Un ordinateur portable léger est très pratique pour les voyageurs comme moi, car les fabricants oublient parfois que le poids reste l’un des critères les plus importants au moment de faire son choix.

Dans de guide d’achat, je vous propose un tour d’horizon des meilleurs ordinateurs portables légers du moment en fonction de votre budget et de vos besoins.

Quel ordinateur portable léger choisir ?

Comparatif du top 3 des ordinateurs portables légers

  • Dell XPS 15-7590
    Le top du top !
  • Note : 19/20
  • Avantages
    Puissance
    Qualité de l'écran
    Design
  • Inconvénients
    Prix
  • ASUS Vivobook
    Le meilleur rapport qualité/prix
  • Note : 18/20
  • Avantages
    Rapport qualité/prix
    Autonomie
    Ultraportable
  • Inconvénients
    Pas adaptés aux jeux gourmands
  • HP Chromebook 360
    Pour les petits budgets
  • Note : 16/20
  • Avantages
    Prix imbattable
    Simple mais efficace
    Compact et 2 en 1
  • Inconvénients
    Reflets sur l'écran

 

Dell XPS 15-7590 : le meilleur ordinateur portable léger et performant sur le marché ?

Si vous êtes à la recherche d’un ordinateur portable léger et puissant, vous frappez à la bonne porte, car vous trouverez toutes ces qualités dans ce Dell XPS 15-7590. En effet, la marque américaine a fait entrer dans ce portable de 15,6’’ toute la technologie d’un ordinateur de gamer, en veillant à garder la légèreté et la finesse dans sa conception globale.

Plusieurs modèles sont proposés sur cette version qui diffèrent principalement dans leurs performances surtout au niveau du processeur, de la carte graphique et du format du disque dur. Petit zoom sur les points forts et les points faibles qui caractérisent cet portable haut de gamme.

Dell XPS 15-7590

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

Les performances : Le Dell XPS est vraiment un ordinateur léger et performant. Vous avez le choix entre les combinaisons de processeur puissant Core i5 et Core i7, de processeur graphique indépendant GTX 1650, une mémoire vive allant de 8 Go à 16 Go et un HDD de 1 To, une SSD de 128/256/512 Go ou la combinaison des deux. Ces performances, même pour la plus basse des configurations, permettent de jouer correctement avec les meilleurs jeux du moment.

Le design : Le Dell XPS reprend le design réussi qui caractérise la gamme, à savoir un châssis en noir et rouge marqué par des lignes anguleuses et un plastique granuleux au niveau du capot de l’écran. Les bords sont plus fins que l’épaisseur réelle de l’ordinateur, pour offrir une impression de finesse plutôt réussie. Quant aux grilles d’aération, elles arborent des lignes agressives pour détacher le XPS d’un simple ordinateur portable et lui conférer un caractère plus gaming.

L’affichage : Cet ordinateur portable est doté d’un écran IPS, en Full HD de définition, qui offre une température de couleur de 6905 K. La reproduction des couleurs est donc plus fidèle que la moyenne. Il en est de même concernant le contraste, évalué à 1240 :1. Avec cet écran, vous disposez également d’une excellente visibilité même dans un environnement lumineux, et d’une vision globale très confortable sur les angles comme de face.

L’autonomie : Dell a mis au point un basculement automatique et en temps réel entre la carte graphique intégrée Intel HD et la carte graphique indépendante GeForce GTX grâce à la technologie Nvidia Optimus.

Cette dernière effectue une évaluation des besoins en performance des traitements graphiques et choisit en conséquence le GPU qui les prend en charge. De ce fait, la consommation en énergie est toujours optimisée ce qui favorise l’autonomie de la batterie. Toutefois, cette autonomie est plus réduite en mode gamer et dans ce cas, le Dell XPS ne doit pas être loin d’une source électrique.

Les points faibles

Le pavé numérique : Bien que l’ensemble du clavier dépasse largement les standards en terme de qualité et d’ergonomie grâce à un agencement de type « chiclet » qui propose des touches bien espacées les unes des autres, on note l’absance de pavé numérique ce qui peut rendre un peu déplaisant son usage pour certains utilisateurs.

 

ASUS Vivobook S : le meilleur rapport qualité/prix du moment (moins de 1000€)

Asus n’est pas l’une plus grandes marques d’ordinateur au monde pour rien. Pour vous surprendre, elle a mis au point un ultraportable de moyen de gamme offrant un rapport qualité/prix vraiment imbattable. En effet, outre sa légèreté, les qualités premières du Vivobook sont sa robustesse, son élégance et surtout son prix de vente attractif. Bien évidemment, des concessions ont été faites du point de vue performance, mais ce modèle n’a pas à rougir face aux ordinateurs portables de la même gamme.

ASUS Vivobook

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

L’autonomie : Le ASUS Vivobook dispose d’une très bonne autonomie avec près de 8 heures en usage normal, comme le soulignent d’ailleurs les données du fabricant. En mode navigation en permanence avec un Wifi actif, vous disposez de près de 5 heures d’autonomie. Vous pouvez même utiliser l’ordinateur pour recharger d’autres appareils lorsqu’il est éteint. Vous avez donc la possibilité de transporter partout votre appareil sans avoir peur d’être à court de batterie.

Le rapport qualité/prix : Si vous ne disposez pas d’un budget sans limite mais que vous désirez un bon portable, optez pour le Vivobook. Certes l’ordinateur n’est pas adapté pour les pures gamers, mais la qualité de fabrication et de finition de l’ensemble est tout à fait remarquable et le prix vraiment imbattable.

L’élégance : Le point fort du Vivobook est son design élégant et sobre. Pour cela, Asus a opté pour des finitions soignées au niveau du châssis. Vous disposez donc d’un boitier à la fois lisse et d’un mat renforcé, dont la silhouette générale est affinée et les lignes épurées. Les couleurs disponibles mettent également en valeur cette élégance avec des tons comme du noir onyx, du bleu denim, de l’argent platine, du blanc blizzard ou encore du rouge corail.

La robustesse : Asus a opté pour un châssis monobloc très léger pour la conception du Vivobook qui pèse moins de 1,5kg. L’ensemble arbore une finition particulière qui lui confère une protection contre l’usure. La partie inférieure de l’ordinateur comporte aussi des éléments en caoutchouc pour que la ventilation soit plus optimisée et la durée de vie générale prolongée.

L’écran : Asus a équipé le Vivobook d’un écran 15 pouces de définition Full HD, l’équivalent de 1920 x 1080 pixels, qui constitue un minimum de nos jours pour profiter des contenus vidéos. Cet écran dispose également d’une surface antireflet pour que vous puissiez garder une entière visibilité malgré un environnement lumineux.

Les points faibles

Les performances : Le ASUS Vivobook possède une une mémoire vive de 8 Go limitée pour les utilisateurs les plus exigeants. Par contre, le stockage utilise la technologie SSD qui est à la fois très rapide et discrète.

 

HP Chromebook x360 : un ordinateur portable ultra léger pas cher mais fiable

Dans ce produit, la marque HP a voulu proposer un ordinateur à la fois léger et fin, mais aussi multifonctionnel. En effet, le Chromebook 360 est un savant mélange d’ordinateur et de tablette. Ses performances propres en termes de processeur (Intel Celeron) de mémoire vive (4 Go), de SSD (32 Go) et de carte graphique (Intel UHD Graphics 600) laissent entendre une configuration d’ultraportable. De plus, son écran retournable lui permet des utilisations plus larges pour une utilisation satisfaisante en mode tablette. Focus sur les qualités premières de cet ordinateur :

HP Chromebook x360

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

L’écran : Le 360 est doté d’un écran 12 pouces HD multitactile. Vous pouvez profiter de 4 modes d’utilisation, à savoir un mode portable, un mode tablette, un mode chevalet et enfin un mode tente. Ces 4 modes rendent l’ordinateur très pratique pour les utilisateurs nomades et les étudiants.

La charnière : On peut sans hésiter mettre le 360 dans toutes les positions, tellement la charnière a été bien conçue. Le système permet à la fois de retenir solidement le dock clavier avec l’écran, mais aussi de vous guider dans le positionnement de ce dernier quand vous souhaitez associer les deux éléments dans l’autre sens.

L’autonomie : HP annonce jusqu’à 12 heures d’autonomie pour cette version et la capacité d’obtenir 50% de cette charge totale en à peine 30 minutes. Vous pouvez donc l’utiliser toute la journée sans avoir peur d’être à court de batterie, dans des tâches de bureautique, de navigation internet et de lecture de contenu multimédia.

L’ergonomie : ce Chromebook est un PC portable ultra léger avec un poids total de seulement 1,35 kg, et peut donc vous accompagner partout où vous allez. Le portable se loge facilement dans les mains grâce aux arêtes biseautées et ne risque pas de glisser sous les doigts. Enfin, il est bon de noter que le clavier est du type « chiclet » avec des touches certes petites, mais bien espacées pour une saisie confortable et intuitive.

Les points faibles

La capacité de charge de la batterie : On dénote une décharge automatique conséquente de la batterie du HP 360 en cas de non-utilisation prolongée de l’appareil. S’il vous arrive donc de ne pas faire usage de l’appareil pendant un long moment, pensez à le recharger un tout petit peu avant de l’utiliser.

 

Comment choisir un ordinateur portable léger, mais puissant ?

Notre vie nomade a contraint les géants de l’informatique à imaginer des ordinateurs petits, voire extrêmement fins, compacts, mais puissants et costauds, qui sont généralement capables d’effectuer des tâches bien au-delà de simples traitements bureautiques. Ce nouveau segment d’ordinateur reste toutefois cher et un choix murement réfléchi s’impose si vous souhaitez acquérir l’ultraportable qui correspond vraiment à vos attentes. Voici donc quelques points à bien tenir en compte avant d’acheter un tel appareil.

L’utilisation future de l’ordinateur

Selon l’usage futur de l’ultraportable, vous pouvez déjà éliminer bien de produits qui surement ne vous seront pas nécessaires. En effet, pour un usage quotidien en travail, bureautique, navigation internet, lecture multimédia vous pouvez vous contenter d’un ultraportable classique qui n’est ni tactile ni hybride et ne peut en aucun cas gérer des jeux gourmands en performance.

À l’opposé, un ultraportable pour gamer ne doit pas manquer de ressources surtout sur les composants comme la carte graphique, l’écran et le processeur. De cet usage va dépendre bon nombre de caractéristiques qui vont suivre, dont certainement le budget et la configuration de l’appareil.

Le budget alloué à l’achat

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, le segment des ordinateurs ultraportables reste encore cher. Certes le prix s’est nettement amélioré dans le sens du client ces dernières années, compte tenu des guerres de tarifs entre constructeurs et des avancées technologiques, mais il y a tout de même un gouffre entre les produits d’entrée de gamme et ceux qui sont les plus performants. Il faut donc compter entre 300 € et 2000 € si vous souhaitez effectuer l’achat d’un ultraportable. Cette somme peut atteindre facilement les 3000 € pour les configurations les plus poussées.

Les composants primordiaux

Nous ne considèrerons que 3 composants majeurs dans cette section, mais vous pouvez inclure d’autres qui vous sembleront décisifs. À noter aussi que l’idée générale serait d’avoir un bon équilibre entre ces 3 composants plutôt que d’en privilégier un seul ou deux.

  • Le processeur : Partie centrale de l’ordinateur, il est en quelque sorte le cerveau de l’appareil. Pour un ultraportable puissant, la sélection se limite à un Intel Core i5, un Intel Core i7 et un AMD Fusion (type Brazos). Ces processeurs sont caractérisés par une basse consommation d’énergie pour une performance accrue.
  • La mémoire vive : Sur ce point, pensez que 4 Go de RAM est nettement suffisant pour faire de la bureautique, tandis que le double constitue un minimum pour faire tourner moyennement un jeu.
  • La carte graphique : Ce composant est primordial pour les ultraportables orientés gamers. Pour faire simple, plus la mémoire dédiée est grande, plus la carte est capable de supporter des jeux nécessitant de fortes ressources.

Le type d’ultraportable

On peut regrouper les ultraportables en 3 catégories, généralement par rapport à la capacité ou non de l’écran à se détacher du clavier.

  • Les ultraportables à clavier fin qui se caractérisent par leur grande mobilité, leur clavier ultra fin à l’image d’une enveloppe en carton et surtout un poids plume de 0,7 à 0,8 kg. Microsoft et Samsung en sont les précurseurs.
  • Les ultraportables hybrides à écran rotatif ou détachable qui ont l’avantage de disposer d’un vrai clavier. Ce dernier peut se désolidariser de l’écran pour le transformer en tablette.
  • Les ultraportables standards qui sont les moins chers. Cette gamme se comporte exactement comme un ordinateur portable classique à la différence qu’elle est plus fine, plus légère et propose une autonomie 3 à 4 fois plus importante.

L’autonomie

Selon l’architecture de l’ultraportable et la performance de sa batterie, il est capable de fournir une autonomie entre 4 heures et plus de 10 heures (voire 12 heures pour le MacBook Air).

Pour les portables orientés gamers, cette autonomie est nettement plus faible, surtout lors des séances de jeu, car l’ordinateur puise dans ses ressources pour en assurer le fonctionnement correct. Des modèles à carte graphique « switchable » (désactivation automatique en cas d’application ne demandant pas trop de moyens) sont notamment proposés afin d’optimiser l’utilisation des ressources et ainsi favoriser l’autonomie.

L’ergonomie

Ce point est en relation étroite avec l’usage que vous souhaitez faire de votre ordinateur. Toutefois, un ultraportable, en tant que meilleure combinaison entre taille réduite et performance, se doit d’être léger et compact pour que vous puissiez le transporter partout avec aisance. En complément, les versions hybrides se doivent de vous procurer l’agrément d’une tablette et les fonctionnalités d’un ordinateur portable.

La partie clavier est aussi un élément central pour le confort d’utilisation. Si les claviers ultrafins des surfaces sont quelque peu difficiles à appréhender, on s’y fait rapidement à mesure qu’on utilise l’appareil. Enfin, la qualité de l’écran n’est pas à prendre à la légère, surtout en ce qui concerne la visibilité sur les angles.