Une sortie en montagne. La neige. Le bon air. Le panorama à couper le souffle. Vous voyez le tableau ? Maintenant, imaginez-vous dans cette situation sans raquette à neige ou avec du matériel de piètre qualité. Cette belle promenade tournera rapidement au cauchemar !

Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir plusieurs marques qui se battent pour nous fournir des produits qualitatifs à des prix très abordables. Chacune redouble d’efforts afin de proposer des innovations utiles et efficaces. Vous voulez vous dégourdir les jambes ? On y va !

Quelle raquette à neige choisir ?

TSL 418 : la meilleure raquette à neige homme/femme sur le marché ?

Pour vos balades en montagne lorsque la neige recouvre le sol, rien de mieux que les TSL 418. Le « made in France » à vos pieds ! Dès les premiers instants, on voit les heures d’études passées à confectionner ces raquettes à neige haut de gamme.

TSL 418 Up Down Grip

Les mettre au pied est d’une facilité déconcertante grâce à un ingénieux système qui mémorise la taille que vous choisirez pour votre confort. Les mettre devient simple et rapide, contrairement à beaucoup d’autres marques où il faut un peu se battre avec les lanières et autres sangles. Ici, le châssis qui supporte la raquette permet de garder une démarche naturelle et ne tire pas sur la cheville.

Le strap au niveau de cette dernière permet d’être parfaitement centré et accroit encore le confort d’utilisation. Une sangle viendra en appui contre le talon pour que votre chaussure et la raquette ne fassent qu’un. Vous ne serez ainsi pas perturbés dans votre effort. Enfin, une crémaillère vient sur le dessus, au niveau du cou du pied et permet d’être chaussé en quelques secondes une fois les premiers réglages effectués.

La TSL 418 est équipée d’un système Up & Down grip. Il s’agit d’une cale qui vous aidera lors des ascensions pour surélever le talon et permettre une meilleure transmission de la puissance musculaire vers le sol, notamment pour les amateurs de hors piste. Lors des descentes, la cale passe sous le talon et vous facilite le travail pour retenir votre poids et ne pas être pris par votre élan.

Il est regrettable que ces raquettes ne soient disponibles que du 35 au 44, tant il y a beaucoup de personnes en dehors de cette fourchette, mais pour ceux qui peuvent en bénéficier, les amortisseurs et les 8 pointes en acier vous permettront de gravir toutes les pentes et de profiter d’un cadre magnifique.

 

Quechua SH500 : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Comme souvent avec la marque de Décathlon, Quechua, ils servent de référentiel en termes de qualité / prix lors du choix d’un matériel pour la pratique du sport. Les SH500 ne dérogent pas à la règle tant leurs qualités sont honorables compte tenu du prix affiché.

Quechua SH500

L’accroche au sol se fait par le biais de deux rails en acier pourvus de griffes à l’avant et à l’arrière. Dans n’importe quelle situation, en montée comme en descente, vous pourrez garder le contrôle. Les sentiers enneigés n’auront bientôt plus aucun secret pour vous.

Pour différencier les deux raquettes, sachez que le système de fermeture se trouve toujours à l’extérieur du pied. Le système de sangles et clips rapides est simple, mais d’une efficacité redoutable. Le repère du talon est dans le même ordre d’idée, infaillible.

Attention toutefois au poids de l’utilisateur. Le tamis est fait pour supporter une charge comprise entre 40 kg et 90 kg, au-dessus, il va falloir vous tourner vers des raquettes plus résistantes. C’est surprenant quand on voit que les tailles varient de 36 à 46.

Vous attendez de connaitre le vrai plus de ces raquettes ? La cale qui s’enclenche au bâton.

Elle placera votre talon dans une position optimale pour entamer les ascensions. Vous pourrez forcer plus facilement et elle limitera les contraintes mécaniques dues à la pente. Chez la plupart des pratiquants, les montées engendrent des douleurs au tendon d’Achille, ce qui n’est pas le cas avec ce type de système.

Pour chercher la petite bête, il est dommage que ces raquettes soient livrées sans housse de transport. C’est toujours très pratique pour ranger son matériel. Un autre point pour les utilisations prolongées, le poids. Après plusieurs heures, les 2.4 kg paraissent bien plus.

 

Quechua SH100 : une raquette à neige pas chère pour débuter

Quechua a décliné la technologie mise au point pour d’autres raquettes à neige afin de pouvoir créer un modèle d’entrée de gamme efficace et pas cher. Les raquettes SH100 sont le fruit de leur service de recherche et développement, et ils ont retiré quelques améliorations technologiques d’autres modèles pour en faire une version accessible à tous.

Quechua SH100

La SH100 garde le design des raquettes à neige Quechua avec deux rails en acier équipés de griffes à l’avant et à l’arrière. Elles se planteront dans la neige pendant que vous marchez et vous garantiront une bonne stabilité, particulièrement sur la neige tassée, moins soumise aux risques de déplacement.

Pour les chausser, il vous suffira de régler les trois lanières de la raquette. Deux sont sur le coup du pied et la dernière maintient le talon. Une fois ce premier réglage effectué, il vous suffira d’utiliser la sangle du talon pour mettre ou retirer les raquettes. C’est simple, efficace et rapide.

Le tamis est de bonne facture et remplit bien son rôle, en vous empêchant d’avoir le pied qui s’enfonce dans la neige. Cela vous évite d’avoir à fournir un effort plus important et de perdre votre énergie inutilement. Attention quand même au poids de l’utilisation qui est de 90 kg maximum avec ce modèle. Les SH100 sont disponibles dans des pointures comprises entre le 36 et le 46, soit la majorité de la population.

À ce tarif, Quechua a retiré la cale d’aide à l’ascension. C’est une cale qui, sur les modèles plus haut de gamme, vient se placer sous le talon lors des phases de montée. Elle vous aide à avoir un angle optimal au niveau de la cheville, ce qui accroit votre puissance et améliore votre équilibre. Ici, rien de tout ça, c’est une raquette simple, recommandée pour les promenades occasionnelles.

 

Comment choisir une bonne raquette à neige ?

Le choix d’une bonne raquette à neige est une étape cruciale pour savoir si votre séjour à la montagne sera un moment mémorable ou une calamité sans nom. Comme souvent, les tarifs vont de pair avec la qualité et la performance du matériel. Cependant, ne vous fiez pas uniquement au prix et soyez conscient de ce que vous achetez. Essayons de voir les principales qualités que doit avoir toute raquette à neige qui se respecte.

Pour commencer, pensez à votre confort. Vous allez passer de nombreuses heures avec vos raquettes au pied, il faut donc que le confort soit optimal. Essayez-les en magasin, ou achetez-les en ligne sur un site qui accepte les retours gratuitement. Même si vous ne pourrez pas vous rendre compte de leur capacité d’accroche sur la neige, vous verrez si le positionnement du système de verrouillage du pied convient à votre morphologie et si la taille est correcte. Les raquettes doivent être solidaires de vos chaussures, pensez donc à les essayer avec la paire de chaussures que vous utiliserez.

Vous allez être amené à les mettre et les retirer assez souvent lors de votre séjour, il est important de regarder la qualité des matériaux utilisés ainsi que la facilité de mise en place du pied dans le logement. Gardez à l’esprit que la première fois, il faut régler l’ensemble des sangles. Ensuite, sur des modèles bien conçus, vous n’aurez que la sangle de talon à retirer et ajuster.

Ce qui fait l’adhérence de la raquette, ce sont les pointes et les griffes. Les modèles haut de gamme possèdent de nombreuses pointes en métal réparties sous la raquette. Ceux de base n’ont que de simples griffes à l’avant et à l’arrière. Le plus performant est évidemment d’avoir des pointes qui s’enfonceront dans la neige pour maintenir votre stabilité. Il est ici question d’équilibre entre votre utilisation et le budget que vous allouez au matériel.

Une autre partie importante. Les cales. Vous trouverez des modèles bas de gamme sans cales de montée, d’autres en ont une, et les modèles dignes de l’armée de l’air ont deux cales. Une pour les montées et une à utiliser en descente. Elles vous feront économiser une énergie précieuse. Vous pourrez ainsi marcher plus longtemps et donc aller plus loin.

Côté fonctionnement, une cale de montée sert à placer votre pied dans une meilleure position lors d’une ascension. Elle s’active le plus souvent grâce au bâton de marche. Votre cheville, placée dans une position plus proche du plan anatomique normal, vous permettra de mieux transmettre votre force dans vos jambes et de pousser plus efficacement. Les cales de descente aident à retenir son poids pour ne pas être emporté par l’élan, notamment avec un sac assez lourd. Vérifiez leur solidité et les matériaux, préférez le métal.

Enfin, prêtez attention au poids recommandé. C’est particulièrement important pour le choix de raquettes à neige pour homme. Le tamis de la chaussure se situe sous votre pied et l’empêche de s’enfoncer dans la neige. Ce tamis est dimensionné selon le poids prévu de l’utilisateur. Si vous le dépassez trop largement, votre pied finira dans la neige et vous aurez perdu tout le bénéfice d’avoir des raquettes à neige.

De même, pour choisir des raquettes à neige pour femme, pensez à vérifier le poids du matériel.

 

Comment mettre et utiliser une raquette à neige ?

Pour vous équiper de raquette à neige, il est important de savoir les mettre comme il se doit pour ne pas avoir de mauvaises surprises lors de la randonnée.

Si vous avez correctement choisi votre paire de raquettes à neige, vous devriez déjà avoir appréhendé le système de maintien de votre chaussure dans le logement.

Commencez par insérer votre pied chaussé avec ce que vous allez utiliser lors de la randonnée dans la neige. Une fois en place, commencez par utiliser les sangles sur le dessus du pied. Vous devez être parfaitement maintenu, vous devrez donc serrer autant que possible. SI vos chaussures sont de qualité, la pression ne vous gênera pas. Ensuite, vous devrez ajuster la sangle de talon. N’oubliez pas que la raquette devient une extension naturelle de votre pied, vous devez donc vous y sentir à l’aise, mais pensez aussi que votre pied ne doit en aucun cas glisser dans la raquette.

La prochaine étape est tout aussi importante, apprenez à utiliser votre cale de montée, si votre modèle en est pourvu. Il faut que vous sachiez la mettre en place et la retirer sans perdre de temps. En montagne, le changement de dénivelé est fréquent, vous devrez donc pouvoir faire face à la situation en un clin d’œil. Pour éviter de vous contorsionner, pensez à utiliser vos bâtons pour enclencher la cale.

Pour finir, certains modèles sont équipés d’un verrouillage de votre chaussure sur le tamis. Pensez à le désactiver pour pouvoir profiter du mouvement naturel de déroulé du pied. Votre effort sera simplifié et vous gagnera donc en efficacité et en endurance.

Vous pourrez ainsi gravir la montagne qui vous attend et vous offrir le meilleur panorama des environs !