Si vous cherchez un moyen de percer avec une extrême précision, les perceuses à colonne sont faites pour vous. Ces machines sont capables de vous aider à positionner un point de perçage avec un minimum de jeux puis d’effectuer le perçage. C’est aussi un excellent moyen de réaliser plusieurs perçages parfaitement identiques en plusieurs points ou sur un lot de pièces.

Quelle perceuse à colonne choisir ?

Bosch PBD 40 : la meilleure perceuse à colonne professionnelle sur le marché ?

La perceuse à colonne d’établi PBD40 de la marque allemande Bosch est un modèle professionnel, destiné aux longues heures de fonctionnement et à l’utilisation intensive.

Bosch - PBD 40

Cette perceuse possède un moteur de 710 Watts bien assez puissant pour percer dans n’importe quel métal. Évidemment, le bois ou le plastique ne lui poseront aucun problème. Vous pourrez percer à un diamètre maximum de 13 mm dans de l’acier et 40 mm dans du bois, de quoi vous laisser le champ libre pour tous vos besoins et toutes vos créations.

Sa profondeur de perçage de 90 mm vous permet aussi de travailler sur des pièces épaisses ou des poteaux de soutien pour un carport ou n’importe quel autre projet d’envergure.

En dehors de ces données techniques, la perceuse à colonne Bosch PBD40 propose quelques innovations intéressantes pour se simplifier le travail. La première est le système de pince à serrage rapide fixée après la colonne. Utilisez là conjointement avec la butée parallèle pour stabiliser parfaitement votre pièce en quelques secondes et ne pas perdre de temps. Le large plan de travail vous donne un confort d’utilisation inégalable.

Pour gagner en précision, l’ajustage de la position de perçage se fait par laser. Une croix s’affichera sur votre pièce et vous pourrez déterminer précisément le centre de votre trou. Lors du travail, l’éclairage LED vous donnera une excellente visibilité sur le travail en cours.

L’autre point que vous allez adorer est l’afficheur numérique sur la partie avant de la colonne. Vous y trouverez les informations de vitesses du mandrin (ajustable de 200 à 2500 tours par minute), ainsi que la profondeur de coupe. Ces deux informations vous permettront de travailler avec minutie et diminuent le risque d’erreur avec un trou trop profond, ou de reprise, dans le cas inverse. Vous pourrez aussi facilement reproduire des perçages rigoureusement identiques sur plusieurs pièces avec une facilité déconcertante.

La perceuse à colonne PBD40 est garantie 2 ans, mais un simple enregistrement sur le site de Bosch vous octroie une année supplémentaire. Il vous en coutera en tout et pour tout cinq minutes pour avoir un matériel garanti 3 ans.

L’installation sur un établi est aisée grâce au poids de 11.2 kg, qui la rend maniable tout en restant stable.

Son seul défaut est le mandrin rapide qui est parfois un peu récalcitrant sur la prise du foret. Pensez aussi à graisser ou huiler les parties mobiles à la réception pour commencer son utilisation dans des conditions optimales.

 

Ryobi 4892210149671 : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Ryobi se place dans le segment des perceuses à colonne avec un modèle accessible et simple d’utilisation. Pour travailler le bois ou le métal avec précision, elle convient à toutes les utilisations et permet à des amateurs de réaliser des perçages de qualité.

Ryobi 4892210149671

La perceuse à colonne Ryobi possède 5 vitesses de rotation pour s’adapter à la dureté du matériau que vous avez besoin de percer. Vous aurez accès à une vitesse de 510 tours par minutes, mais aussi 800, 1300, 1800 et 2430. De quoi vous laissez assez de souplesse pour faire ce dont vous avez besoin.

Avec une scie cloche installée sur le mandrin, vous pourrez faire un trou de 64 mm de diamètre au maximum dans une pièce en bois. Pour le métal, la dimension maximale est de 13 mm. Très peu de travaux nécessitent des diamètres supérieurs, vous pourrez donc créer vos propres montages et réaliser toutes les tâches pour aménager votre intérieur.

L’un des points forts de la perceuse à colonne de Ryobi est la possibilité d’incliner la table de -45° à +45°. Il devient alors très simple de réaliser des perçages obliques, très utiles pour cacher les vis dans la fabrication de meubles par exemple. Le réglage du positionnement de la table se fait par le biais d’une manivelle sur crémaillère. Le système est simple, mais efficace et extrêmement robuste. Veillez tout de même à ce que les copeaux ne viennent pas se coller à la crémaillère.

Ici, pas de mandrin automatique qui finit par ne plus serrer correctement. Le mandrin se serre avec une clé une prise efficace du foret ou de la scie cloche. Le changement d’outil est plus long que sur un système automatique, mais avec celui-ci, vous êtes certains d’avoir une durée de vie phénoménale.

On voit rapidement qu’il s’agit de matériel éprouvé et dont les options sont datées. Le changement de vitesse par courroies impose d’ouvrir le capot, alors qu’un variateur pourrait faire le travail beaucoup simplement et rapidement. Fort heureusement, le capot est muni d’une sécurité qui empêche son démarrage s’il est ouvert.

La base en fonte de cette perceuse à colonne permet une très bonne stabilité. L’ensemble est de bonne qualité, mais ne bénéficie d’aucune amélioration développée ces 20 dernières années. Prévoyez un bon éclairage de votre atelier et d’une lampe d’appoint, car sur ce modèle, aucune lumière n’est prévue.

 

Einhell TC-BD 350 : la meilleure perceuse à colonne pas chère

C’est le modèle de référence parmi les perceuses à colonne pas chères. La Einhell TC-BD 350 possède un moteur d’une puissance maximale de 350 Watts. Vous pourrez percer tous les matériaux, mais à cette puissance, les plus durs d’entre eux risquent de faire peiner le moteur qui finira invariablement par se mettre en sécurité.

Einhell TC-BD 350

Pour pallier ce problème, vous pouvez jouer sur le rapport de transformation des poulies, afin de faire varier la vitesse de 580 à 2650 tours par minute. Vous aurez, de ce fait, assez de flexibilité pour affronter toutes les situations. Côté mécanique, Einhell fait du simple et robuste. Les roulements à billes sont de bonne qualité et promettent une durée de vie exemplaire à la TC-BD 350.

Une option très pratique de ce modèle est la table inclinable à 45 degrés de chaque côté. Vous pourrez donc préparer vos assemblages exactement comme vous le souhaitez. Réglez l’angle, centrez la pièce sur la table et maintenez là en place, puis percez. C’est aussi simple que ça.

Le bras de descente du mandrin possède trois branches. C’est suffisant pour avoir assez de précision dans la pression que l’on exerce sur la pièce, même si une roue complète est plus pratique d’utilisation.

Une butée de profondeur vous permet de réaliser très simplement des trous borgnes ; là aussi, très utiles pour les assemblages avec des chevilles à bois par exemple. Le mandrin est compatible avec des forets de 1.5 mm à 13 mm de diamètre pour vous laisser toute la latitude dont vous avez besoin pour vos travaux. La profondeur maximum peut s’avérer plus limitante selon vos besoins, avec 50 mm de course maximum. De nombreux autres modèles de perceuses à colonne proposent une profondeur plus importante.

Il est bon de noter que tous les réglages se font sans outils et avec une facilité déconcertante. La perceuse à colonne Einhell TC-BD 350 est un appareil sûr à l’utilisation et qui offre beaucoup de possibilités pour un prix raisonnable. Il est certain que pour proposer un prix compétitif sur ce segment, Einhell ne pouvait proposer une perceuse à colonne avec variateur par exemple.

Vous aurez toutes les options les plus courantes et les plus utiles. Par exemple, le système d’alimentation est pourvu d’une protection anti redémarrage intempestif à la remise sous tension. C’est toujours une bonne chose de l’avoir, un accident arrive vite.

Ajoutez-y un éclairage LED d’appoint sur votre établi et vous êtes fin prêt à percer tout ce qui vous tombe sous la main.

 

Comment choisir une perceuse à colonne ?

Le choix d’une perceuse à colonne passe par l’analyse de plusieurs critères. Si vous n’avez jamais utilisé d’engin de ce type, il est probable que beaucoup d’aspects ne soient pas présents dans votre esprit.

En premier, privilégiez la sécurité. Par exemple, le bouton d’arrêt doit être facilement accessible, peu importe le placement de votre corps. Vous devriez aussi prêter une attention particulière aux systèmes de serrage de votre pièce, ainsi qu’à la manipulation de la table qui vous sert de support.

Pour les modèles à courroies d’entrainement. Il vous faut agir directement sur le rapport de transformation en changeant l’étage des couronnes à l’intérieur du carter. Vous allez donc devoir l’ouvrir pour y avoir accès. Pour un utilisateur qui change rarement de vitesse de perçage, ce n’est pas bien grave. En revanche, si vous modifiez souvent ce paramètre, orientez-vous vers une perceuse à colonne avec un affichage digital équipé d’un variateur. Vous aurez alors accès directement aux options par un écran, sans autre intervention.

Si vous voulez une souplesse d’utilisation exemplaire, sachez que beaucoup de modèles proposent une table inclinable à 45° de chaque côté. C’est indispensable pour tous ceux qui font des assemblages en bois, avec l’installation de cheville.

Avec une telle machine, vous serez capable de produire plusieurs pièces rigoureusement identiques en série. Selon vos besoins, la course du foret peut avoir son importance. Une course trop courte va limiter vos possibilités. Il vous sera difficile de travailler sur des blocs de métal ou sur des poteaux. Si vous prévoyez d’utiliser votre perceuse à colonne pour la réalisation d’une structure en bois pour l’extérieur, choisissez un modèle avec une profondeur de 80 mm au minimum, afin de pouvoir percer pour les fixations de poteaux.

Évidemment, regardez aussi le diamètre de perçage maximum donné pour un foret. En général, les constructeurs communiquent sur le diamètre possible de perçage dans du métal et dans du bois. Pour le bois, vous pouvez toujours opter pour une scie cloche afin de réaliser des trous plus gros.

Enfin, sur les modèles réputés de perceuse à colonne, vous aurez accès à un éclairage LED de la zone de travail. Vous y gagnerez en précision et en sécurité. Vous éviterez aussi de vous encombrer avec un éclairage secondaire. Souvent, cet éclairage va de pair avec un pointeur laser pour simplifier le positionnement de la pièce sur la table.

Cette option est particulièrement pratique pour se repérer facilement sans avoir à descendre le mandrin à vide pour se placer. La précision est optimale avec cette configuration.