Si vous êtes propriétaire d’un jardin, vous savez à quel point il est pénible de passer la tondeuse, en particulier au printemps. Heureusement, les grandes marques de jardinages ont mis au point des machines autonomes, et les prix commencent enfin à baisser !

Mais attention à faire le bon choix car tous les modèles ne se valent pas ! Pour vous faciliter la tache, je vous propose un guide d’achat complet : voici pour commencer un point sur les meilleures robots tondeuses du moment.

Quel robot tondeuse choisir ?

Comparatif du top 3 des robots tondeuses

  • Husqvarna 310
    Le top du top !
  • Note : 19/20
  • Avantages
    Efficace
    Silencieux
    Autonomie
  • Inconvénients
    Prix
  • McCulloch ROB R600
    Le meilleur rapport qualité/prix
  • Note : 18/20
  • Avantages
    Rapport qualité/prix
    Facile à utiliser
    Sécurité
  • Inconvénients
    Moins rapide que la Husqvarna
  • Bosch Indego 350
    Pour les petits budgets
  • Note : 16/20
  • Avantages
    Prix imbattable
    Simple mais efficace
    Fiabilité
  • Inconvénients
    Autonomie (30 minutes)

 

Husqvarna 310 : le meilleur robot tondeuse sur le marché ?

La marque suédoise Husqvarna n’a pas fait les choses à moitié avec cette tondeuse Automower 310. Elle pense même que votre pelouse mérite le haut de gamme pour son entretien en vous proposant un appareil autonome, ergonomique, à la pointe de la technologie et pleinement connecté. Les chiffres sont d’ailleurs éloquents : jusqu’à 1000 m² de surface de travail couvert, pente de 40% facilement franchie, discrétion dans le travail avec seulement 60 dB au niveau sonore…

Husqvarna 310

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

La discrétion : Les tondeuses à gazon ont la mauvaise habitude d’être bruyantes, mais pas le HusqvarnaAutomower 310. Avec un niveau sonore maximum de 60 dB, il est indéniablement « silencieux » puisque ce niveau correspond à celui d’une conversation normale. Cette agréable discrétion profitera à tout le monde, vous, tout comme vos voisins.

L’efficacité : Une fois que vous avez fini de mettre en place les câbles de limitation de périmètre, vous n’aurez plus à intervenir pour « sauver » ou réajuster le HusqvarnaAutomower 310. Cet appareil fonctionne comme une horloge et vous assure une tonte uniforme même en cas de pente ou de terrains inégaux.

Il dispose entre autres d’un système de détection à distance des objets, d’une gestion automatique des passages pour réduire les traces de roues et des pare-chocs en caoutchouc pour prévenir d’éventuels chocs.

La simplicité d’utilisation : Tout d’abord, le panneau de commande de l’Automower 310 est clair, concis et facile à configurer. 19 touches sont à votre disposition pour ce faire. Grâce à la possibilité de programmation, vous pouvez définir de manière précise les heures et les jours de la semaine pendant lesquels le robot effectuera ses passages. Une fois la programmation effectuée, vous pourrez le laisser travailler l’esprit tranquille.

L’autonomie : Le robot tondeuse HusqvarnaAutomower 310 est équipé d’une batterie Li-ion, un accumulateur réputé pour sa robustesse (haute densité d’énergie pour une faible masse) et sa durée de vie (absence d’effet mémoire et faible autodécharge). Dès que le niveau de charge de cette batterie est trop faible, le robot retourne automatiquement à la station de charge pour se ravitailler en énergie.

La connectivité : La nouveauté sur les derniers modèles de robot tondeuse, c’est la capacité d’être totalement contrôlé à distance par un smartphone. En effet, l’Automower® Connect@HOME Bluetooth® vous permet de démarrer, d’arrêter, d’ajuster les paramètres du robot et de le faire rentrer à la base dans une portée de 10 mètres. L’installation d’un module Automower® Connect peut rompre cette limitation de distance.

Dispositif antivol : Il est tout à fait normal qu’un robot qui travaille seul sur une pelouse fasse l’objet de convoitise. Sur ce point, il faut affirmer que le design du HusqvarnaAutomower 310 ne laisse pas indifférent. Toutefois, ce robot tondeuse est équipé d’une alarme antivol et ne peut fonctionner sans un code PIN. Grâce à l’Automower® Connect vous pouvez suivre l’appareil à la trace dès la réception de l’alarme sur votre smartphone.

Les points faibles

La coupe des bordures : Certaines zones, dont les bordures, doivent être retravaillées manuellement, car la largeur de coupe de l’Automower 310est limitée et que ses roues s’arrêtent automatiquement sur le bord de la pelouse pour ne pas glisser.

 

McCulloch ROB R600 : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Le Rob R600 est la cadette des robots tondeuses de la série Rob de McCulloch. Cette marque américaine d’origine faisant désormais partie du groupe Husqvarna, le Rob R600 tient donc comme base toutes les qualités et les technologies de la célèbre marque suédoise. Simple, automatisé et discret, le Rob R600 se distingue par sa petite taille. Il peut tondre aisément jusqu’à 600 m² de pelouse, mais cette dernière ne doit cependant pas être trop complexe ni divisée en des zones isolées les unes des autres.

McCulloch ROB R600

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

La méthode de coupe : Le McCulloch ROB R600 utilise le mulching comme technique de tonte. En résumé, grâce à son système de coupe à microlames, l’herbe est coupée en minuscules parties qui sont réparties de façon uniforme sur la pelouse. Vous ne serez donc plus obligé de ramasser les déchets redéposés, car ils servent tout de suite d’engrais naturel pour votre jardin.

La discrétion : On peut affirmer avec certitude que le robot tondeuse McCulloch ROB R600est un appareil silencieux, car le niveau sonore mesuré à un mètre de distance est évalué à 60 dB, un niveau équivalent à la moyenne d’une conversation normale. À plus de 5 mètres, le niveau sonore descend sous la barre des 50 dB, le bruit que fait un restaurant tranquille. Vous pouvez donc envisager une tonte pendant la nuit avec cet appareil, tellement il est discret et silencieux.

La méthode de tonte : Le robot tondeuse McCulloch ROB R600 utilise le principe de tonte aléatoire pour effectuer son travail. Bien que l’on pense de prime abord que cette méthode soit peu efficace, il n’en reste pas moins qu’elle fait ses preuves et que ses résultats sont tout à fait satisfaisants, car vous ne verrez jamais de trace ni lignes fâcheuses sur la pelouse. Le seul reproche à cette méthode réside dans le fait qu’il faut que le robot fasse beaucoup de va-et-vient, et que la tonte soit quasi quotidienne.

Facilité d’utilisation : ROB R600 est entièrement programmable. En d’autres termes, vous pouvez lui dire comment tondre votre gazon et à quel moment le faire. Si vous souhaitez profiter pleinement de votre pelouse, essayez de programmer la tonte la nuit ou pendant vos périodes d’absence.

La sécurité : Le robot tondeuse R600 est équipé de lames de coupe rotatives très affutées. Elles représentent alors un danger non négligeable pour les enfants et les animaux qui foulent la pelouse. Un dispositif de sécurité permet aux lames de s’arrêter immédiatement dès que le robot est soulevé, renversé ou s’il se heurte contre un obstacle.

Les points faibles

La capacité de tonte : Le robot R600 a besoin de beaucoup de temps pour tondre une pelouse de quelques centaines de mètres carrés, déjà à cause de sa méthode de tonte, mais aussi par sa vitesse de travail de 43 m²/h.

 

Gardena Smart SILENO City 500 : une alternative qui a fait ses preuves

Le robot tondeuse 19066–20 fait partie des produits d’entrée de gamme de la marque Gardena. Aussi appelée Sileno City, la version présentée ci-après est adaptée pour les jardins allant jusqu’à 500 m². La première chose qui frappe sur ce robot est son aspect visuel. En effet, il arbore un design moderne, avec un look nettement plus agressif que ses prédécesseurs. En plus d’être beau, le Sileno City 500 est intelligent,car cette version dite Smart peut être contrôlée via un smartphone par le biais de l’application iOS/Android qui lui est associée.

Gardena 19066–20

Voir le meilleur prix sur ManoMano.fr !

 

Les points forts

La facilité d’installation : Vous disposez de 200 crochets de fixation et 150 m de câble pour délimiter l’espace de tonte du robot tondeuse Sileno City Smart 500. Bien que la tâche ne soit pas amusante, elle reste toutefois facile, car vous pouvez vous contenter de juste tenir le câble par les crochets au niveau du sol. Vous pouvez aussi l’enterrer si vous avez le courage, en veillant tout de même à ne pas dépasser 10 cm.

La fonction intelligente : Le Sileno City Smart 500 est équipé de la technologie Smart Home Gateway, un genre de modem qui permet au robot tondeuse d’être connecté à votre box par réseau local. Par cette connexion et grâce à l’appli Smart System (disponible dans iOS et Android), vous pouvez contrôler le démarrage, l’arrêt, la programmation et aussi avoir un œil sur le niveau de charge de sa batterie. L’application en soi est dotée d’une interface conviviale et ergonomique.

La facilité d’entretien : Si le nettoyage du Sileno City se résume à un tuyau d’arrosage et une petite brosse, le remplacement des lames est aussi un « jeu d’enfant ». À ce propos, 9 lames suffisent amplement pour une année de tonte. En effet, même si la marque conseille un remplacement au bout de 3 à 6 semaines, une durée minimum de 3 mois semble plus réaliste. Enfin, vous pouvez aussi procéder au remplacement de la batterie vous-même.

La discrétion : Avec un niveau sonore maximal évalué à 58 dB, le Gardena 19066–20 entre dans la catégorie des robots tondeuses « silencieux ». Pour que vous puissiez vous faire une petite idée, une tondeuse à gazon classique fait 79 dB de niveau sonore contre 80 à 92 dB pour une tondeuse à moteur alimenté par essence. Si un doublement de volume équivaut à une augmentation de 4 dB, la discrétion de ce Sileno City n’est pas à mettre en doute.

Le rapport qualité/prix : Le Sileno City Smart est fabriqué par Gardena, une entreprise leader dans la production d’outils pour l’entretien du jardin, qui elle-même fait partie du Groupe Husqvarna depuis 2007. La qualité de fabrication qui fait la renommée de ces deux entreprises est bien présente sur le robot, tandis que son prix reste très abordable.

Les points faibles

La capacité de franchissement : Malgré les grosses roues motrices et la roue arrière très mobile, il peut arriver que le Sileno City soit coincé. Le plus souvent, le robot se trouve en difficulté sur un trou ou sur une pente prononcée. Apparemment, Gardena a installé un dispositif de détection de dénivelé qui stoppe l’appareil dès que la pente est élevée.

 

Bosch Indego 350 : une robot tondeuse pas chère mais fiable

Avec ce Bosch Indego 350, vous bénéficiez des dernières avancées en termes de technologie allemande destinée aux robots tondeuses pour pas cher. L’Indego vous fait par exemple profiter du système de navigation « Logicut », de la fonction « Auto Calendrier » ou de la possibilité de contrôle par smartphone pour une efficacité accrue et une utilisation facile. Destiné pour des petites surfaces n’excédant pas 350 m², l’Indego a la particularité d’être rapide (40 cm/s), mais aussi discret.

Bosch Indego 350

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

La rapidité de tonte : Si la majorité des robots tondeuses optent pour une trajectoire aléatoire dans la manière de faire la tonte, le Bosch Indego 350 s’appuie sur un système de navigation « Logicut » qui fait que l’appareil ne passe pas deux fois au même endroit pendant son travail. La tonte sera donc faite plus rapidement. La direction empruntée par l’appareil sera changée automatiquement lors d’une nouvelle tonte pour éviter la formation de lignes fâcheuses.

La méthode de coupe : Le robot tondeuse Bosch Indego 350 utilise la fonction mulching pour effectuer la tonte de votre gazon. Cette technique procède à une découpe extrêmement petite de l’herbe et à sa répartition uniforme sur la pelouse pour en assurer la fertilisation. Vous n’aurez donc plus besoin de procéder au ramassage des déchets verts.

La fonction Auto Calendar : Technologie propre à Bosch, l’Auto CalendarFunction permet à l’Indego de disposer de la superficie totale de votre pelouse, d’évaluer le temps nécessaire pour effectuer la tonte complète, et de calculer le cycle de tonte idéal. Ce cycle sera traduit dans un calendrier qui à son tour fournira un programme automatique à l’Indego afin que votre gazon bénéficie de l’entretien périodique dont il a besoin.

La commande à distance : L’indego 350 est un appareil connecté. Grâce au système IndegoConnect et à l’application spéciale Bosch compatible iOS et Android, vous êtes capable de contrôler votre tondeuse quel que soit l’endroit où vous vous trouvez.

Vous avez alors la main mise sur la mise en marche et l’arrêt de la tondeuse, mais également sur ses calendriers de tonte et son statut. L’application se télécharge par scan du code QR sur l’emballage du robot. À noter qu’elle intègre une FAQ pour vous aider dans l’utilisation de votre appareil.

Les points faibles

L’autonomie : Bien que le Bosch Indego 350 puisse fonctionner de façon totalement autonome, on a constaté qu’il passe plus de temps en charge qu’au travail au cours de la journée. En effet, il faut 45 minutes à l’appareil pour aboutir à une pleine charge, alors que cette dernière ne fournit que 30 minutes de temps de tonte.

 

Robot tondeuse : comment ça marche ?

L’usage du robot tondeuse se développe de plus en plus de nos jours à cause de son autonomie, sa facilité d’utilisation et d’entretien, et sa discrétion. Le seul frein à la généralisation totale de son emploi semble être le prix encore élevé qu’affiche ce genre de produit. Quoi qu’il en soit, il faut savoir que son principe de fonctionnement est relativement simple. Comment marche donc un robot tondeuse ?

Le principe de cheminement : Le robot tondeuse effectue la tonte du gazon de manière autonome. Pour ce faire, il s’oriente à travers votre jardin de manière aléatoire ou bien précise. Les seuls facteurs modifiant cette orientation sont les obstacles, le signal d’un câble de périmètre ou les données transmises par GPS.

Le principe de coupe : Contrairement à d’autres tondeuses, le robot de tonte n’est pas équipé de système de récupération de déchets. Pour pallier ce manque, il utilise une technique de coupe appelée mulching.

Le principe est assez simple aussi : l’herbe est coupée à la pointe et réduite en de morceaux infimes qui retombent immédiatement sur le sol. Ces détritus constituent un engrais naturel pour nourrir et régénérer votre gazon, c’est l’herbicyclage. Toutefois, cette technique impose une tonte systématique, voire quotidienne, de la pelouse.

Le principe de recharge : Le robot tondeuse fonctionne à l’électricité. Cependant, pour pouvoir être entièrement autonome, il doit embarquer une batterie afin de stocker l’énergie accumulée.

Il existe plusieurs manières de recharger cette batterie : soit par branchement direct sur une prise secteur, ce qui nécessite donc une intervention humaine, soit par autogestion par le robot qui vient se placer sur sa station de charge en cas de réserve d’énergie basse, ou soit par rechargement via panneaux solaires placés sur la coque de l’appareil (technologie récente).

 

Comment choisir sa tondeuse robot ?

L’achat d’un robot tondeuse est un investissement conséquent. Avec un prix moyen tournant autour de 1000 €, autant ne pas se tromper dans le choix et l’effectuer en tenant compte des bons critères. En effet, il ne faut pas croire que n’importe quel robot est capable de tondre n’importe quelle pelouse.

En réalité, tout dépend de votre jardin, de la surface à tondre, de son étendue, sa complexité, de son état, mais aussi de ce que vous attendez de votre robot en termes d’options. Voici donc les critères à prendre en compte pour un choix mesuré et adapté.

L’état du jardin

Le critère semble un peu vague puisque quand on parle de jardin, il faut vraiment cerner beaucoup de caractéristiques comme la surface, la pente, les passages étroits, les recoins, les obstacles, les bordures, les surfaces irréguliers, les points d’eau, les escaliers… On peut tout de même mettre en évidence les quelques données qui suivent.

La superficie : Il faut savoir que chaque modèle de robot tondeuse est fait pour couvrir une certaine surface de tonte maximale. Vous devez donc mesurer votre jardin et inclure dans vos comptes les futures installations de gazon que vous envisagez. Pour être sûr de disposer du meilleur appareil, prenez un modèle dont la capacité de tonte est 20% supérieure à la superficie à tondre.

L’inclinaison : Le second point important est la capacité de franchissement du robot. Un mauvais choix sur ce point et vous serez en possession d’un robot pratiquement inutile. Il faut savoir qu’un simple coup d’œil ne permet pas de disposer d’une information fiable. Un petit calcul s’impose pour avoir le pourcentage d’inclinaison exact. Pour ce faire, divisez la hauteur du point le plus haut de votre jardin par la distance jusqu’au point le plus bas (longueur de pente) puis multipliez le tout par 100.

Les zones : Si votre jardin possède des passages étroits, des parties difficiles d’accès ou plusieurs obstacles, un robot capable de gérer de telles difficultés est plus approprié.

Le principe de cheminement

3 facteurs influent sur le changement automatique de direction du robot, à savoir les obstacles, le câble de périphérie et la géolocalisation.

Le robot tondeuse avec câble de périphérie : Opter ou non pour un robot tondeuse guidé par câble de périmètre est un grand choix. En effet, un tel câble nécessite de préalables installations avant même l’emploi de la tondeuse, soit par enterrement, soit en utilisant les piquets présents dans l’équipement du robot. Cette installation est plutôt minutieuse que difficile.

Le robot sans câble de périmètre : Les modèles ne nécessitant pas d’installation de câble de périmètre permettent une prise en main plus facile et rapide. Toutefois, il est préférable qu’une bordure ou une haie délimite votre jardin sinon votre robot risquera de tondre également la pelouse de votre voisin.

L’autonomie

Il faut savoir que la tonte avec un robot est plus longue que celle réalisée avec une tondeuse classique. Déjà à cause de sa manière de faire la tonte qui est souvent aléatoire pour la plupart des appareils, mais aussi à cause du temps qu’il met à se recharger lorsque sa batterie atteint un niveau bas. Optez pour une tondeuse à grosse autonomie si votre surface de jardin est immense. Privilégiez en même temps les batteries Li-Ion qui sont à la fois rapides à charger et durables.

La connectivité

De plus en plus de robots tondeuses proposent une application sur smartphone ou tablette (Android ou iOS) afin que vous puissiez les contrôler. Bien que les contrôles se limitent à la marche, l’arrêt, la programmation de la tonte, et le signalement en cas de vol, disposer d’une telle option s’avère être très utile si vous souhaitez que votre robot travaille toujours malgré votre absence. La connectivité peut alors s’appuyer sur la technologie Bluetooth, le WiFi ou carrément le réseau GSM.

La maintenance et l’entretien

Selon la fréquence d’utilisation du robot tondeuse, il faut procéder au changement de ses lames, car les lames usées limitent fortement la capacité de tonte de l’appareil. N’oubliez donc pas d’inclure le cout de ces remplacements dans votre budget. Il en est de même pour la batterie du robot qui doit se changer au bout de 2 à 5 ans. Selon le modèle de robot que vous choisissez, l’opération de maintenance peut n’être qu’une simple routine ou un vrai parcours de combattant.

Résumé
Mise à jour
Produits testés
Robot tondeuse
Mon avis
51star1star1star1star1star

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.