez. Son angle maximal de prise de vue est de 60°, et sa portée maximale est de 20 m de nuit (contre un peu plus de 22 m de jour). Elle a une vitesse de déclenchement un peu moins rapide que ses concurrentes sur le marché. Donnée pour un déclenchement en 1 sec si la caméra détecte un mouvement, vous risquez fort de rater l’animal ou l’homme qui passerait devant votre caméra.

Mais ce modèle de caméra de chasse se rattrape en proposant un capteur à infrarouge (nommé PIR) qui détecte les changements de températures ambiantes. Elle prend également des photos en très bonnes résolutions (12MP ou 16MP) et en couleur en journée. Les photos et vidéos de nuit seront quant à elles en noir et blanc.

Vous pourrez également, sur ce modèle, programmer un nombre de photos à prendre dans un temps donné, utiliser la fonction minuteur pour programmer vos prises de photos et/ou vidéo.

Toutes les photos et vidéos qui seront prises avec cette caméra pourront être enregistrées dans une carte SD de 32 Go (non fournie).

Elle peut être équipée de 4 ou 8 piles LR6 (AA). Ce qui vous donnera entre 3 et 6 mois d’autonomie.

 

Comment choisir sa caméra de chasse ?

Placée en extérieur, la caméra que vous achèterez devra avoir un boîtier solide, résistant à l’eau et sécurisé. Préférez à minima des caméras répondant à l’indice de protection IP64 pour avoir la garantie d’imperméabilité.

Ensuite, il faudra que votre caméra puisse être maintenue solidement sur le support choisi. Les sangles en tissu épais sont préférables. Oubliez les montages sur un trépied, vous ne pourrez pas camoufler la caméra comme il le faut.

L’autonomie de la batterie est indispensable. Attention à ne pas choisir les modèles les moins chers, vous risquerez d’avoir une caméra très peu autonome. Les modèles à 8 piles vous permettront une autonomie de 3 à 6 mois en mode veille.

L’angle de vision de la caméra et la portée de vue est déterminant pour capter des images de belles qualités. Préférez les caméras qui ont au minimum 60° d’angle de vision (ce qui correspond à la vision binoculaire humaine). Choisissez une caméra dotée d’une portée de 20 m pour avoir un champ de vision le plus étendu possible.

La qualité des photographies et des vidéos est primordiale. Évitez les modèles vous proposant des photos à moins de 8MP, et avec une qualité de vidéos de moins de 1080P.

La caméra est en général en mode veille tant qu’elle ne détecte aucun mouvement. Plus son capteur de déclenchement est précis, plus vous aurez une rapidité de déclenchement des vidéos ou photos. Choisissez plutôt les modèles avec PIR (détection infrarouge) et avec vitesse de déclenchement de moins de 0,4 seconde.

Vous trouvez sur le marché des caméras de chasse dite cellulaire, GSM ou 4G. Vous pourrez y intégrer une carte SIM et elle vous enverra les vidéos et photos en temps réel. Ce sont les modèles les plus onéreux (plus de 500 €). Vous avez également la possibilité de choisir une caméra de chasse wifi, moins chère que le GSM, il faudra cependant ne pas être trop éloigné de la caméra pour profiter de cette option.

 

Comment installer une caméra de chasse ?

Avant de se précipiter en forêt ou dans une clairière pour installer votre toute nouvelle caméra de chasse, il est conseillé de prendre le temps pour une petite séance de test chez vous. Vérifier que la caméra fonctionne correctement, vous familiariser avec les différents réglages, vérifier vos réglages photos et vidéos, qu’elle ne fait pas de flash lumineux en pleine nuit, autant d’étapes indispensables.

Ces types de caméras sont prévus pour enregistrer automatiquement des photos ou des vidéos, nuit et jour, dans une zone limitée. Toutes sont équipées de capteurs de mouvements et certaines même, de capteurs à infrarouges (détection du changement de température). Dès que la caméra va percevoir un mouvement, elle débutera ses séquences d’enregistrement. Soit par prise de photo dans un intervalle que vous aurez préréglé, soit en démarrant un enregistrement vidéo. En fonction du modèle, vous pourrez récupérer les photos et vidéos sur une carte SD ou les enregistrements seront envoyés sur votre smartphone (pour les modèles les plus onéreux).

Pour exploiter au mieux votre caméra de chasse, il est indispensable de bien l’installer. La hauteur et la distance sont les points les plus importants. Il vous faudra fixer votre caméra sur un tronc ou un arbre à une distance d’environ 7 m du passage du gibier. Une fois la distance trouvée, il vous faudra placer la caméra à la hauteur du centre de l’animal. Vous ne pourrez donc pas photographier un lapin et un cerf de la même façon.

Au niveau de l’orientation, il faudra veiller à ne pas placer la caméra à contre-jour pour avoir la garantit de belles photos et vidéo. Il vous faudra aussi bien dégager le périmètre du champ de vision de votre caméra, enlever les branches, les tiges d’herbes. Avec le vent, il est possible que cela vienne déclencher inutilement votre caméra.

Et enfin, la discrétion étant l’élément essentiel, les animaux sont sensibles aux changements de leurs environnements. Évitez donc de positionner la caméra sur les trépieds vendus avec certains modèles, les animaux le verront et ne passeront pas devant votre caméra.