Lorsque l’on possède un terrain, on sera un jour confronté au besoin de couper du bois. Que ce soit les branches, abattre un arbre ou débiter le bois d’un arbre mort ou déraciné par le vent, il est nécessaire de posséder une tronçonneuse dans ce cas.

Pour ce faire, le plus pratique reste la tronçonneuse thermique, grâce à sa grande puissance de coupe vous pourrez faire face à toutes les situations. Les modèles pour particuliers rivalisent d’ingéniosité pour un travail performant et confortable. Si vous devez monter dans un arbre, à plusieurs mètres de haut, ces aspects deviendront le centre de vos préoccupations.

Quelle tronçonneuse thermique choisir ?

Makita DCS460-38 : la meilleure tronçonneuse thermique professionnelle sur le marché ?

Pour trouver l’outil qui convient à toutes les tâches, la marque Makita reste toujours une référence en la matière, grâce à la qualité de ses équipements et à la diversité de son offre. Avec la DCS460-38, la marque japonaise propose une tronçonneuse universelle à moteur thermique d’une efficacité, à un coût raisonnable pour un modèle professionnel.

Makita DCS460-38

Makita a cherché à rendre l’utilisation de sa machine le plus simple possible. Pour ce faire, ils ont mis au point une mécanique qui permet de n’avoir qu’un seul levier pour gérer le démarrage à froid, la mise en marche ou l’arrêt de l’appareil. Une simplicité qu’on apprécie à chaque utilisation de la Makita DCS460-38.

La facilité va aussi de pair avec le confort de coupe. La tronçonneuse tourne comme une horloge, et tant que vous maintiendrez votre chaine dans un bon état, vous n’aurez aucune difficulté à venir à bout de n’importe quel arbre. L’amortissement des vibrations vous permet de travailler pendant un long moment avant de ressentir de la fatigue, surtout avec son poids de 4.8 kg. Gardez à l’esprit qu’éloigner la fatigue vous permet aussi de vous mettre dans une position optimale de sécurité et ne pas forcer inutilement.

Chacune des surfaces que vous êtes amené à toucher possède un revêtement ergonomique très confortable. Vos mains tombent toutes seules aux bons endroits et tenir la tronçonneuse devient un jeu d’enfant.

La marque japonaise a accordé un soin particulier à l’évacuation des copeaux de bois qui se fait de manière à ne jamais gêner la visibilité du travail. C’est un confort bienvenu dans toutes les situations, que vous soyez au sol à débiter du bois, ou à plusieurs mètres de haut pour l’élagage d’un arbre.

Pour parfaire le tableau, vous disposerez d’un accès simplifié au filtre pour faire un entretien régulièrement.

 

Ryobi RCS5145B : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Si vous possédez un grand terrain, il y a fort à parier qu’il y a de grands arbres qui vont nécessiter de l’attention au cours des années. L’élagage est indispensable pour la santé de l’arbre, mais aussi pour conserver un aspect agréable ou pour empêcher la pousse sur la voie publique et chez votre voisin.

Pour faire face à cette demande, Ryobi à inclus dans sa gamme d’outils une tronçonneuse de 51 cm3 pour votre permettre de façonner votre végétation à vos goûts. Avec son moteur deux-temps d’excellente facture, vous serez épuisé bien avant elle.

Ryobi RCS5145B

Elle vous permettra d’élaguer ou d’abattre un arbre simplement. Si l’un d’eux est tombé, après une tempête par exemple, vous pourrez le débiter facilement en morceaux transportables.

La longueur de coupe de 45 cm sera suffisante pour la plupart des cas, mais gardez à l’esprit que cette tronçonneuse est prévue pour une utilisation occasionnelle. Vous pourrez surveiller le niveau d’huile grâce à la jauge sur le côté de l’outil. Comme dans tout moteur, l’huile permet la lubrification de la mécanique et d’éviter les pannes, pensez à toujours vérifier son niveau. D’autant plus que les petits moteurs ont tendance à surconsommer l’huile.

Pour un travail en hauteur ou dans des positions inconfortables, ce qui est souvent le cas pour l’élagage, vous devrez faire face au poids de 5 kg de la tronçonneuse. Pas de quoi s’inquiéter pour une utilisation courte, en revanche, après 15 à 30 minutes, vous allez commencer à sentir vos épaules qui sont mises à rude épreuve.

Son point fort est la qualité de son système de démarrage. Pas besoin de tirer plusieurs fois et de s’épuiser avant même de commencer le travail, ici le moteur démarre au quart de tour tant qu’il est correctement entretenu.

 

Husqvarna 967861903 : une tronçonneuse thermique pas chère (mais fiable)

Husqvarna a conçu une tronçonneuse thermique qui mise sur le confort d’utilisation au détriment de la puissance délivrée. Elle est équipée d’un moteur x-torq à deux temps de 38 cm3 qui lui procure une puissance constante et une efficacité redoutable grâce à une courbe du couple optimisée lors de la coupe.

Husqvarna 967861903

Cette tronçonneuse est l’évolution d’un précédent modèle dans la gamme de Husqvarna. Cette mise à jour leur a donné l’occasion de faire une refonte du carburateur pour simplifier le démarrage ainsi que le ralenti. Le système de contrôle du starter  permet aussi d’éviter les problèmes de noyade du moteur. Au final, vous obtenez un moteur plus souple et bien plus agréable à l’utilisation.

Le filtre a bénéficié de l’attention des ingénieurs du bureau d’études de la marque pour accroitre son efficacité et sa durée de vie. Grâce à l’injection d’air, l’usure est réduite et la durée de vie en est d’autant augmentées. Vous en aurez terminé avec les problèmes d’encrassement qui viennent ternir les performances et le remplacement du filtre se fera moins souvent.

Le confort est vraiment le point fort de la tronçonneuse Husqvarna. Par exemple, le frein de chaine par inertie évite le problème de recul lorsque la lame peine dans le bois. Ainsi, même en hauteur, vous resterez en sécurité lors de vos travaux.

Elle embarque aussi un système antivibrations haute performance pour une meilleure précision de coupe afin de réduire la fatigue liée à la coupe de branches. Les positions ne sont pas toujours très pratiques lors de l’élagage et ce type de système, combiné au poids réduit de l’ensemble (seulement 4.7 kg) vous permettra de travailler longtemps en diminuant la fatigue musculaire et le risque de blessure.

Ce modèle est destiné au particulier avec un volume de coupe raisonnable et une utilisation occasionnelle. Si vous avez beaucoup de matière à débiter, orientez-vous vers des modèles professionnels.

 

Comment choisir une tronçonneuse thermique ?

Le choix d’une tronçonneuse thermique requiert un minimum de réflexion sur l’utilisation que vous allez en faire. Ce point parait simple à première vue, mais impacte grandement les modèles à votre disposition.

Par exemple, si vous avez un faible besoin de coupe, c’est-à-dire, un petit volume de bois à couper ou si vous souhaitez élaguer les deux arbres de votre jardin ou couper quelques buches de temps à autre, vous pouvez vous orienter vers une tronçonneuse électrique à batterie. Lorsqu’elles sont basées sur un accumulateur de 18V, leur puissance de coupe est très honnête, ce qui sera le plus important dans votre cas, c’est l’autonomie. Être en panne de batterie à plusieurs mètres de haut n’est pas très pratique.

Dans les autres cas, c’est une machine dotée d’un moteur thermique qui vous conviendra le mieux. Leur puissance est nettement supérieure et, selon la capacité du réservoir, l’autonomie ne vous posera aucun problème.

La puissance de votre machine sera directement liée à la cylindrée du moteur. Ici, la réflexion est assez simple, une cylindrée plus grande vous assure plus de puissance. Retenez tout de même que pour couper des branches, la puissance du moteur nécessaire n’est pas très élevée et toutes les tronçonneuses feront l’affaire. En revanche, abattre un arbre fera intervenir un couple plus important, et une technique précise pour le faire en sécurité. Retenez aussi qu’une cylindrée plus grande augmentera le poids de l’outil et le rendra moins maniable.

Poursuivons avec deux points vous intéresseront particulièrement dans le cadre de l’achat d’une tronçonneuse thermique. Le premier est le démarreur. Renseignez-vous sur les modèles qui vous intéressent, et analysez les retours des clients. Il n’y a rien de plus pénible que de passer de longues minutes à essayer de démarrer sa machine et se fatiguer avant même d’avoir débuté le travail.

Optez pour un starter qui se gère automatiquement, ce qui devient de plus en plus courant sur les modèles récents. Pour la suite, c’est la qualité de la mécanique qui fera foi. De ce côté, misez sur une grande marque, réputée pour son matériel, vous garantira de bons résultats, même s’il existe toujours des contre-exemples.

Ensuite, intéressez-vous au filtre et à son nettoyage. Il doit être facilement accessible et démontable sans outils, si vous voulez gagner un maximum de temps. Certains constructeurs ont même développé des techniques pour limiter l’encrassement du filtre et vous permettre un cycle de maintenance plus espacé.

 

Comment utiliser une tronçonneuse thermique ?

L’utilisation d’une tronçonneuse thermique impose une discipline exemplaire de l’utilisateur afin de toujours rester en sécurité. Un accident avec ce type d’outil est vite arrivé et peut être très grave.

Avant toute chose, préparez votre matériel et la zone de travail. Pour cette dernière, retirez tous les obstacles sur votre passage, installez votre échelle si vous en avez besoin ainsi que les cordages de sécurité si vous devez monter.

Pour la machine, vérifiez le niveau d’huile ainsi que l’état du filtre. Faites ensuite le plein de carburant. Si votre tronçonneuse n’est pas neuve, regardez aussi l’état de la chaine. Avant de démarrer, pensez à vous assurer de la bonne tension de la chaine en tirant sur un maillon. La chaine ne doit pas quitter son guide.

Une chaine en mauvais état usera plus vite votre moteur et vous obligera à entretenir votre matériel plus souvent, voire à changer des pièces. Pour contrôler l’état de la chaine, commencer par inspecter le maillon de liaison. S’il est abimé, remplacez-le.

Démarrez ensuite votre tronçonneuse en ajustant le starter, puis en tirant sur le démarreur.

Un test simple consiste à tronçonner une branche ou un morceau de bois et analyser les copeaux. Avec une lame bien affûtée, vous obtiendrez de gros copeaux, car les lames réussiront à retirer beaucoup de matière à chaque passage.

En revanche, si vous obtenez une poudre ou de la sciure, c’est que votre lame nécessite un affûtage ou un remplacement. Vous pouvez ensuite débuter vos travaux !