Même si la machine à coudre est une invention qui date déjà de plusieurs siècles, elle continue toujours à servir de nos jours, pour la confection ou encore pour la réparation de nos vêtements, de nos rideaux, de nos draps, de nos couvertures, etc.

Bien entendu, les machines à coudre ont bien évolué depuis, et il en existe même de nombreux types d’une marque à une autre, dont les modèles d’entrée de gamme pour les débutants, ceux de moyenne gamme pour une utilisation plus fréquente, et le haut de gamme pour les couturier(e)s averti(e)s.

Si les prix ont fortement baissé ces dernières années, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, avec le grand nombre de produits proposés. Voici alors un petit guide d’achat pour vous permettre de dénicher la meilleure machine à coudre, celle la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.

Quelle machine à coudre choisir ?

Comparatif du top 3 des machines à coudres

  • Brother FS100WT
    Le top du top !
  • Note : 19/20
  • Avantages
    Polyvalente
    Nombreus accessoires
    Variateur de vitesse
  • Inconvénients
    Prix
  • Singer Decorative
    Le meilleur rapport qualité/prix
  • Note : 18/20
  • Avantages
    Rapport qualité/prix
    Robustesse
    Design
  • Inconvénients
    Nécessite un temps d'adaptation
  • Singer Initiale
    Pour les petits budgets
  • Note : 16/20
  • Avantages
    Prix imbattable
    Simple mais efficace
    Compact
  • Inconvénients
    Utilisation limitée

 

Brother FS100WT : la meilleure machine à coudre électronique

Cette Brother FS100WT figure parmi les meilleures machines à coudre électroniques du marché. Elle est très complète, surtout avec ses 100 points de couture utilitaires et décoratifs. Avec son écran LCD rétroéclairé, elle offre aussi un look moderne, plus en phase avec notre temps. Le fait qu’elle soit électronique a aussi permis l’automatisation de nombreuses tâches, autrefois manuelles et fastidieuses, comme l’enfilage sur le chas de l’aiguille, ou la boutonnière.

  • Dimensions : 52 x 33 x 46 cm
  • 100 points ajustables
  • Garantie : 3 ans

Brother FS100WT

Avantages

La Brother FS100WT est une machine à coudre très polyvalente, qui peut s’adapter à un grand nombre de tissus, des plus basiques aux plus délicats comme le coton, la laine, etc. Elle dispose bien entendu des points de couture de base, notamment le point de couture droit, le point zigzag, et la boutonnière – cette machine en a 8 automatiques à 100 %. Mais elle propose également en plus, l’assemblage, le surfilage, le point de couture stretch ou élastique permettant de travailler sur des tissus extensibles tels que le jersey. L’utilisateur pourra encore profiter des nombreux points décoratifs (quilting, patchwork, point de croix, etc.).

Très facile à utiliser, la Brother FS100WT dispose aussi de nombreuses touches, pour sélectionner rapidement et facilement les différents paramètres (réglage de longueur et de largeur, etc.). Un écran LCD rétroéclairé vous informera sur tous les paramètres sélectionnés, comme le point de couture, le pied de biche à utiliser, la longueur et la largeur, le numéro, etc. Cet écran dispose de l’option « lumière du jour », ce qui assurera la bonne visibilité des informations utiles en tout temps.

Son variateur de vitesse vous permettra aussi de coudre à votre rythme. Mais en termes de vitesse de couture, la Brother FS100WT est capable d’effectuer jusqu’à 850 points par minute. Elle offre aussi un bras libre pour vous faciliter la tâche, lorsque vous aurez à travailler sur des pièces tubulaires comme les manches ou les bas de pantalon. Pour faciliter la réalisation des points d’arrêt au début ou à la fin de votre travail, la machine met aussi à votre disposition une touche couture arrière.

Par ailleurs, il faut souligner que la Brother FS100WT est livrée avec une panoplie d’accessoires (porte-bobine, couvercles, aiguille jumelée et aiguilles standards, tournevis, 7 pieds différents, brosse de nettoyage, etc.). Une table d’extension est même disponible pour vous permettre de vous attaquer à de plus gros travaux, un capot rigide de protection doté d’une poignée de transport intégrée facilitera son rangement et son transport. Enfin, un DVD d’initiation des manipulations de base est fourni pour une meilleure prise en main de cette machine à coudre professionnelle.

Inconvénients

Même si la marque Brother a fait très fort avec ce modèle, certains clients lui réservent tout de même quelques reproches, comme l’absence des aiguilles à pointe boule qu’il faudra acheter dans les merceries, ou encore l’absence d’une sacoche de rangement qu’il faudra acheter séparément.

 

Singer Decorative : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Dans le domaine de la couture, la marque Singer profite d’une grande renommée, grâce à ses machines de très bonne qualité. Avec ce modèle, la fiabilité et la robustesse sont assurées. Il dispose d’un porte-canette métallique, et des aiguilles assez pointues et robustes pour traverser n’importe quel tissu sans blocage ni ralentissement. Mais la Singer Decorative est aussi une machine très polyvalente, capable de s’adapter à différents types de tissus, et à différents types de couture, bien qu’elle soit plutôt forgée pour la décoration et la création, d’après son nom.

  • Dimensions : 45 x 22 x 35 cm
  • 31 points ajustables
  • Garantie : 2 ans

Singer Decorative

Avantages

Le rapport qualité/prix est sans doute le premier avantage qui saute aux yeux, avec cette Singer Decorative. En effet, la marque nous propose ici une machine particulièrement accessible en termes de prix, malgré le fait qu’elle présente également de nombreux atouts. Entre autres, cette machine offre 31 points de couture ajustables, dont les points de base droits et zigzags, ainsi que de nombreux points décoratifs.

Plusieurs aiguilles sont mises à disposition pour que vous puissiez travailler sur n’importe quel type de tissu, et des pieds presseurs supplémentaires sont également fournis, pour vous offrir plus de possibilités en termes de décoration. La machine dispose aussi de 19 programmes, ce qui vous permettra de vous lâcher en termes de création. Bien entendu, vous disposerez d’un réglage de la longueur du point, d’un bras libre, mais aussi de 6 têtes de griffe d’entraînement.

À part cela, la Singer Decorative offre également un design plutôt sympa, avec quelques couleurs par ci et par là pour casser l’ambiance neutre et morose du tout blanc. Une petite touche sympa et utile également, l’éclairage du plan à coudre. En tout cas, cette Singer Decorative vous fera rapidement oublier votre vieille machine à coudre manuelle d’autrefois. Celle-ci pourrait même plaire à certains professionnels qui veulent avoir une bonne machine moins encombrante à portée de main.

Inconvénients

Avec un tel prix, il ne faut pas non plus s’attendre à la perfection. En effet, la Singer Decorative a ses quelques mauvais points, comme sa boutonnière auto en 4 temps, ce qui signifie que vous serez amené à vous y prendre à 4 fois pour la couture des 4 côtés de la boutonnière, ce qui peut être assez barbant. L’enfilage serait également assez compliqué, selon l’avis de certains clients, malgré le fait que la marque ait tout fait pour simplifier cette tâche. Ceci dit, une fois la bonne technique acquise, le fil passe tout seul.

 

Singer Initiale : une machine à coudre pas chère pour débutant

Quand on parcourt différents comparatifs de machines à coudre, il est presque forcé d’y rencontrer un modèle de la marque Singer. En effet, cette marque est quasi incontournable, lorsqu’on parle de machines à coudre. Ici encore, elle nous propose un modèle spécialement conçu pour ceux qui débutent dans la couture. C’est la machine à avoir pour se faire une formation « initiale ».

  • Dimensions : 44 x 20 x 25 cm
  • 18 points ajustables
  • Garantie : 2 ans

Singer Initiale

Avantages

Avec ce modèle, le premier avantage qui interpelle est sans doute son prix qui n’est pas cher du tout, surtout compte tenu de tout son potentiel. En tout cas, on peut dire que cette Singer Initiale a ce qu’il faut pour débuter dans la couture. Entre autres, cette machine met à votre disposition 18 points de couture ajustables, dont les points de couture de base (droit, zigzag) ainsi que de nombreux points décoratifs. Elle est même livrée avec un mini-kit d’accessoires indispensables à la couture, ce qui vous permettra d’utiliser immédiatement la machine après son déballage.

La Singer Initiale ne déroge pas non plus à la règle de la marque, empreinte de fiabilité et de robustesse. En effet, ce modèle comporte aussi le fameux porte-canette en métal, qui risque de demeurer intact même lorsque vos futurs petits enfants verront le jour !

À part cela, il faut dire que cette Singer Initiale est aussi une bonne machine à coudre portable, non seulement grâce à ses dimensions très peu encombrantes de 44 x 20 x 25 cm, mais aussi grâce à son faible poids de seulement 7,27 kg. Il faut dire que cette machine fait même de l’œil aux professionnels, notamment ceux qui aiment avoir une bonne machine à coudre à portée de main durant leur déplacement, pour parer à tout imprévu.

Enfin, comment ne pas mentionner ce design particulièrement charmant. On dirait presque un jouet. Pourtant, il s’agit bel et bien d’une vraie machine à coudre, capable de travailler n’importe quel tissu. Même des jeans épais passent sans problème.

Inconvénients

Comme on dit, on ne peut pas tout avoir avec un produit à bas prix, même si ce modèle offre de très bons arguments. Ainsi, certains clients lui reprochent la boutonnière en 4 temps, autrement dit, le fait de devoir manœuvrer en 4 temps pour s’occuper des 4 côtés de la boutonnière. L’enfilage serait aussi un peu fastidieux, surtout au début. Toutefois, la marque a fait tout son possible pour faciliter cette tâche.

 

Comment fonctionne une machine à coudre ?

Pour bien comprendre comment fonctionne une machine à coudre, il serait bon de rappeler comment on fait avec la bonne vieille méthode, c’est-à-dire à la main.

Une fois le fil enfilé dans le chas de l’aiguille, vous allez percer un trou avec cette dernière dans le tissu, du côté envers, en veillant à faire un nœud à l’autre bout pour que le fil ne puisse pas ressortir à son extrémité. Vous avez maintenant le fil de l’autre côté, puis piquez une nouvelle fois à travers le tissu, à environ 1 cm de l’autre point. Ce qui fera ressortir le fil de l’autre côté (le premier). Et voilà, vous avez un petit trait d’union qui s’est formé avec le fil sur le tissu, vous venez de réaliser ce que l’on appelle un point droit.

Maintenant, imaginez le même point reproduit jusqu’à plus de 500 fois en une minute, mais avec un autre point similaire de l’autre côté du tissu. Autrement dit, vous aurez deux fils différents qui se chevaucheront pour faire des points droits de chaque côté du tissu. Cela est possible grâce à une machine à coudre. Cette dernière est aussi capable de réaliser d’autres types de points, comme le zigzag, la boutonnière, le point pour couture stretch ou élastique, etc. De plus, grâce à une machine, la longueur et la largeur des points seront nettement plus précis et réguliers, par rapport à une couture faite à la main.

 

Comment utiliser une machine à coudre ?

Pour savoir comment utiliser une machine à coudre, il est important de bien comprendre le rôle des différentes pièces qui la composent. Le débutant n’aura sans doute aucun mal à identifier l’interrupteur (s’il y en a), le cordon avec la prise secteur au bout, la broche porte-bobine située sur le dessus de la machine, ainsi que la pédale « d’accélérateur », grâce à laquelle on pourra accélérer ou ralentir la cadence de la machine. Jusque-là, tout va bien !

Maintenant, les choses se corsent un peu. Commencez par identifier la canette, cette petite bobine qui se trouve sur la base de la machine, dans un petit compartiment juste à côté de l’aiguille. Normalement, il y a un petit bras servant de guide pour le réinstaller plus tard. Mais avant, il faudra charger la canette de fil. Pour cela, installez-la sur le dévidoir, situé au-dessus de la machine, à droite du porte-bobine. Passez le fil dans le guide-fil, ensuite dans la canette. Actionnez le dévidoir, qui s’arrêtera automatiquement une fois la canette chargée, puis réinstallez cette dernière dans son compartiment, en veillant à faire ressortir l’extrémité du fil. Voilà pour le fil du bas.

Ensuite, pour le fil du haut, enfilez la machine en suivant les guides fil. Normalement, le schéma à suivre est le suivant : prendre l’extrémité du fil venant de la bobine, le faire passer par le guide-fil en haut sur la gauche, puis par un autre sur la molette en bas, puis par un autre situé vers le haut, avant de redescendre vers l’aiguille. Une autre molette, généralement située en haut de la machine, permet de tendre le fil.

Une fois le tout en place, identifiez le levier qui sert à abaisser ou relever le pied de biche. Il faudra relever ce dernier pour installer ou retirer le tissu, et l’abaisser pour maintenir le tissu. Servez-vous du volant, à droite de la machine, pour actionner doucement cette dernière (faire la phase d’accroche des fils dans le tissu). Une fois que tout est prêt, vous pouvez actionner la machine (interrupteur ou prise) et vous servir de la pédale.

 

Comment choisir une machine à coudre ?

Avant de choisir une machine à coudre, il faut prendre en compte plusieurs paramètres, car il faut savoir qu’il existe de nombreux types de machines, allant des plus basiques aux plus sophistiqués. Voici alors quelques critères qui pourraient vous mettre sur la bonne voie.

Identifiez vos besoins

Êtes-vous un amateur de couture qui désire simplement avoir une bonne machine à coudre pour son loisir, ou pour un usage très ponctuel ? Ou alors, vous pouvez avoir besoin d’une machine beaucoup plus régulièrement ? Ou encore, vous êtes un professionnel qui pourrait bien utiliser une machine de manière quotidienne ? À chacun de ces profils correspondra un type de machine à coudre.

Mécanique ou électrique

En rapport avec le critère précédent, le couturier ou la couturière débutant (e) peut s’orienter vers les modèles d’entrée de gamme, généralement mécaniques. Ils sont abordables, et permettent de se faire la main. Ceux qui recherchent une machine pour une utilisation plus régulière préfèreront une machine électrique, s’ils en ont les moyens. Mais il existe aussi des modèles d’entrée de gamme, pour les machines électriques. Bien sûr, les professionnels aimeront les machines les plus sophistiquées, disposant de nombreuses options, car ces dernières faciliteront au mieux leur travail. À savoir qu’il existe aussi ce qu’on appelle machine à coudre électronique (avec écran LCD, etc.).

La marque

Comme dans tout autre domaine, la renommée d’une marque tiendra toujours une place importante dans le choix d’un produit. Cela peut garantir la qualité et la fiabilité du modèle. Cela dit, la renommée a également un certain prix. Aussi, ne sous-estimez pas les marques moins connues qui essayent de se faire un nom sur le marché. Généralement, on retrouve de très bons prix après de ces dernières, alors que la qualité est au rendez-vous. Essayez alors de vous renseigner un maximum sur la marque, et sur le produit en question, à travers les avis des utilisateurs, les forums, les tests, etc.

Les options

Une bonne machine à coudre se doit de proposer au moins les points de couture de base, à savoir le point droit, le point zigzag, la boutonnière (en 1 temps, si vous recherchez le top du top), des points décoratifs, etc. L’enfilage devrait aussi être automatique, ou au moins, bien documenté avec les schémas qui s’imposent. Cela sans oublier les possibilités de réglages des points de couture (longueur, largeur). Sinon, plus le nombre de programmes proposés et celui des points de couture seront élevés, mieux c’est. De cela dépendront les possibilités en termes de couture et de création.

Bien entendu, un écran LCD pouvant afficher de nombreuses informations utiles à propos de vos réglages ne serait pas non plus un luxe, tout comme un éclairage intégré du plan de couture, pour une bonne visibilité.

Les accessoires

Il faut savoir que les différentes pièces vendues sur le marché ne sont pas universelles. En d’autres termes, une machine pourrait nécessiter un type d’aiguille ou de pied de biche précis. Pensez alors à prioriser les marques pouvant livrer votre machine avec un certain nombre d’accessoires. Il n’y a pas mieux qu’une machine livrée avec tous les accessoires indispensables pour commencer immédiatement après le déballage, et avec quelques pièces de rechange au cas où (aiguilles pour chaque type de tissu, etc.).

 

Quel est le prix d’une machine à coudre ?

Comme dit précédemment, il y a plusieurs types de machines à coudre, les modèles mécaniques seront bien entendu moins onéreux que les modèles électriques et électroniques. Mais pour chaque type, vous aurez également le choix entre l’entrée de gamme, le milieu de gamme, et le haut de gamme. Les prix peuvent aussi varier en fonction des programmes, du nombre de points de couture possibles, des options, etc.

À titre indicatif, le prix d’une machine à coudre mécanique peut varier de 70 à 550 euros, de 100 à 700 euros pour une machine à coudre électrique, et de 130 à 1500 euros pour une machine à coudre électronique. Les machines à coudre industrielles, elles, se situent entre 1000 et 6000 euros.

Résumé
Mise à jour
Produits testés
Machine à coudre
Mon avis
51star1star1star1star1star

Une réponse

  1. Chrystelle

    Bonjour Aurélie,

    Je souhaite acquérir une machine à coudre et j’apprécierai beaucoup d’être guidée dans le choix d’un modèle. Pour vous aider dans votre réponse, je me permets de vous donner mon budget ainsi que quelques pistes sur ce qui est important pour moi.

    – Budget jusqu’à 450€ env.
    – machine à coudre robuste ou en bon rapport qualité prix
    – usage pour ourlets, reprendre, repriser ou modifier un vêtement et pour mes
    loisirs créatifs
    – électronique/informatisée
    – éclairage du plan de travail
    – enfilage automatisé du fil dans le chas de l’aiguille
    – réglage automatique de la longueur et largeur du point ainsi que la tension du
    fil
    – arrêt, nouage et coupure du fils en fin de couture en automatique
    – vitesse de piquage réglable
    – nombreuses griffes pour bien entraîner les différents tissus
    – points utilitaires, plusieurs modèles de points et quelques points décoratifs
    – plusieurs épaisseurs de tissus possibles
    – bras libre pour ourlets pantalons ou manches
    – porte bobine horizontal
    – boutonnière automatique en 1 étape
    – « verrouillage » aiguille haut ou bas
    – double aiguille
    – (fonctionne au choix avec ou sans pédale, rhéostat électronique)
    – (table d’extension possible)
    – notice explicative (français ou notice en français sur internet possible)

    En vous remerciant vivement d’avance pour votre réponse et vos conseils.
    Bien cordialement.

    Chrystelle.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.