Le climat devient de plus en plus chaud. Chaque année, les pics de canicules sont plus longs et plus violents. Que ce soit pour les personnes âgées ou les nourrissons, maintenir une température raisonnable est indispensable pour affronter les mois d’été de façon sereine.

Les climatiseurs réversibles sont une aubaine pour les utilisateurs. Refroidir en été pour tempérer une pièce, puis passer en mode chauffage lorsque la météo devient moins clémente en hiver. Voilà un compromis parfait pour un appareil efficace toute l’année.

Plusieurs points sont à garder en mémoire lors du choix de votre climatiseur, comme sa puissance ou son efficacité énergétique. Pas d’inquiétude, nous sommes là pour vous aider.

Quel climatiseur réversible choisir ?

Daikin FTXB20C / RXB20C

Pour se simplifier la vie, il existe des modèles de climatiseur réversible vendus en pack, avec tout le nécessaire pour la pose. C’est le cas du Daikin FTXB RXB20C, qui inclut le matériel pour une pose avec une distance maximale de 3 mètres.

climatiseur réversible Daikin

Il bénéficie de toute l’expertise de la marque japonaise, leader du marché des solutions de refroidissement. Dans le pack, vous trouverez l’unité extérieure de 28 kg, l’unité intérieure de 8 kg, le support mural et le kit de pose avec les raccords, câbles d’alimentation et le tuyau d’évacuation des condensats. Même si vous pouvez réaliser la pose vous-même, la mise en service doit être faite par un frigoriste agréé dans la manipulation des fluides.

À l’utilisation, la climatisation réversible Daikin est d’une efficacité exceptionnelle. Pour le refroidissement, vous pourrez faire varier la puissance entre 1.3 kW et 2.6 kW. Les besoins énergétiques sont définis par votre habitation, pensez à faire un calcul de la puissance nécessaire avant de vous lancer dans des travaux.

Pour vous donner un ordre de grandeur, avec 2.6 kW, vous pourrez refroidir environ 30 à 35 m² de votre logement. La consommation dépend directement de la puissance que vous allez solliciter pour le refroidissement ou le chauffage. Si vous comparez ce modèle à un autre, pensez à tenir compte de la classe énergétique qui est A+ pour le Daikin. Il s’agit du rendement de l’appareil. Pour une puissance utile donnée, tous les appareils ne consomment pas la même énergie.

L’hiver, vous pourrez continuer d’utiliser votre climatiseur réversible grâce à la fonction chauffage. Il se transforme alors en convecteur à air pulsé d’une simple pression sur la télécommande. Sa puissance maximum passe alors à 3,5 kW pour vous offrir rapidement une sensation de chaleur agréable dans votre pièce à vivre. Ici aussi, il faut prendre le compte le rapport entre la puissance utile de l’appareil et la surface concernée.

 

Mitsubishi MSZ-DM35VA / MUZ-DM35VA

La marque japonaise Mitsubishi possède sa propre gamme de climatiseurs réversibles. Celui-ci possède des lignes épurées pour s’intégrer facilement dans tous les styles d’intérieurs et toutes les décorations. La marque a aussi œuvré pour créer un modèle compact, facile à installer, même dans un appartement. L’effort s’est poursuivi avec le bloc extérieur, moins lourd que la concurrence et qui se fond dans les lignes de votre habitation sans choquer le regard.

climatiseur réversible Mitsubishi

Pour une utilisation simplifiée, Mitsubishi a équipé son climatiseur réversible d’un minuteur qui vous permet de programmer le fonctionnement jusqu’à 12 heures à l’avance. Vous pouvez partir au travail en sachant que vous retrouverez une atmosphère vivable à votre retour, ou programmer l’extinction quelques heures après votre coucher pour passer une bonne nuit. Pour économiser l’énergie, vous pouvez aussi prévoir des périodes d’extinction pour ne pas refroidir inutilement en votre absence. Ensuite, laissez le minuteur gérer la climatisation sans que vous n’ayez besoin de vous en préoccuper.

Mitsubishi met à contribution son expertise technologique en implant un « inverter ». C’est un convertisseur de tension qui module la puissance délivrée afin d’avoir toujours un refroidissement optimal. Plutôt que de fonctionner au maximum, puis de s’arrêter, l’inverter sera capable de fournir toujours la puissance adaptée à la température de consigne. Vous disposerez d’un appareil intelligent de classe A+, pour le chauffage comme pour la climatisation.

La conception unique du climatiseur de Mitsubishi permet d’obtenir un ensemble efficace et peu gourmand, ce qui est l’idéale pour ne pas surconsommer et pour vous épargner des dépenses supplémentaires en électricité. Les deux blocs fonctionnent avec un bruit réduit qui permet un confort exceptionnel à l’utilisation.

La seule ombre au tableau est la télécommande très basique qui détonne avec le concentré de technologie présente dans le climatiseur réversible.

 

Airton Star-12CHSD / XA71I

Le climatiseur réversible Airton embarque une technologie digne des plus grandes marques, à un prix abordable. Ce climatiseur de 3400 W est capable de refroidir des pièces de plus de 40 m² avec une puissance frigorifique de 12000 BTU.

climatiseur réversible Airton

Il s’agit d’un climatiseur monosplit, vous aurez donc un blog interne à accrocher au mur et une station externe pour dissiper la chaleur. N’oubliez pas que même si vous faites l’installation vous-même, vous devrez procéder à une mise en service par un frigoriste agréé.

Le compresseur de marque Toshiba vous assure une efficacité et une durée de vie exemplaire pour ce climatiseur réversible. Ses qualités se retrouvent dans les caractéristiques SEER à 6.20 et SCOP à 4.

Ce climatiseur est résolument tourné vers la technologie. L’élégance dégagée par le module intérieur vous permet de l’installer où bon vous semble, il s’intègrera toujours parfaitement dans votre décoration. En dehors de son aspect visuel, vous ne remarquerez même plus sa présence, car la nuisance sonore est portée au minimum avec seulement 40 dBA. Pour vous donner un ordre de grandeur, c’est environ le bruit du ronronnement de votre lave-vaisselle, pas de quoi gêner le visionnage de votre film le soir dans une atmosphère calme.

D’un point de vue énergétique, le refroidissement exploite tout le potentiel de la technologie inverter qui utilise la quantité d’énergie idéale en fonction de votre utilisation. Par ce biais, vous pouvez réaliser jusqu’à 60 % d’économie par rapport à un modèle classique. En mode climatisation, l’appareil se classe A++ et en chauffage, a+.

Pour peaufiner leur machine, les ingénieurs de Airton ont équipé le climatiseur réversible d’un microprocesseur qui vient effectuer constamment une batterie de tests et renvoie un code de défaut si un problème se présente. La maintenance s’en trouve largement simplifiée.

En revanche, on regrettera la volonté de certains frigoristes de ne travailler qu’avec de grandes marques et refuse les prestations sur des modèles inhabituels.

 

Climatiseur réversible : comment ça marche ?

Un climatiseur réversible fonctionne sur le principe d’une pompe à chaleur air-air. Son utilisation permet de transférer les calories présentes dans l’air intérieur de votre habitation vers l’extérieur et, de ce fait, réduire la température.

Les climatiseurs réversibles possèdent deux blocs. L’un s’installe à l’intérieur, en hauteur sur un mur, et contient un ventilo-convecteur. Son rôle est de diffuser l’air frais en été. En hiver, il chauffera par un système de résistances, comme un radiateur classique, tout en permettant à l’air de circuler pour accroitre la sensation de chaud et éviter les zones froides dans la pièce.

Le deuxième module s’installe à l’extérieur de l’habitation. Il est bien plus lourd que l’autre, car il contient un évaporateur et un condensateur. Son bruit est bien plus élevé que son homologue interne, mais il est le cœur du fonctionnement. Le fluide calorifique, qui circule en circuit fermé, va passer tour à tour dans le condensateur et les autres composants.

Lorsque la climatisation est enclenchée, il viendra prélever la chaleur à l’intérieur du logement, puis, en passant dans l’évaporateur, va perdre ces calories. Il sera alors plus froid en revenant à l’intérieur du logement. Le ventilateur soufflera de l’air sur la partie froide et l’air frais sera propulsé à l’intérieur.

En hiver, le fonctionnement s’inverse et il prélève de la chaleur à l’extérieur, même à 2 ou 3°C, le système arrive quand même à puiser de l’énergie dans l’air ambiant pour son fonctionnement. Si les conditions deviennent trop froides, la résistance entrera en jeu, mais la consommation électrique montera alors en flèche et le rendement de l’appareil en sera affecté.

 

Comment poser une climatisation réversible ?

L’installation d’une climatisation réversible se divise en trois étapes bien distinctes. L’installation du bloc interne, la même chose pour son homologue externe puis le raccordement du système.

Le bloc intérieur est le plus simple. Il est fourni avec un rail à fixer au mur, en respectant bien la mise à niveau et en utilisant des chevilles prévues pour être installée dans le type de mur souhaité. Pensez aussi que votre bloc sera relié à l’extérieur, évitez donc de le poser sur une cloison et privilégiez la pose sur un mur qui donne directement sur l’extérieur.

Le second module est bien plus lourd, environ quatre fois plus que le bloc interne. Il convient donc de l’installer sur une surface plane et solide. Beaucoup de constructeurs vont préconiser de couler une petite dalle de béton, puis de fixer l’ensemble au sol. Il est aussi possible d’utiliser des parpaings creux ou des agglos pour former une base stable et solide.

Une fois ces deux blocs mis en place, il reste le raccordement. D’une part, vous aurez la partie électrique. Pour ça, il s’agit d’un câble type 3G1.5 mm² qu’il faudra raccorder au réseau de votre habitation. Un départ dans votre tableau électrique, dédié à votre climatiseur réversible, est la meilleure solution. Si vous n’êtes pas sûr de vous, contactez un installateur.

Finalement, il vous reste la mise en place du circuit qui contient le fluide calorifique. Lisez et respectez scrupuleusement la notice d’installation. Chaque fabricant à sa propre solution pour le raccord des tuyaux et garantir l’étanchéité de l’ensemble. Dans tous les cas, pour la mise en service, vous devrez faire appel à un professionnel agréé dans l’utilisation de fluide réglementé. C’est lui qui pourra vérifier la bonne installation de votre équipement et vous garantir son utilisation en toute sécurité.

Malheureusement il arrive que certaines marques soient mises de côté par les professionnels qui refusent d’intervenir dessus pour ne pas engager leur responsabilité. Si vous voulez procéder vous-même à l’installation, contactez l’installateur en amont pour être sûr qu’il procédera à la mise en service, ou achetez du matériel de grande marque.