Contre toute attente, les ventes de vinyles sont en constante hausse depuis quelques années déjà. Que vous soyez un simple néophyte ou un amateur passionné, il existe forcément un modèle adapté à vos besoins.

Mais le choix n’est pas simple, et certains appareils ne sont pas fiable du tout ! Pour vous aider, voici un guide d’achat avec pour commencer les meilleures platines vinyles du moment en fonction de votre budget.

Quelle platine vinyle choisir ?

Comparatif du top 3 des platines vinyles

  • Audio-Technica AT-LP120USBHC
    Le top du top !
  • Note : 19/20
  • Avantages
    Qualité audio
    Nombreux réglages
    Préamplificateur
  • Inconvénients
    Prix
  • House of Marley
    Le meilleur rapport qualité/prix
  • Note : 18/20
  • Avantages
    Rapport qualité/prix
    Design
    Ecolo
    Accessoires
  • Inconvénients
    Housse de protection un peu fragile
  • Sony PS-LX platine 300
    Pour les petits budgets
  • Note : 16/20
  • Avantages
    Prix imbattable
    Simple mais efficace
    Convertisseur USB
  • Inconvénients
    Quid de la durabilité ?

 

Audio-Technica AT-LP120USBHC : la meilleure platine vinyle sur le marché ?

La firme japonaise Audio-Technica vous propose une platine haut de gamme dotée d’un port USB dans cet AT-LP120USBHC. La platine accepte à la fois l’installation directe sur des enceintes alimentées et sur des sorties Hi-Fi classiques via un ampli. Elle dispose d’une excellente cellule déjà calibrée compatible avec tous les types de musique qui saura satisfaire aussi bien les passionnés que les amateurs de vinyles. Son système à entrainement direct permet un démarrage rapide que les DJ apprécieront certainement.

Audio-Technica AT-LP120USBHC

Les points forts

La qualité audio : Bien que la qualité audio dépende de plusieurs facteurs, on peut dire avec certitude que pour la platine LP120, elle tient de sa cellule AT95E. Le son fourni est bien équilibré et s’accorde avec la majorité des genres musicaux. De plus, vous n’entendrez jamais le bruit du moteur sur les enceintes ou dans le casque. Toutefois, vous pouvez opter pour des cellules Shure ou Ortofon si vous souhaitez avoir plus de rendus sur les fréquences.

La sortie USB : Comme son nom l’indique, l’AT-LP120USBHC est équipé d’une sortie USB pour connecter directement votre platine à votre ordinateur. Jusque-là, rien de spécial, mais Audio-Technical a eu l’idée de vous fournir une copie compatible Mac et PC du logiciel open source Audacity pour que vous puissiez enregistrer et convertir facilement vos vinyles en format numérique MP3, WAV, FLAC…

Le moteur : L’Audio-Technica AT-LP120USBHC est équipé d’un système à entrainement direct qui permet un démarrage rapide, et surtout une lecture en avant et en arrière (possibilité d’inverser le sens de rotation) qui peut se faire par intervention manuelle, très appréciée des DJ. Vous pouvez également régler le pitch, c’est-à-dire la vitesse de lecture du vinyle par les 3 vitesses à votre disposition à savoir 33, 45 et 78 tours par minutes. Malgré tout cela, le LP120 est totalement compatible pour un usage domestique.

Le bras : Les amateurs les plus exigeants apprécieront particulièrement le bras de lecture du LP120 qui dispose d’un levier à amortissement entièrement réglable grâce à un contrepoids. Le système hydraulique permet de monter et descendre ce bras tout en douceur, ainsi vous pouvez prendre soin de vos vinyles.

Le préamplificateur : La platine intègre un préampli qui vous permet de brancher directement l’appareil sur une entrée auxiliaire, normalement non prévue pour la lecture des vinyles. Ce préamplificateur peut se raccorder grâce à des câbles de sortie RCA sertis dans le châssis même de la platine, et peut être désactivé à volonté.

Les points faibles

La conception : Le châssis du LP120 est en plastique. Certes, cela contribue à baisser son prix de vente, mais elle est sujette aux rayures ce qu’on trouve un peu dommage pour un appareil aussi bon techniquement. Le loquet de sécurité du bras est également en plastique et mérite beaucoup d’attention, car il peut facilement casser.

 

House of Marley : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Si bon nombre de fabricants de platine ont préféré garder le design et la fonctionnalité qui caractérisent cet appareil pour travailler plus sur l’amélioration de la qualité audio, la marque Marley a adopté une approche bien différente. Tout d’abord, son design est vraiment magnifique tout en étant minimaliste. Ensuite, la plupart des matériaux qui entrent dans la conception du House of Marley Stir it up sont recyclés ou naturels. Enfin, ces prises de position de la marque n’empêchent cependant pas à l’appareil de fournir du son de qualité grâce notamment à sa cellule de lecture made in Audio-Technica.

House of Marley

Les points forts

Le design : C’est la première chose qui frappe sur cette platine vinyle vintage House of Marley. En effet, elle arbore un design innovant, mais vraiment très minimaliste qui est très réussi. Chaque centimètre d’espace est alors utilisé de façon optimale pour que le tout soit compact et bien dessiné. Sa finition en bambou naturel ajoute une touche de chaleur et de modernité pour illuminer l’espace dans lequel vous le placez.

Le respect de l’environnement : La marque House of Marley a mis comme point d’honneur l’équilibre écologique et le respect de l’environnement dans la conception de cette platine vinyle bois Stir it up. Le panneau supérieur est en bambou naturel, le socle intègre un tissu composé de coton, de chanvre et de bouteilles en plastique recyclé. Le couvre-plateau, quant à lui, est en silicone regrind, tandis que le tourne-disque en aluminium recyclé.

La qualité sonore : Le son proposé par le Stir it up est riche, agréable à bien de niveaux et chaud. Le système antidérapant est bien fonctionnel et l’écoute ne souffre d’aucun saut, distorsion ou de bruit parasite. Cette qualité sonore tient également de la tête de lecture de la marque Audio-Technica, qui en passant est remplaçable.

Le rapport qualité/prix : Comme vous le constatez, les matériaux utilisés pour la conception du Stir it up sont nobles, de haute qualité et triés sur le volet, bien qu’étant des produits recyclés et respectueux de l’environnement. La qualité de fabrication, tout comme la finition est tout à fait remarquable, malgré cela, le prix affiché pour l’acquérir est tout à fait correct. Le rapport qualité/prix est donc fortement intéressant pour ce produit.

Les accessoires : La platine Stir it up de House of Marley intègre un préampli pour que vous puissiez directement brancher les enceintes courantes du type Bose, Soundtouch… C’est aussi une platine vinyle USB pour d’éventuelles numérisations, elle dispose également d’une prise casque de 3,5 mm si vous souhaitez profiter en solo de vos disques, et enfin pour la protéger de la poussière, une house vous est offerte.

Les points faibles

La protection : L’unique problème de la platine Stir it up de la marque House of Marley est sa housse de protection en tissu, qui certes peut être lavée si elle est sale, mais ne semble pas donner le même niveau de protection qu’un cache-poussière classique. Toutefois, cette housse s’accorde avec la politique écologique de la marque, car le plastique fait partie des matériaux les moins durables.

 

Sony PS-LX platine 300 : la meilleure platine pas chère

Si vous souhaitez acheter une platine vinyle pas chère, mais bien équipée, vous serez entièrement satisfait par cette Sony PS-LX platine 300. En effet, elle dispose d’un préamplificateur intégré qui vous permet de brancher directement l’appareil sur n’importe quelle entrée RCA, et d’un convertisseur USB pour que vous puissiez numériser vos disques. Focus sur les points forts et les points faibles qu’on peut relever sur cet appareil made in Sony.

Sony PS-LX platine 300

Les points forts

Le prix : L’un des arguments forts que cette Sony PS-LX platine 300 possède est son prix vraiment pas cher. Compte tenu de la qualité sonore produite et des fonctionnalités proposées, cette platine n’a d’égal parmi la concurrence en termes de prix de vente. En tout cas, nous vous le conseillons si vous souhaitez vous lancer dans le vinyle.

La qualité sonore : L’entrainement par courroie permet une plus grande qualité sonore, car le moteur est séparé de la platine ce qui contribue à la réduction des vibrations qu’il peut générer. Le son qui découle de la platine est alors plus clair. Quant à la cellule made in Sony, qui n’est certes pas de la trempe des Ortofon et des Shure, elle renvoie un son très correct, bien au-dessus même des platines de la même gamme.

Un excellent standard : La platine PS-LX 300 USB de Sony est en quelque sorte le modèle des meilleurs tourne-disques disponibles sur le marché. Elle met en valeur la performance sonore tandis que le design reste sobre et très simple. Ne vous attendez donc pas à de fioritures sur l’apparence globale de l’appareil, car vous avez le même design que la platine vinyle retro arborait depuis les années 90.

Le convertisseur USB : Nouveauté sur les dernières versions de platine, la PS-LX 300 USB est dotée d’un port USB qui vous permet d’encoder votre vinyle en version mp3 simplifiée. D’ailleurs, le logiciel offert par Sony, compatible Mac et PC, est facile à prendre en main et vous aide à la fois dans la numérisation de vos disques vinyles, mais aussi dans la retouche et la restauration notamment grâce au procédé d’atténuation des craquements.

Le préamplificateur intégré : Cette platine Sony est équipé d’un préamplificateur qui vous permettra de raccorder directement l’appareil avec toute entrée RCA afin d’amplifier le son qu’elle produit. En d’autres termes, vous n’aurez plus besoin d’entrée phono pour pouvoir profiter du son de cette platine.

Les points faibles

La solidité : Le prix relativement bas que la Sony PS-LX platine 300 propose est au détriment de la solidité de l’appareil. En effet, on constate au premier abord que le plastique utilisé pour sa conception est quelque peu cheap et que son poids plume de 2,7 kg confirme son manque de robustesse. Mais on sait bien que ce genre d’appareil ne se déplace pas souvent, vous n’aurez donc pas trop de soucis à vous faire sur cette caractéristique.

 

Platine vinyle : Comment ça marche ?

La platine vinyle est un appareil assez fascinant, surtout pour ceux qui ne connaissent que les appareils numériques de nos jours. En fait, le principe reste assez le même qu’avec un lecteur CD, sauf qu’on retrouve une tête en métal appelée diamant au lieu de la lentille pour la lecture, et un grand disque qui tourne beaucoup plus lentement.

Pour faire tourner la platine vinyle, il faut un moteur. Soit celui-ci est placé directement sous la platine, on parle alors d’entrainement direct, ce qui est plus adapté aux DJs, mais cela a toutefois un effet au niveau de la qualité sonore, on ressent beaucoup plus les vibrations. Soit, le moteur est placé sur le côté, entrainant l’axe de la platine à l’aide d’une courroie. Cette dernière absorbe les vibrations, pour une meilleure qualité d’écoute, mais est sujette à l’usure.

Lorsque vous examinez un disque vinyle de 33 ou de 45 tours, vous remarquerez un sillon effectuant des cercles qui se dirigent progressivement vers le centre. Si le disque est un 33 tours, il lui faudra donc effectuer 33 tours complets pour que toutes les chansons gravées dessus puissent être jouées. De même pour un 45 tours (ou autres). La pointe en acier parcourt le sillon, qui est en fait la gravure des vibrations sonores enregistrées en studio, et va retransmettre les informations à l’amplificateur jusqu’aux haut-parleurs.

 

Comment choisir une bonne platine vinyle ?

Audiophile amateur de disques vinyle ? Vous faites le bon choix en retournant vers ce format, autrefois abandonné suite à l’avènement du numérique, mais qui possède toutefois des qualités sonores indéniables et incomparables. Mais pour profiter de ces sons plus chauds, de ces graves et basses plus percutantes, vous devez investir dans une platine vinyle.

Il peut être tentant de chercher une platine vinyle d’occasion pour ne pas avoir à payer trop cher et de juste faire une révision du moteur et un remplacement de cellule. Mais comme vous allez le voir, ce type d’appareil a connu un vrai renouveau. Voici donc les caractéristiques à prendre en compte si vous désirez acheter un tel appareil, et d’en disposer le meilleur sans pour autant se ruiner.

La qualité sonore

La qualité du son produit est la première chose recherchée quand on écoute un disque vinyle. Cependant, plusieurs éléments influent sur cette qualité dont voici les principaux :

La cellule : Elle fait partie des composants déterminants dans la qualité sonore qui sera produite par votre platine vinyle. En effet, c’est par la cellule que se fait la lecture analogique du disque vinyle, via une tête appelée diamant. Deux types sont à considérer, à savoir la cellule MC (Moving Coil) exclusivement destinée au haut de gamme, elle a la particularité d’offrir un rendu sonore exceptionnel, et la cellule MM (Moving Magnet) qui est la plus pratique, car elle est facilement changeable et très standard (lire les différences).

Le bras : Le bras de lecture sert à monter, à régler et à ajuster la cellule de lecture. Plusieurs réglages sont disponibles comme l’angle d’attaque, l’angle de piste vertical, la force d’appui vertical et l’antiskating selon le type de platine. Ces divers réglages permettent d’affiner la qualité sonore, mais aussi d’éviter des parasites voire les erreurs de lecture.

Il est bon de savoir qu’il existe 3 formes de bras, dont le « I » équipant la majorité des modèles, le « J » et le « S » qui proposent plus d’angle de suivi de piste. Opter pour l’un ou l’autre ne se révèle être qu’une question d’ergonomie, car aucune mesure technique n’a jusqu’à maintenant permis de dire que le bras droit est mieux que le bras en S en termes de qualité sonore.

Le mode d’entrainement du moteur : L’entrainement par courroie permet d’obtenir un son plus net, dénué de parasites, grâce justement à la courroie liant le plateau avec le moteur monté sur l’un des coins de la platine, qui sert de tampon et d’absorbant.

L’entrainement direct donne par contre un plateau directement lié au moteur, et permet de faire tourner un vinyle dans les deux sens. Apprécié par les DJs, ce type d’entrainement est plus solide et offre une vitesse constante et bien précise. On parle alors de platine vinyle DJ.

Les spécifications techniques

La platine vinyle a connu un renouveau dans les spécifications techniques, mais a aussi gardé les caractères qui font d’elle un appareil unique. Voici les essentiels qu’il faut retenir si vous souhaitez acheter une platine qui convient à vos besoins.

Le fonctionnement : Il se rapporte au mécanisme de déplacement du bras. La platine vinyle automatique permet une utilisation confortable, car le bras de lecture revient directement au début du disque dès qu’il atteint la fin du vinyle. Ce fonctionnement automatique est adapté aux « vinylistes » amateurs. Quant à la platine manuelle, elle nécessite une intervention humaine pour la mise en place du bras de lecture, et est appréciée par les audiophiles. Vous pouvez de ce fait commencer le disque au milieu, ce qui n’est pas possible avec le fonctionnement automatique.

La présence de préamplificateur : Puisque les entrées phono sont rares, voire inexistantes, sur les amplis Home cinéma ou Hi-Fi actuels, les platines vinyles dotées de préamplificateur intégré se font plus en plus nombreux. Mais bien souvent, il peut être désactivé si vous souhaitez utiliser un préampli séparé, gage de meilleur son et d’ambiance. En effet, les préamplis intégrés ne vous compliquent pas la vie, mais font quelques concessions au niveau de la qualité sonore. On a aussi la platine vinyle Bluetooth, pour un prix plus élevé.

La présence d’un port USB : La plupart des platines équipées de préampli intégré disposent également d’un port USB pour la numérisation des disques vinyles sur un ordinateur Mac ou PC. L’utilisation d’une telle fonction nécessite cependant quelques connaissances sur les traitements de son.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.