Qui n’a jamais rêvé de posséder à la maison une véritable imprimante 3D ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il est désormais possible de s’acheter un modèle fiable à un prix enfin accessible !

Mais encore faut-il opter pour une machine adapté à son utilisation et qui rentre dans son budget…

C’est justement le but de ce guide d’achat des meilleures imprimantes 3D du moment !

Quelle imprimante 3D choisir ?

Comparatif du top 3 des imprimantes 3D

  • 3d System CUBEPRO TRIO
    Le top du top !
  • Note : 19/20
  • Avantages
    Professionnel
    Rapidité et fiabilité
    3 couleurs simultanées
  • Inconvénients
    Prix
  • Dagoma Magis
    Le meilleur rapport qualité/prix
  • Note : 18/20
  • Avantages
    Rapport qualité/prix
    Facile à utiliser
    Polyvalente
  • Inconvénients
    Pas d'écran de contrôle
  • Comgrow Creality
    Pour les petits budgets
  • Note : 16/20
  • Avantages
    Prix imbattable
    Simple mais efficace
    Nombreuse possibilités
  • Inconvénients
    Poids

 

3d System CUBEPRO TRIO : la meilleure imprimante 3D professionnelle sur le marché ?

La 3d System CUBEPRO TRIO est l’imprimante qui est capable de répondre au mieux aux besoins des professionnels. Elle permet d’imprimer des maquettes et des objets complexes et volumineux plus rapidement et avec un maximum de précision. Elle autorise également une impression en 3 couleurs simultanées.

3d System CUBEPRO TRIO

Voir le meilleur prix chez Darty !

 

Les points forts

Pour les professionnels : Cette imprimante 3D professionnelle est dotée de la plus grande plateforme de construction du marché. En effet, elle permet de faire des impressions plus grandes que ne seraient en mesure de faire les autres imprimantes concurrentes. Et pourtant, les impressions obtenues demeurent en ultra haute résolution. Vous obtiendrez donc des couches d’impression très minces puisqu’elles ne seront que de 70 microns.

Vitesse d’impression : Le délai d’attente est souvent la plus grande contrainte lorsqu’on souhaite imprimer un objet volumineux. Ce ne sera pas le cas avec cette 3d System CUBEPRO TRIO puisqu’avec sa vitesse d’impression pouvant atteindre les 15 mm par seconde, l’impression devient plus rapide, sans pour autant perdre en précision. Même en étant fortement sollicitée, la durée de vie de l’appareil est optimisée grâce une mécanique d’impression stabilisée.

3 couleurs : Ne vous contentez plus d’une impression monochrome. Grâce à la 3d System CUBEPRO TRIO, vous serez en mesure de réaliser des impressions 3D relief avec 3 couleurs simultanées. Vous obtiendrez également des combinaisons uniques grâce à la possibilité de sélectionner parmi les 25 coloris de plastiques ABS ou PLA proposés.

Matériaux compatibles : Cet appareil vous donne accès à plus de liberté et de possibilités. Il permet en effet d’utiliser aussi bien du PLA que de l’ABS, du Nylon ou de l’Infinity. Vous pourrez alors créer des objets tout à fait fonctionnels et des pièces finies.

Les points faibles

Prix élevé : Comme il s’agit d’un appareil professionnel, il ne faut pas trop s’étonner de le voir proposé à un prix assez élevé. Il s’agit d’un investissement qui vous permettra de réaliser des impressions de qualité et en quantité. En revanche, pour un particulier souhaitant faire des impressions occasionnelles, il est vrai que la facture peut être une peu salée.

 

Dremel 3D40 FLEX : une excellente imprimante 3D grand format

La Dremel 3D40 FLEX s’adresse aux personnes souhaitant débuter dans l’impression 3D. Toute sa conception est concentrée sur le fait de faciliter au maximum son utilisation, tout en permettant de réaliser des impressions de qualité. On apprécie son logiciel Digilab 3D Slicer, son écran tactile couleur et son plateau Flex permettant un retrait facile des pièces.

Dremel 3D40 FLEX

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

Simple d’utilisation : Grâce à la présence de son écran tactile couleur, l’utilisation de cette imprimante 3D devient plus intuitive. Il vous sera alors plus simple de réaliser les différents paramétrages de l’appareil. Le logiciel explicatif vous apportera également une bonne assistance pour cette tâche.

Plateau Flex : Toujours dans l’optique de faciliter l’utilisation de sa 3D40 FLEX, la firme Dremel a équipé son imprimante d’un plateau flexible qui permet de retirer les pièces avec plus de facilité, sans avoir recours à la raclette coupante (qui peut potentiellement abîmer la surface lisse du plateau). Juste en le cintrant, vous parviendrez à décoller les modèles imprimés. Il ne sera pas non plus nécessaire d’utiliser de la colle ou de la laque puisque le plateau possède un revêtement buildtape.

Plug and Play : Si vous n’avez à ce jour pas encore utilisé d’imprimante 3D, alors sachez que cette Dremel 3D40 FLEX vous permettra de réaliser vos premières impressions sans que vous n’ayez à faire face à trop de difficultés. Il s’agit en effet d’un appareil Plug & Play avec des réglages automatiques assistés afin que vous n’ayez pas à effectuer des réglages compliqués.

Impressions de qualité : Grâce à cette machine, vous pourrez imprimer des objets avec une résolution de 340 à 50 microns avec un volume d’impression de 25.4 x 15.2 x 17.0 cm.

Les points faibles

Bobine d’impression non standard : Les utilisateurs regrettent le fait que la bobine d’impression de cette Dremel 3D40 FLEX ne soit pas standard. En effet, la firme préconise de n’utiliser que ses propres filaments, car ceux-ci sont les mieux adaptés aux réglages de la machine. Il demeure toutefois possible d’utiliser un filament de 1,75 mm avec un dévidoir externe.

 

XYZ Printing Da Vinci : une imprimante 3D haut de gamme pour particulier

La XYZ Printing Da Vinci est une machine capable d’imprimer au filament plastique tiers et code G. Cette imprimante 3D de qualité professionnelle permet de produire une grande quantité d’impressions 3D avec tout type de matériau.

XYZ Printing Da Vinci

Voir le meilleur prix sur Fnac.com !

 

Les points forts

Qualité d’impression élevée : Cette imprimante 3D possède une plaque d’impression en aluminium de 200 x 200 x 200 mm. Cette plaque permet de répartir la chaleur plus rapidement et de façon plus uniforme. Cela a pour effet de réduire les risques de déformations et permet l’obtention d’impressions ABS de grande qualité. Le fait qu’elle utilise une zone d’impression fermée rend également la qualité d’impression plus régulière.

Filament tiers : Vous aurez le choix entre un large panel de matériaux tiers. Vous pourrez donc utiliser de nombreux types de filaments, que ce soit du PLA, de l’ABS, du HIPS ou encore du PETG. Il sera également possible d’ajuster plus facilement vos paramètres d’impression grâce à XYZware Pro.

Gravure laser évolutive : Grâce à l’option de gravure laser, vous serez en mesure d’apporter une touche de professionnalisme distinctive à vos projets. Pour ce faire, il vous suffira de remplacer la tête d’impression par un module laser, puis de charger le logiciel adapté. Vous pourrez alors graver sur du cuir, du plastique, du carton, du papier ou même du bois.

Impression sans fil : La XYZ Printing Da Vinci peut être connectée à votre réseau sans fil. Vous aurez alors la possibilité d’imprimer depuis n’importe quel endroit couvert par votre réseau professionnel ou domestique.

Système à filament ouvert : Cette imprimante 3D utilise un système à filament ouvert qui permet de faire des impressions avec des matériaux tiers. Ce système permet également de choisir parmi la gamme de filaments d’impression 3D de XYZprinting, peu importe le type de puce qu’ils utilisent. Vous n’aurez pour cela qu’à utiliser le filament choisi sans sa puce, puis choisir le profil « par défaut » dans le menu de sélection de votre matériau XYZprint.

Les points faibles

Nécessite des bandes adhésives : Un utilisateur a fait remarquer qu’il était nécessaire d’utiliser des bandes adhésives pour maintenir l’objet en construction. Ces bandes seraient un peu onéreuses, mais pourtant essentielles si l’on souhaite obtenir des impressions de bonne qualité.

 

Dagoma Magis : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Si vous êtes à la recherche d’une imprimante 3D performante, avec des technologies avancées, mais pas trop onéreuse, alors nous vous suggérons de jeter un œil sur les caractéristiques de cette Dagoma Magis. Vous apprécierez son mode de fonctionnement intelligent et sa capacité à imprimer une très grande variété d’objets.

Dagoma Magis

Voir le meilleur prix chez Boulanger !

 

Les points forts

Imprimante 3D intelligente : La Dagoma Magis va vous permettre d’imprimer des objets du quotidien et autres pièces fonctionnelles le plus simplement du monde. Pour cela, les ingénieurs de l’appareil ont mis à votre disposition des technologies qui permettent un fonctionnement intelligent de l’imprimante.

Cette dernière est ainsi livrée montée et calibrée, gère le filament de façon intelligente, et ses réglages sont automatisés. Vous n’aurez alors qu’à insérer votre carte SD avec votre modèle 3D dans l’appareil, puis à appuyer sur le bouton unique, et l’impression se lancera automatiquement.

Pratique : Par rapport à son prédécesseur, cette Dagoma Magis est encore plus performante, et aussi plus intuitive. La nouvelle surface d’accroche Buildtak qui l’équipe permet de réussir vos impressions à tous les coups.

Le démarrage se fait facilement et très rapidement puisqu’il ne suffit que d’appuyer sur le bouton de mise en marche magique. Ce dernier vous servira également à mettre l’appareil en pause. Vous pourrez profiter de ce temps d’arrêt pour changer de fil, et ainsi réaliser une impression multicolore.

Grande variété de projets réalisables : Le format d’impression de cette imprimante 3D de 200 mm de hauteur par 180 mm de diamètre autorise la création d’objets imposants. Vous aurez également la possibilité de personnaliser la taille de l’objet, son remplissage ainsi que sa couleur en utilisant le logiciel gratuit Cura fourni avec la machine.

Prix concurrentiel : En prenant le temps de comparer les différentes imprimantes 3D sur le marché, vous constaterez que cette Dagoma Magis propose un rapport qualité/prix des plus intéressants. Pour un prix très acceptable, vous obtiendrez une imprimante performante et simple à maîtriser.

Les points faibles

Absence d’écran de contrôle : Il est dommage que l’appareil ne soit pas doté d’un écran de contrôle. Sa présence aurait rendu l’utilisation de l’imprimante encore plus simple.

 

Dagoma DiscoEasy : la meilleure imprimante 3D à moins de 300€

La Dagoma DiscoEasy fait partie de ces imprimantes 3D qui connaissent énormément de succès auprès des makers débutants et expérimentés. Son succès est essentiellement dû à sa facilité d’utilisation et à ses performances plutôt satisfaisantes.

Dagoma DiscoEasy

 

Voir le meilleur prix chez Boulanger !

 

Les points forts

Montage aisé : La Dagoma DiscoEasy est une imprimante en kit, cela signifie que vous allez devoir la monter vous-même. Mais rassurez-vous, cette opération est très simple à réaliser, même en n’étant pas habitué à ce genre d’appareil. Tous les éléments s’emboîtent, et ne nécessitent aucune soudure. Les concepteurs ont également pris soin de prémonter les éléments les plus importants, à savoir : le moteur, les roulements et l’alimentation.

Matériaux compatibles : Cette imprimante vous permet d’imprimer des objets en 3D en utilisant comme matériau essentiellement des filaments de plastique PLA (Acide Poly Lactique). Toutefois, il sera également possible d’utiliser du plastique ABS, du PVA ou encore du Nylon. Vous n’aurez alors plus qu’à laisser parler votre créativité pour concevoir un objet de décoration, ou encore imprimer des pièces pour faire diverses réparations, etc.

Logiciel Cura by Dagoma : La manipulation de cette Dagoma DiscoEasy est tout ce qu’il y a de plus simple. Le logiciel Cura by Dagoma permet de commander l’imprimante et d’imprimer ce que vous voulez. La machine se charge alors de chauffer les plastiques, et l’objet se forme peu à peu sous vos yeux.

Performances appréciables : Le volume d’impression de 200 x 200 x 200 mm qu’offre cette Dagoma DiscoEasy est idéale pour imprimer des objets volumineux. On apprécie également sa précision de 100 microns permettant l’impression de pièces très détaillées. Le délai d’attente ne sera pas trop long, car la machine peut atteindre une vitesse d’impression allant de 30 à 10 mm/s.

Les points faibles

Quantité de PLA insuffisante : La machine est livrée avec une petite quantité de PLA, tout juste suffisant pour réaliser les premiers tests. Il est donc recommandé d’ajouter une bobine de PLA supplémentaire lors de l’achat de cette imprimante 3D.

 

Comgrow Creality : une imprimante 3D pas chère à moins de 200€

La Comgrow Creality Ender3 est tout simplement la meilleure imprimante 3D pas chère du marché. Pour moins de 200€, la marque Comgrow vous propose une imprimante facile à monter et à utiliser, et capable de réaliser des impressions de haute précision.

Comgrow Creality

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

Options intéressantes : Cette Comgrow Creality propose des options très intéressantes, malgré le fait qu’elle soit proposée à moins de 200€. En effet, pour un prix des plus abordables, elle propose un plateau chauffant BuildTak de haute puissance qui permet de réduire les risques que l’impression ne se détache du plateau durant l’opération.

Autre fonction intéressante, c’est sa fonction de reprise de l’impression. Grâce à celle-ci, il est possible de reprendre une impression qui a été interrompue par une déconnexion ou une coupure de courant par exemple.

Prix : La Comgrow Creality Ender3 est actuellement l’imprimante 3D la plus recommandée si vous désirez réaliser des impressions de qualité pour pas cher. Malgré son petit prix, elle permet d’obtenir des objets bien détaillés puisqu’elle est capable de réaliser des impressions de haute précision (100 microns). En termes de vitesse d’impression, elle n’a rien à envier à ses concurrents étant donné qu’elle peut atteindre une vitesse maximale de 200 mm/s.

Conception de qualité : Les concepteurs de chez Comgrow ont fait en sorte que leur imprimante Creality Ender3 soit la plus fiable possible. C’est pourquoi ils l’ont dotée d’une extrudeuse qui a pour caractéristique de réduire de façon considérable le risque de mauvaise extrusion et de bouchage. Le système V-Slot permet quant à lui d’effectuer des mouvements durables.

Montage simple à réaliser : La Comgrow Creality est une imprimante 3D en kit très facile à assembler. De plus, plusieurs pièces sont déjà préassemblées, ce qui rend le montage plus rapide à effectuer (moins de deux heures, avec une vingtaine d’écrous à installer).

Les points faibles

Un peu bruyante : Plusieurs utilisateurs ont signalé le fait que l’imprimante 3D fonctionne de façon un peu bruyante, en raison du fonctionnement de son moteur. Mais le bruit demeure toutefois tout à fait supportable.

 

Comment marche une imprimante 3D ?

L’impression 3D est une technologie qui peut fonctionner de manière différente, avec des procédés non similaires. Toutefois, même si les techniques utilisées peuvent plus ou moins varier, les imprimantes 3D reposent toujours sur le même principe : la machine superpose des couches de matières selon des coordonnées qui ont été transmises par un fichier 3D.

Principe général

Une imprimante 3D utilise un procédé de fabrication additif, c’est-à-dire qu’elle rajoute de la matière pour obtenir la pièce finale. Pour obtenir un objet en 3D, ce genre de machine présente un plateau support pour l’impression et une tête d’impression ou une buse qui effectue des déplacements dans un plan pour imprimer la matière. L’impression se fait donc dans un seul plan à chaque étape, et la pièce est entièrement imprimée une fois que tous ces plans seront empilés.

Les types d’impression 3D

Le procédé le plus couramment utilisé par les imprimantes 3D grand public est le FDM (Fused Deposition Modeling). Pour ce procédé, un filament de plastique fondu est déposé sur le support d’impression ou sur la pièce qui est en train d’être imprimée. L’extrusion à chaud du filament de plastique est assurée par une buse se déplaçant dans un plan. Le filament fraîchement extrudé se soude alors à la couche précédente.

Nous avons ensuite le procédé SLA (StereoLithography Appaeatus) qui devient de plus en plus populaire. Il consiste en l’association d’une résine liquide photosensible à un faisceau de lumière UltraViolet, aboutissant sur la solidification de la résine. La résine liquide est exposée aux UV par la machine à chaque couche d’impression. La résine se solidifie ensuite, et se soude avec la couche de résine qui était déjà présente.

Enfin, nous avons le SLS (Selective Laser Sintering), un procédé surtout utilisé dans le secteur industriel et qui ne touche pas encore le grand public, puisque sa mise en œuvre engendre des coûts assez élevés, surtout pour un particulier. Pour ce procédé, un laser fait fondre une poudre qui va se souder à la couche précédente. Il convient pour le travail de la cire, des métaux et autres pièces métalliques fonctionnelles de l’industrie.

 

Comment choisir une imprimante 3D ?

Les imprimantes 3D commencent à être de plus en plus nombreuses sur le marché. Mais laquelle choisir ? Une imprimante en kit ou assemblée ? Filament ou résine ? Delta ou cartésienne ? Autant de questions que l’on pourrait se poser lorsqu’on décide de s’en acheter une. Grâce à notre guide d’achat, vous aurez toutes les infos nécessaires pour faire le meilleur choix.

Le type d’imprimante 3D

Vous devrez commencer par définir le type de procédé que vous aimeriez opter. Quel matériau souhaitez-vous utiliser, résine ou filament ? Pour de la résine, vous devrez opter pour une imprimante utilisant le procédé SLA. Si vous préférez les filaments, alors une imprimante 3D faisant appel au procédé FMD sera le mieux adapté.

Vous trouverez sur le marché des modèles d’imprimantes 3D vendus en kit. Ces appareils sont généralement moins onéreux, et nécessiteront que vous fassiez le montage vous-même, ce qui peut prendre quelques heures. Toutefois, la machine est fournie avec toutes les instructions nécessaires. Les imprimantes 3D déjà assemblées sont quant à elles un peu plus onéreuses et encombrantes, mais elles présentent l’avantage de pouvoir être utilisées immédiatement.

Enfin, vous aurez à choisir entre une imprimante 3D entièrement ouverte, où les mécanismes sont accessibles et les réglages, calibrages et entretiens sont plus facilement réalisables, ou une imprimante modèle caisson, plus silencieuse et mieux adaptée à une impression avec un filament de matière comme l’ABS.

Les composants

Accordez de l’importance au plateau d’impression du modèle qui suscite votre intérêt. Il est la plupart du temps chauffant, et sa température peut être ajustée en fonction du type de filament utilisé. Préférez ce type de plateau à un modèle non chauffant, car il est plus pratique. La surface du plateau a également son importance, puisque d’elle dépend la taille des objets que vous pourrez imprimer.

Le diamètre de la tête d’impression mérite tout autant d’attention. Elle se compose d’un corps de chauffe, d’une buse de réduction et d’un ventilateur. Le diamètre du filament de matière déposé dépendra essentiellement du diamètre de la buse. La taille standard est actuellement de 0,4 mm.

Le rôle de l’extrudeur est de tirer ou de pousser le filament de matière durant l’impression. Une imprimante 3D à simple extrudeur ne permet que d’imprimer un seul matériau ou une seule couleur à la fois. En revanche, une machine à double extrudeur autorise l’impression d’objets plus complexes.

Autres critères importants

Vous pourriez avoir à choisir entre une imprimante 3D delta ou cartésienne. L’imprimante cartésienne est la plus courante. Elle utilise 3 axes X, Y et Z pour déterminer la direction et le positionnement de la tête d’impression. L’imprimante 3D delta utilise quant à elle un extrudeur rattaché à 3 points sur une structure triangulaire qui se déplacent de haut en bas. L’impression est alors plus rapide, mais moins précise.

Enfin, pour obtenir des impressions de grande qualité et détaillées, n’oubliez pas de vérifier la résolution de la machine. Celle-ci correspond à l’épaisseur de chaque couche de filament en millimètre. Plus elle est fine, meilleure sera la résolution.

Résumé
Mise à jour
Produits testés
Imprimante 3D
Mon avis
51star1star1star1star1star

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.