A l’arrivée de l’hiver, le poêle à pétrole reste à l’heure actuelle une solution efficace et peu onéreuse pour chauffer, à condition de choisir un modèle sans odeur et durable.

Pour faciliter votre décision, je vous propose sans attendre un guide d’achat complet en commençant par les meilleurs poêle à pétrole du moment selon votre budget.

Quel poêle à pétrole choisir ?

Comparatif du top 3 des poêles à pétrole sans odeur

  • Inverter 123869
    Le top du top !
  • Note : 19/20
  • Avantages
    Puissance
    Sécurité
    Confort
  • Inconvénients
    Prix
  • ZIBRO LC-300
    Le meilleur rapport qualité/prix
  • Note : 18/20
  • Avantages
    Rapport qualité/prix
    Facile à utiliser
    Sans odeur
  • Inconvénients
    Fonctionnalités limitées
  • Zibro RS-220
    Pour les petits budgets
  • Note : 16/20
  • Avantages
    Prix imbattable
    Simple mais efficace
    Sécurité
  • Inconvénients
    Absence de thermostat

 

Inverter 123869 : le meilleur poêle à pétrole sur le marché ?

Le 123869 est le plus haut de gamme des poêles à pétrole électroniques de la marque Inverter. Ses principaux atouts sont sa puissance, sa faible consommation de combustible, sa modernité, mais aussi sa capacité de chauffage. En effet, avec son réservoir de 7,2 litres et sa puissance de 4650 W, l’appareil est capable de chauffer jusqu’à 186 m3.

Le dispositif est également un condensé de technologie, mais doit cependant être utilisé avec toutes les précautions nécessaires, surtout par rapport au gaz brulé qui peut polluer l’intérieur de votre logement.

Inverter 123869

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

La capacité de chauffe : L’Inverter 123869 dispose d’une grande puissance de chauffage. Cette dernière est évaluée à 4650 W, ce qui rend ce modèle capable de chauffer une pièce de 10 mètres sur 8 sans trop de difficulté. Grâce à la touche « Booster », l’allumage de ce modèle se fait très rapidement.

L’économie d’énergie : Par la technologie de gazéification du combustible, l’Inverter 123869 brûle le pétrole sous forme de gaz. C’est un mode de consommation plus efficace si on compare avec les poêles à pétrole à mèche. De plus, une technologie de régulation de température permet à l’appareil de maintenir la chaleur stable, d’éviter la surchauffe et d’économiser voire de diminuer la consommation d’énergie et de combustible.

L’ergonomie : L’installation de ce poêle à pétrole n’exige aucun aménagement, ni même de conduits ou de tuyau d’évacuation ou encore de raccordement. De plus, avec une taille de 50,4 x 40 x 49,5 cm (L x l x h), le poêle ne prend pas de place. Son utilisation est tout aussi facilitée par la présence de l’écran LCD et des boutons de contrôles mis à votre disposition pour prendre en main ses différentes fonctionnalités.

Le confort : Vous disposez de plusieurs fonctionnalités sur l’Inverter 123869 afin d’améliorer votre confort d’utilisation. Le système « sans odeur » (odorless system) par exemple vous garantit une extinction et un allumage désodorisés. La fonction « pieds chauds » en revanche redirige l’air chaud produit par le poêle vers le sol, tandis que la fonction « ventilateur » diffuse équitablement la chaleur dans toute la pièce.

La sécurité : Dispositif de chauffage oblige, l’appareil possède un système de coupure automatique avec autodiagnostic en cas de problème ou de basculement. Les parois externes du poêle sont également froides pour éviter toute brûlure accidentelle. D’ailleurs, le produit est certifié NF.

La programmation : Étant un poêle à pétrole électronique, l’Inverter 123869 est doté d’une programmation interne pouvant s’étaler sur une semaine. Ainsi vous pouvez bénéficier d’un démarrage automatique du poêle à chaque heure programmée, à la température de votre choix.

Les points faibles

L’autonomie : Le poêle à pétrole électronique 123869 d’Inverter est un chauffage à pétrole alimenté électriquement. En effet, il nécessite un raccordement permanent avec une source d’électricité pour pouvoir fonctionner, ce qui n’est pas mentionné dans son descriptif. Il n’est donc pas entièrement autonome à l’instar des poêles à pétrole à mèche.

 

ZIBRO LC-300 : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Le chauffage est un dispositif essentiel pour toute saison hivernale. Dans la multitude d’appareils disponibles, le poêle à pétrole constitue une très bonne alternative à défaut d’être un chauffage d’appoint. Parmi les meilleurs poêles à pétrole du marché, il y a le Zibro LC-300. C’est un appareil très économe en termes de combustible et d’énergie, mais cependant efficace et confortable grâce aux technologies qui lui sont associées.

Son principal atout reste toutefois son rapport qualité/prix. En effet, Toyotomi, la marque japonaise productrice des chauffages Zibro garantit son appareil 4 ans, gage de la qualité et de la fiabilité de sa fabrication, alors que vous pouvez l’acquérir à moindre coût.

ZIBRO LC-300

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

La facilité d’installation : En tant que poêle à pétrole électronique, le Zibro LC-300 ne demande pas de préalables travaux d’aménagements ni de raccordements. Il ne nécessite pas aussi la mise en place d’un système d’évacuation de gaz. Il vous suffit donc de le brancher sur une source d’électricité pour bénéficier de sa chaleur.

La rapidité de chauffage : Le Zibro LC-300 dispose d’une puissance de 3000 W. Cette puissance associée à un ventilateur de diffusionpermet à l’appareil de chauffer rapidement votre intérieur. 30 secondes suffisent donc à l’appareil pour démarrer et 5 minutes pour chauffer toute une pièce. À noter qu’il est aisément capable de chauffer jusqu’à un volume de 120 m3.

L’économie d’énergie : Le Zibro LC-300 n’est pas un gros consommateur d’énergie puisqu’il dispose d’un mode « save » qui est programmable. Grâce à ce mode, le poêle effectue le chauffage jusqu’à atteindre la température voulue. L’appareil s’éteindra automatiquement dès que la température ambiante dépasse 3 °C de celle désirée et se rallumera automatiquement dès qu’elle passe en dessous de cette dernière. Vous pouvez de ce fait économiser jusqu’à 8% de combustible en plus.

Le rapport qualité/prix : Toyotomi fait fort dans cette poêle à pétrole. En effet, nous retrouvons la qualité de fabrication qui fait la renommée des chauffages Zibro alors que le prix affiché pour le produit est tout à fait abordable.

La technologie : Il faut savoir que le Toyotomi Zibro LC-300 est fabriqué à partir de la technologie brevetée FuzzyLogic. Cette dernière permet à l’appareil d’évaluer, avant même qu’il ne démarre, la taille que fait la pièce où il est placé ainsi que sa température ambiante. Il adaptera donc la durée de chauffage et la température en prenant en compte ces paramètres.

La facilité d’entretien : Le poêle à pétrole Zibro LC-300 est équipé d’un système autonettoyant qui se déclenche automatiquement dès que l’appareil franchit deux heures de fonctionnement en pleine puissance. Il suffit de 5 minutes pour l’appareil pour effectuer cet auto nettoyage. Il n’est donc plus nécessaire de se salir les mains comme l’exigent les poêles à mèches.

Les points faibles

Les fonctionnalités : On peut reprocher au Zibro LC-300 l’absence de quelques fonctionnalités jugées plutôt standard sur des poêles à pétrole électronique, comme la touche « Booster » pour accélérer l’allumage de l’appareil ou encore la fonction « e-guard » qui permet de garder l’air ambiant en bonne qualité.

 

Zibro RS-220 : un poêle à pétrole pas cher mais fiable

Si vous cherchez un poêle à pétrole pas cher et adapté à votre petit espace, pensez au Zibro RS-220. Cet appareil se caractérise par une taille compacte et un poids plutôt léger par rapport à ses homologues. Puisqu’il ne nécessite aucun raccord sur une source d’électricité, vous pouvez le placer n’importe où, et le déplacer à volonté pour profiter de la chaleur agréable qu’il procure.

Le Zibro RS-220 est un poêle à pétrole à mèche dont la puissance maximale est évaluée à 2200 W. Il procure un rendement de 99,99% pour une consommation de combustible de moins de 0,3 litre par heure.

ZIBRO RS-220

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

La facilité d’utilisation : Toyotomi a adopté un allumage de type « Piézo » alimenté par 4 piles LR20 pour brûler la mèche. Cette dernière est un Felt de type F qui procure une combustion optimale et ne dégage qu’une infime quantité de gaz indésirables. L’allumage piézoélectrique se fait par simple appui de bouton, et le chauffage est tout aussi rapide dès que la mèche s’enflamme.

La facilité d’installation : Vous n’avez pas besoin de branchement ni d’évacuation pour disposer d’une chaleur propre et enveloppante avec ce poêle Zibro RS-220. Il s’installe facilement dans une pièce et a même tendance à s’oublier, car il est compact et discret. Il est doté d’un bouchon de transport pour faciliter son déplacement.

La sécurité : Le Zibro RS-220est doté d’un dispositif de triple arrêt de sécurité dont une rétraction de la mèche, un bouton d’arrêt d’urgence et d’un système d’arrêt automatique en cas de secousse, de déséquilibre ou de renversement du poêle. Les risques de brûlures sont également prévenus grâce au plateau supérieur tempéré.

L’adaptabilité : Bien que Toyotomi recommande l’utilisation des combustibles issus du même label (Toyotomi Plus, Toyotomi Clear, Toyotomi Prime), le Zibro RS-220 peut fonctionner avec tous les combustibles disponibles pour les poêles. Dans ce cas, le rendement peut être un peu moins qu’en cas d’utilisation de combustibles Toyotomi, mais tout à fait acceptable.

Le système « E-guard » : Le poêle à pétrole Zibro RS-220 ne dégage pas d’odeur à l’allumage, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on l’éteint. En revanche, il embarque un dispositif de contrôle de l’air ambiant appelé « E-guard ». Ce système déclenche automatiquement une alarme dès qu’il détecte que la qualité de l’air ambiant n’est plus très propre. Vous devez alors aérer la pièce pour dépolluer l’air. Dans le cas contraire, l’appareil s’arrêtera immédiatement.

Les points faibles

L’absence de thermostat : Le poêle à pétrole Zibro RS-220 présente un grand inconvénient, à savoir l’absence de thermostat. En effet, c’est par le réglage adéquat de la hauteur de la mèche que vous aurez ou non la bonne température. Si la mèche est trop basse, l’appareil brûlera faiblement, et si la mèche est trop élevée, elle brûlera trop fort.

 

Comment allumer un poêle à pétrole ?

Le poêle à pétrole est un chauffage d’appoint bien utile pour affronter les conditions de l’hiver ou apporter une chaleur appréciable à l’automne ou au printemps. Plutôt économique par rapport aux autres dispositifs de chauffage disponibles sur le marché, il a la particularité de fournir rapidement la chaleur désirée.

On peut dégager trois types de poêle à pétrole selon le mode de combustion : le poêle à pétrole à mèche simple, le poêle à pétrole à double combustion et le poêle à pétrole électronique. La façon d’allumer l’appareil est quasiment la même pour les deux premiers types, car ce sont des poêles à mèches.

Comment allumer un poêle à pétrole à mèche ?

Pour ce faire, vous disposez généralement d’un bouton qui vous permet de mettre la mèche en position haute et le système de protection en marche, si le poêle en possède bien évidemment. Tournez ou appuyez sur ce bouton pour mettre la mèche à disposition. Un autre bouton vous permet d’enclencher le mécanisme d’allumage, généralement par piézoélectricité. Vous devez alors appuyer doucement dessus puis le relâcher dès qu’une petite flamme apparait au niveau du brûleur.

Il arrive que certains poêles à pétrole dégagent une odeur de combustible à l’allumage, n’en soyez pas alarmé. S’il n’est pas recommandé d’allumer l’appareil avec une allumette ou un briquet, certains poêles à pétrole à mèche « traditionnels » nécessitent encore ce genre d’intervention pour s’allumer. Il faut pour cela dégager la chambre de combustion afin d’avoir accès aux mèches.

Comment allumer un poêle à pétrole électronique ?

L’allumage des poêles à pétrole électroniques se fait souvent par appui d’un simple bouton, car comme son nom l’indique, tout est géré électroniquement sur cet appareil, même le système d’allumage.

 

Comment choisir son poêle à pétrole ?

Appareil efficace, chauffage rapide et économe, le poêle à pétrole peut séduire sur de nombreux points, mais tous les modèles ne sont pas adaptés à votre habitation. Plusieurs facteurs influeront donc votre choix quant au modèle et au type de poêle à pétrole qui peut répondre à vos attentes, ce que nous allons d’ailleurs voir dans ces quelques lignes.

Le type de poêle à pétrole

Comme nous l’avons vu précédemment, on peut séparer les poêles à pétrole en trois types distincts :

  • Le poêle à simple combustion, aussi appelé poêle à mèche qui a l’avantage d’être léger, compact, transportable, pas cher. Vous pouvez donc l’emmener partout, et peut assurer un bon chauffage dans des endroits sans électricité. Cependant, il faut dire qu’il est le moins pratique des trois en termes d’utilisation et d’entretien à cause des mèches. Il est aussi le moins confortable, car il dégage un peu d’odeur désagréable à l’utilisation.
  • Le poêle à double combustion ou poêle à laminaire se distingue de la poêle à mèche par ses deux chambres de combustion. Ce dispositif permet à la poêle de consommer entièrement le pétrole ce qui augmente nettement son rendement, mais aussi la chaleur qu’il dégage. Il est autonome et ne nécessite pas de courant puisque de simples piles peuvent assurer son allumage. Néanmoins, il émet un peu d’odeur et ne dispose pas de thermostat pour le réglage de la température.
  • Le poêle à pétrole électronique se branche sur le secteur. Il a un rendement quasi parfait et très économe grâce au système de gazéification du pétrole. De ce fait, il dégage très peu d’odeur voire pas du tout. Il est très confortable à utiliser, car il a la particularité de posséder un thermostat qui permet de gérer de façon précise la température et une ventilation pour diffuser équitablement la chaleur dans la pièce.

La surface à chauffer

Le type de poêle à pétrole que vous devez choisir dépend également de la surface à chauffer. Pour une hauteur de plafond de 2,5 mètres, comptez au moins 100 Watts au m². Le poêle à mèche est plutôt destiné aux petits espaces, tandis que le poêle à pétrole électronique peut couvrir un volume jusqu’à 180 m3 en toute aisance, grâce notamment à sa ventilation.

La puissance de chauffage

La puissance de chauffage du poêle à pétrole, exprimée en Watts, permet d’évaluer le volume maximal couvert par l’appareil en relation avec sa capacité de chauffe. Ce chiffre vous servira de référence pour voir si l’appareil est vraiment adapté à la pièce qui lui est destiné.

Il faut savoir que les poêles électroniques peuvent être réglés de façon précise quant au niveau de la puissance de chauffage (à la façon des fers à repasser) via leur thermostat. Ce n’est pas le cas pour les poêles à mèches qui ne peuvent offrir qu’une puissance plus ou moins fluctuante.

L’autonomie

L’autonomie du poêle à pétrole dépend de deux facteurs, à savoir la taille de son réservoir et à sa capacité à économiser le combustible. Bien évidemment, plus la capacité du réservoir est grande, plus le poêle est capable de fonctionner durant un long moment. Ainsi vous pouvez disposer de plus de 60 heures d’autonomie pour des poêles à réservoir de 8 litres.

La capacité du chauffage à économiser son combustible lui confère une autonomie minimale et une autonomie maximale.

Les systèmes de sécurité

En tant qu’appareil de chauffage, un minimum de sécurité est aussi exigé au poêle afin qu’il soit conforme aux normes européennes et françaises. Ce minimum requis peut se résumer dans les normes NF dont voici quelques problèmes de sécurités tenus en compte : brûlures par contact avec l’appareil, incendie (matériaux inflammables, mauvais fonctionnement), défaillance du thermostat, risques de renversement ou de basculement, mauvaise finition…

Mais puisque le poêle utilise le pétrole comme combustible, les risques de pollution sont aussi à gérer et à prendre en compte. Il faut savoir que ce combustible fossile dégage du CO2 (dioxyde de carbone) et surtout du CO (monoxyde de carbone) très dangereux pour la santé. Le poêle doit donc intégrer un système de détection de polluant pour mieux vous protéger.

Le confort d’utilisation

Dernier point à ne pas négliger et pas des moindres, vous devez songer à votre confort d’utilisation. Le terme confort englobe beaucoup d’option, dont notamment la gestion des odeurs du combustible, l’entretien de l’appareil (système d’auto-nettoyage, remplacement de mèche), la gestion de la température (intégration d’un thermostat ou non), la possibilité de programmer l’appareil, l’existence d’écran LCD, de télécommande…

 

Comment nettoyer un poêle à pétrole ?

L’entretien d’un poêle à pétrole vous permet de réduire considérablement l’émission de gaz toxiques. C’est donc une tâche à prendre au sérieux, car elle peut avoir des conséquences néfastes sur votre santé.

À moindre mesure, l’entretien et le nettoyage assurent le bon fonctionnement du chauffage et prolonger sa durée de vie. En effet, au fil des utilisations, les grilles d’aération de l’appareil s’encrassent par des dépôts de matière. Ces derniers favorisent l’émission de gaz toxiques comme le monoxyde de carbone ou le dioxyde de carbone.

Voici donc les points essentiels à retenir pour nettoyer efficacement cet appareil :

Le nettoyage du filtre du réservoir

D’abord, dépoussiérez périodiquement les grilles d’aération. Ensuite, nettoyez le filtre du réservoir en procédant comme suit :

  • Retirez la cuve présente sous la porte du réservoir en utilisant la poignée qui va avec,
  • Accédez au filtre sur la cuve fixe sous le réservoir et retirez-le,
  • Procédez au nettoyage du filtre en utilisant un pinceau imbibé de pétrole même,
  • Si vous constatez que le filtre est bien usé, remplacez-le tout de suite

Le nettoyage du filtre à air

Dans le cas d’un poêle à pétrole électronique, procédez à un nettoyage régulier de son filtre à air qui se loge généralement derrière l’appareil. Pour ce faire, retirez-le et aidez-vous d’un aspirateur ou d’un souffleur pour dégager les saletés.

Le remplacement des mèches

Le remplacement régulier des mèches contribue également à garder la qualité de la combustion et à réduire l’émission de gaz toxiques. Un remplacement annuel est alors conseillé. N’oubliez pas de laisser la mèche s’imbiber de pétrole pendant au moins 2 heures avant d’allumer votre chauffage.

Résumé
Mise à jour
Produits testés
Poêle à pétrole
Mon avis
51star1star1star1star1star

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.