Si vous souhaitez faire cuire du riz à la maison comme au Japon, pas de secret, un appareil adapté est nécessaire. Et c’est désormais facile de s’en procurer un sans se ruiner sur internet !

Selon votre budget, Le Juste Choix vous propose un guide d’achat des meilleurs cuiseurs de riz japonais du moment pour ne pas vous tromper :

Quel cuiseur de riz choisir ?

Comparatif du top 3 des rice cooker

  • Zojirushi Neuro Fuzzy
    Le top du top !
  • Note : 19/20
  • Avantages
    Haut de gamme
    Nombreux programmes
    Facile à entretenir
  • Inconvénients
    Prix
  • Philips HD3011/08
    Le meilleur rapport qualité/prix
  • Note : 18/20
  • Avantages
    Rapport qualité/prix
    Arrêt automatique
    Facile à utiliser
  • Inconvénients
  • Tristar RK-6127
    Pour les petits budgets
  • Note : 16/20
  • Avantages
    Simple mais efficace
    Prix imbattable
  • Inconvénients
    Maintien au chaud trop efficace

 

Zojirushi Neuro Fuzzy : le meilleur cuiseur de riz japonais sur le marché ?

Vous commencez à dangereusement aimer la cuisine japonaise, avec le grand succès qu’elle rencontre en occident. En effet, depuis quelques années, on entend sushis par-ci, sushis par-là, on voit des restaurants pleins à craquer, etc. Heureusement que l’on peut en cuisiner chez soi, à condition toutefois de disposer du matériel nécessaire. La base, c’est le riz, il faut donc avoir un cuiseur riz ou un rice cooker. Et quoi de mieux pour une cuisine japonaise qu’un matériel japonais spécialement étudié et conçu pour cela ? Justement, on a le Zojirushi Neuro Fuzzy, un autocuiseur riz haut de gamme qui va jusqu’à offrir des programmes de cuisson.

Zojirushi Neruo Fuzzy

Les points forts

De nombreux programmes : Ce modèle de cuiseur riz japonais vous offre de nombreux programmes, à savoir le White pour du riz blanc, que vous pouvez encore décliner en mode standard (regular/sushi), en mode doux (softer) ou dur (harder) ; ainsi que d’autres modes comme le mixed, le porridge, le sweet, le semi-brown, le brown, et rinse-free et le quick cooking. Comme le fabricant aime le dire, son appareil réfléchit lui-même et ajuste automatiquement la durée et la température de cuisson en fonction du programme sélectionné.

Arrêt automatique : Le Zojirushi Neuro Fuzzy est un appareil qui va beaucoup vous simplifier la vie, notamment avec sa fonction arrêt automatique. Il vous suffit de rajouter la quantité de riz (bien rincée) avec la bonne quantité d’eau, vous choisissez le programme, vous lancez la cuisson, et vous pouvez vaquer à d’autres occupations sans vous préoccuper de votre riz. Une fois que la cuisson est terminée, la machine s’arrêtera automatiquement.

Maintien au chaud et départ différé : Encore mieux, elle basculera automatiquement en mode maintien au chaud, afin que vous puissiez retrouver un riz à la température parfaite à votre retour. En voilà une fonction très pratique, surtout lorsqu’elle est combinée à la fonction départ différé. Cette dernière vous permet de programmer l’heure du départ de la cuisson, par exemple à 18 h, afin que votre riz soit prêt à votre arrivée à la maison le soir.

Bonne capacité : Cet appareil vous offre une bonne capacité, correspondant à un foyer de 4 à 6 personnes. En effet, il peut cuire jusqu’à 5,5 tasses de riz, en une seule fois, grâce à sa capacité de 1 L. Autrement dit, vous pourrez cuisiner du riz d’une quantité importante en une seule fois. De plus, la cuisson est rapide.

Facile à entretenir : Ce modèle est également facile à entretenir, avec de nombreuses parties amovibles, dont notamment son bol (ou cuve) avec revêtement antiadhésif.

Les points faibles

Le prix : En effet, le prix peut freiner certains, surtout lorsque l’on voit celui des autres produits concurrents. Toutefois, c’est aussi l’un des rares à proposer de nombreux programmes de cuisson, pour encore plus de précision.

 

Philips HD3011/08 : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Peut-être qu’une marque japonaise ne vous inspire pas suffisamment confiance. Rassurez-vous, car on peut aussi retrouver des autocuiseurs riz auprès de marques beaucoup plus parlantes comme Philips. Encore mieux, on a comparé de nombreux produits pour vous, et on est tombé sur le Philips HD3011/08, qui figure parmi ceux qui avancent un rapport qualité/prix particulièrement intéressant. Ce modèle vous intéressera sûrement, si vous ne voulez pas vous embêter avec des fonctionnalités complexes, et que vous recherchez plutôt un appareil facile à utiliser, issu d’une bonne marque, avec un prix accessible.

Philips HD3011 08

Les points forts

Cuve à 5 couches : Le Philips HD3011/08 profite du savoir-faire de la marque, qui a procédé à la conception d’une cuve spéciale à 5 couches sur ce modèle. Cela a permis d’obtenir une chaleur plus élevée ainsi qu’une cuisson plus uniforme du riz, qui en devient encore plus savoureux.

Facile à utiliser : L’un des plus grands avantages de ce modèle, c’est sa grande facilité d’utilisation. Entre autres, il ne dispose que d’un bouton unique, pour vous faciliter la tâche. Le même bouton va vous permettre de basculer en mode cuisson ou en mode maintien de la chaleur. Chaque mode dispose de son propre voyant, afin que vous sachiez quel mode est en cours d’exécution.

Par ailleurs, le Philips HD3011/08 comporte également un indicateur de niveau d’eau, qui est facile à lire et qui vous aidera beaucoup dans le dosage du riz à mettre avec la bonne quantité d’eau. Tout cela a été pensé pour que l’utilisation de cet appareil vous soit très facilitée. Il vous suffira de mettre la quantité de riz souhaitée avec la bonne quantité d’eau, et d’appuyer sur le bouton unique.

Arrêt automatique et maintien au chaud : L’appareil s’arrêtera automatiquement lorsque la cuisson est terminée, et basculera automatiquement en mode maintien au chaud. Ainsi, vous n’aurez plus à vous soucier de l’avancement de la cuisson, vous aurez juste à lancer l’appareil, et vous pourrez ensuite vous occuper d’autres choses. À noter que la fonction maintien au chaud peut s’exécuter pendant une période jusqu’à 12 h. Ainsi, même si vous lancez la cuisson à midi, vous retrouverez encore votre riz bien chaud même tard dans la soirée.

Les points faibles

Bouton marche/arrêt : Certains utilisateurs ont regretté l’absence d’un autre bouton bien utile, un bouton On/Off ou marche/arrêt. En effet, il faudra débrancher l’appareil pour qu’il soit hors service, ce qui n’est pas très pratique.

 

Senya : un rice cooker original !

Lorsque l’on recherche un produit et que l’on est amené à en comparer plusieurs sur le marché, on retrouve d’un côté le produit le plus cher, de l’autre le moins cher, au milieu les produits offrant un rapport qualité/prix intéressant. Mais on tombe aussi souvent sur un produit un peu hors du commun, souvent classifié comme un coup de foudre, ou encore comme meilleure vente du moment. Dans tous les cas, cela veut dire que ce produit a réussi à séduire un grand nombre de clients, et c’est plutôt un bon signe. Dans le domaine des cuiseurs de riz japonais, la meilleure vente du moment est attribuée à ce modèle de Senya.

Senya

Les points forts

Design : La marque Senya a l’habitude d’émerveiller ses clients avec ses différents styles accompagnés de ce petit zest d’innovation et de surprise, tantôt avec des couleurs pop, tantôt avec des lignes douces. Sur ce modèle, on sent tout le travail effectué en amont pour écouter les tendances et comprendre les besoins des clients. Le résultat est tout simplement magnifique, avec un design original qui s’accorde parfaitement à l’univers merveilleux des sushis.

Kit sushi : L’un des plus grands avantages procurés par ce modèle, c’est le fait qu’il soit livré avec un kit sushi complet, c’est-à-dire deux moules à sushis, une spatule et une fourchette à riz. Du côté des moules, vous aurez un pour réaliser des « Hosomakis » avec une grande facilité, et un autre pour réaliser des « Futomakis » plutôt généreux, ce qui ne manquera pas de ravir les « fins gourmands ». Grâce à cet appareil, vous allez surprendre vos invités, vous allez vous surprendre vous-même, en réalisant de délicieux sushis chez vous.

Bonne capacité : L’autocuiseur riz de Senya met à votre disposition une capacité de 1 L, ce qui surprend aussi un peu, à cause de sa compacité. Dans tous les cas, cet appareil est capable de cuire jusqu’à 500 g de riz en une seule fois, ce qui correspond une ration pour 4 à 5 personnes. Dans le cas où vous êtes plus nombreux, il se trouve que la cuisson est rapide, et ne prend qu’environ une trentaine de minutes, voire même moins, en fonction de la quantité de riz.

Arrêt automatique et maintien au chaud : Comme la plupart des cuiseurs riz japonais, ce modèle est également muni d’un minuteur automatique, le rendant capable de s’arrêter automatiquement une fois la cuisson terminée. Bien entendu, le délai a déjà été minutieusement calculé par les ingénieurs, pour aboutir à une cuisson parfaite du riz. Ensuite, l’appareil bascule automatiquement en mode maintien de la chaleur.

Entretien facile : Un autre avantage sur ce modèle, c’est le fait que tous ses accessoires peuvent passer au lave-vaisselle. Sa cuve amovible dispose d’un revêtement antiadhésif, ce qui facilite énormément le nettoyage.

Les points faibles

Cordon : Ce produit figure parmi ceux pour lesquels il a été particulièrement difficile de trouver un point négatif. Pour celui-ci, on va gentiment montrer du doigt le cordon un peu court.

 

Tristar RK-6127 : un rice cooker pas cher mais fiable

Dans de nombreux cas, un prix pas cher est un fort argument de vente. D’ailleurs, qui dépenserait plus lorsqu’on peut dépenser moins. La seule condition est de rechercher le produit qui offre une certaine qualité et une certaine fiabilité malgré son petit prix. Pour vous épargner plusieurs heures à essayer de comparer les modèles pas chers entre eux, nous avons effectué le sale boulot pour vous, et nous avons réussi à trouver le Tristar RK-6127. Celui-ci surprend sur de nombreux points, par rapport à son prix mini. D’ailleurs, nous vous donnons ci-dessous un petit aperçu de ses plus grandes qualités.

Tristar RK-6126

Les points forts

Design : Avec ce modèle, la marque Tristar a su se démarquer de la concurrence, là où l’on retrouve des cuiseurs tout blancs, tout en plastique, avec un look un peu stérile. Ici, Tristar a voulu renouer un peu avec le passé, façon cocotte et marmite, avec une finition en acier inoxydable qui donne immédiatement à l’appareil un look élégant. Le couvercle transparent y contribue également beaucoup, et revêt un aspect à la fois pratique : il permet de surveiller/contempler l’évolution de la cuisson du riz.

Bonne capacité : Comme tous les modèles de cette liste, cet autocuiseur vous offre aussi une bonne capacité de 1 L, ce qui correspond à environ 500 g de riz qu’il peut cuire en une seule fois, ce qui ravira jusqu’à 4 à 5 personnes. À noter que, comme sur les autres appareils, vous n’êtes pas obligé de remplir ce modèle, vous pouvez très bien ne cuire que quelques portions de riz. Il suffit d’ajouter la bonne quantité d’eau qui doit aller avec.

Arrêt automatique : Ce modèle est également équipé de la fonction arrêt automatique, une fois que la cuisson est terminée. Ce qui veut dire que vous n’aurez plus aucun souci à vous faire une fois que vous aurez plongé le riz dans la cuve, avec la bonne quantité d’eau, et lancé la machine. D’ailleurs, il se trouve que le Tristar RK-6127 dispose aussi d’une protection qui l’empêche de fonctionner à sec. En d’autres termes, dans le cas où vous oubliez de mettre de l’eau au début, la machine refusera tout simplement de fonctionner.

Maintien au chaud : Le Tristar RK-6127, comme la plupart des cuiseurs riz, sait aussi basculer en mode maintien au chaud juste après la cuisson. L’appareil gardera votre riz bien au chaud durant des heures, ce qui est très pratique et vous permet par exemple de lancer l’appareil un peu en avance.

Les points faibles

Maintien trop chaud : D’après certains utilisateurs, le maintien au chaud serait trop chaud à leur goût. En rappel, le Tristar RK-6126 garde la cuve à une température de 70/75°C après la cuisson.

 

Comment utiliser un cuiseur riz ?

Auparavant, la cuisson du riz se faisait en utilisant une bonne vieille marmite ou une casserole sur un feu de bois ou de charbon. On plongeait le riz dans la cuve, puis l’eau. Pour estimer la bonne quantité d’eau, il fallait que l’eau dépasse le niveau du riz d’environ deux doigts. Mais la cuisson était aléatoire, et dépendait de beaucoup de choses : la puissance du feu, la taille des doigts mis en œuvre, etc. Grâce au rice cooker, la cuisson devient tellement plus facile. Mais comment fonctionne un cuiseur riz et comment l’utiliser ?

Un rice cooker est un appareil électrique, il faudra donc le brancher à une prise secteur. La puissance de feu va donc se faire par résistance (ou autre technologie électrique). Ensuite, versez la bonne quantité de riz en vous aidant de la tasse livrée avec, puis la bonne quantité d’eau. En général, il faudra rincer le riz jusqu’à ce que l’eau soit claire, avant l’étape précédente. Après cela, en fonction de l’appareil, vous allez choisir le programme adéquat en fonction de vos besoins (cuisson rapide, sushi, brown, semi-brown, moelleux, dur, sec, etc.). Mais sur la plupart des appareils, il suffit d’appuyer sur un bouton pour lancer la cuisson.

Une fois la cuisson terminée, le rice cooker s’arrête. Sur la plupart des modèles, il bascule en mode maintien de la chaleur.

 

Comment choisir un cuiseur riz ?

Une chose est sûre, les cuiseurs riz sont légion sur le marché. On peut en trouver pour tous les goûts et pour toutes les couleurs. On retrouve aussi différentes matières, du plastique, de l’acier inoxydable, etc., différentes couleurs, du blanc, du noir, du gris, et surtout, différentes caractéristiques techniques. C’est à ce niveau qu’il faudra être vigilant, lorsque vous allez comparer les différents modèles du marché. Pour vous aider, voici quelques critères à prendre en compte, pour faire un choix mieux éclairé.

La contenance ou la capacité

De manière générale, tous les cuiseurs de riz … cuisent du riz. C’est une fonction commune. La première différence que l’on pourra noter, c’est la quantité de riz que chaque modèle peut cuire. Ici, il faudra choisir en fonction du nombre de personnes. Par exemple, un cuiseur riz de 1 L, ce qui équivaut à environ 6 tasses de riz, ou encore 500 g de riz, correspond à un foyer de 4 à 6 personnes. En gros, une tasse de riz équivaut à deux personnes. Faites donc le calcul en fonction du nombre de personnes chez vous.

La taille du cuiseur riz

En effet, c’est aussi un argument de taille, puisqu’il faudra installer le cuiseur riz quelque part dans la cuisine, sur le plan de travail ou la paillasse de la cuisine. Essayez alors de déterminer l’emplacement idéal de l’appareil chez vous, et vérifiez les dimensions. Toutefois, un rice cooker est souvent compact et peu encombrant. Pensez aussi à vérifier la présence de pieds antidérapants, ce qui va contribuer à la facilité d’utilisation, mais aussi à la stabilité de l’appareil.

Les points forts de l’appareil

Comme dit plus haut, un cuiseur de riz cuit du riz. La plupart des modèles ne présenteront donc que peu de différences au niveau des fonctionnalités. De manière générale, il suffit d’un bouton (ou deux) pour lancer l’appareil. Une fois la cuisson accomplie, il se met automatiquement en mode maintien de la chaleur. Mais certains modèles plus élaborés peuvent proposer des fonctions plus avancées, par exemple des programmes pour différentes cuissons (moelleux, dur, sec, brown, semi-brown, mixte, etc.).

Certains modèles proposent aussi la possibilité d’un départ différé. Ainsi, vous pourrez par exemple lancer la cuisson à 18 h, et retrouver un riz prêt à votre arrivée dans la soirée après le travail. D’autres peuvent être livrés avec des accessoires particulièrement utiles, comme la tasse et la spatule (le minimum), mais aussi une cuillère, voire même un kit sushi avec des moules, etc. Dans tous les cas, à vous de choisir en fonction de vos besoins, de vos attentes, mais aussi de votre budget.

Sinon, on pourrait aussi parler de la facilité d’utilisation. Il est toujours mieux de disposer d’un appareil facile à utiliser (manuel d’utilisation, ergonomie, utilisation intuitive, etc.), et facile à entretenir. Ici, il faut savoir que la plupart des modèles ont des composants amovibles pouvant passer au lave-vaisselle, ce qui facilite énormément le nettoyage.

Le design

Bien entendu, la forme, les couleurs, chacun a ses propres goûts. Mais on peut dire, et vous rassurer, qu’il y a de tout sur le marché. On retrouve des modèles en forme de marmite, d’autres adoptant un look très moderne, avec écran LCD, différentes finitions (plastique, acier inoxydable, etc.), certains adoptant un look plutôt européen et d’autres un look plutôt japonais (noir et rouge) pour aller avec le thème principal qui est bien sûr le sushi…

Résumé
Mise à jour
Produits testés
Rice cooker
Mon avis
51star1star1star1star1star

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.