Bien dormir lorsque l’on est en bivouac, en camping, en trekking en montagne ou chez des amis, c’est l’assurance d’être en forme physique et mentale. Peu importe le climat et l’activité que vous ferez, un sac de couchage ne peut pas être choisi à la légère. Chaleur, taille, poids, encombrement, type de garnissage, forme du sac. Il existe un grand nombre de sacs de couchage sur le marché.

Tous ont été conçus pour répondre à des besoins bien spécifiques. Il est donc nécessaire de savoir comment et où on l’utilisera pour bien le choisir et ne pas risquer que votre sortie ne se transforme en mauvais rêve.

Quel sac de couchage choisir ?

Forclaz Trek 900 : le meilleur sac de couchage grand froid sur le marché ?

Le sac de couchage Forclaz Trek 900 est un modèle très performant. Conçu pour vous permettre de dormir sous tente jusqu’à -5 C de température extérieure, il est idéal pour des températures de 0°C. Au-dessus de 10°C, il sera trop chaud, et vos nuits risquent de ne plus être reposantes. Considéré comme un sac de couchage 3 saisons, il vous permettra d’être utilisé sous tente ou à la belle étoile.

Forclaz Trek 900

Son garnissage est 100 % naturel. Intégralement en duvet (90 % de duvet de canard et 10 % de plumette de canard). À savoir que Décathlon garantit que les plumes de ces sacs de couchage proviennent de canards élevés pour leurs viandes et qu’ils sont déplumés après abattage. Le tissu principal, le sac de transport et le couvre sac sont en matières synthétiques (polyamide et polyester).

À la différence des sacs de couchage en garnissage synthétique, ceux en duvet seront plus légers et plus compacts. Attention tout de même, il y a beaucoup d’idées reçues sur le fait que le duvet serait plus chaud que le garnissage synthétique. C’est évidemment faux.

Un sac de couchage grand froid peut être 100 % synthétique. Il faut regarder pour cela le pouvoir gonflant : plus le volume d’air emprisonné est élevé, plus l’isolation est importante et donc le sac de couchage sera plus performant.

Sa forme de sarcophage vous donnera le meilleur maintien au chaud, sans aucun pont thermique.

Malgré ses performances, ce sac de couchage ultra light reste beaucoup plus onéreux que ses concurrents synthétiques. Il est également plus délicat à laver, pas plus de 30°C en machine, avec 3 à 4 balles de tennis propre. Séchage et stockage à plat nécessaire.

 

Quechua Arpenaz : le meilleur rapport qualité/prix du moment

Le sac de couchage compact Quechua Arpenaz fait partie des entrées de gamme très pratique et performant. Il vous permettra de dormir sous tente lorsque les températures extérieures ne descendent pas en dessous des -5°C et n’excèdent pas les 10°C. Sa température de confort est d’ailleurs donnée à 0°C. Le garnissage de ce sac de couchage est intégralement en polyester (synthétique à 100%). À la différence d’autres sacs ayant un garnissage synthétique, le tissu principal est en coton. Ce qui donne plus de confort et plus de sensation de chaleur qu’un sac de couchage avec un tissu synthétique.

Quechua Arpenaz

Sa forme rectangulaire vous donnera plus de confort, car vous serez plus à l’aise que dans un sac de couchage de trekking de forme sarcophage. La capuche rectangulaire vous permettra de garder la tête au chaud. À l’intérieur il y a deux languettes que vous pourrez croiser sous votre cou. La capuche rectangulaire prendra alors une forme plus ergonomique et vous entourera la tête pour vous maintenir bien au chaud. Vous aurez aussi la possibilité de vous servir de ces languettes comme d’un oreiller, ou même d’y ajouter un vêtement et dormir sur le dessus de la capuche. Ce sac de couchage vous permet également de le jumeler avec un autre sac de taille et de modèles identiques.

Ce sac peut être lavé à 30°C en machine. Pensez à y ajouter des balles de tennis, idéalement de 2 à 3. Cela évitera les accumulations de garnissage dans les extrémités du sac. Concernant le séchage, il sera préférable de le faire sécher à plat. De la même manière, pour garder son gonflant et ses performances techniques dans le temps, pensez à le retirer de sa housse et l’étendre dans un endroit sec. Bien qu’il soit garanti 5 ans, en suivant les conseils ci-dessous, vous pourrez le garder des dizaines d’années.

 

Forclaz Trek 500 : un sac de couchage pas cher mais fiable

Le sac de couchage Forclaz Trek 500 est un produit d’entrée de gamme très performant, pour dormir sous tente à des températures modérées. Le garnissage ainsi que le tissu principal ont été fabriqués en polyester. Ce qui assure une bonne tenue dans le temps, et une très bonne isolation même en cas de forte humidité. Prévu pour une température extérieure de confort de 0°, il peut être utilisé aussi jusqu’à 10°C. Au-delà, il sera trop chaud et vous risquerez de moins bien dormir. À l’inverse, sa température limite d’utilisation étant de -5°C. Si vous n’êtes pas sûr des températures extérieures que vous rencontrez, il est conseillé d’ajouter un drap de sac. Il en existe en soie ou en polaire.

Forclaz Trek 500

Si vous n’avez pas l’habitude de dormir dans un sac de couchage, ce modèle risque de vous surprendre. Sa forme en sarcophage limite la place disponible aux pieds et aux épaules. Cette forme est conçue pour limiter les courants d’air à l’intérieur du sac et donc vous offrir une meilleure isolation. Mais soyez rassuré, ce modèle est plus large que les autres, il vous permettra de bouger assez facilement à l’intérieur.

Équipé d’une capuche et d’un cordon de serrage, vous pourrez ajuster la capuche comme vous le voulez. Des rabats en ouate antifroid sont disposés sur les deux fermetures éclair, ce qui limitera les pertes de chaleur et entrées de froid.

Un petit conseil pour bien dormir dans ce sac de couchage de randonnée. Il vous suffit de vous habiller simplement. Une seule couche de vêtement suffit. Vous pouvez réchauffer votre sac en utilisant une bouillotte juste avant de vous glisser dedans.

Disponible en quatre tailles (S, M, L et XL), et en deux variantes de couleurs, ce sac de couchage 0 degré sera un parfait allié pour vos sorties en climat tempéré.

 

Comment choisir un sac de couchage ?

Choisir son sac de couchage parmi tous les modèles existant sur le marché peut s’avérer compliquer. Pour vous permettre de trouver le modèle qu’il vous faut en fonction de votre besoin, il y a quelques critères essentiels à prendre en compte.

La température de confort de votre sac de couchage doit être votre référence. Cela dépendra directement de votre utilisation. Vous n’aurez pas le même sac de couchage si vous devez dormir en camping dans le sud de la France, ou en haute montagne à des températures extrêmement basses. La température de confort correspond à la température dans laquelle vous serez confortablement installé dans votre sac de couchage. La plupart des marques donnent également l’information des températures limites d’utilisation. Retenez que si vous choisissez un sac mais que vous n’êtes pas sur des températures (généralement froides) de votre lieu de camping, il existe des draps de sac (souvent en soie ou polaire), que vous glisserez dans votre sac de couchage et qui augmente de quelques degrés votre isolation au froid.

Ensuite, vous devrez choisir le type de garnissage de votre sac. En matière naturelle ou synthétique. Le sac de couchage en duvet a la meilleure performance thermique à poids égal. Il est souvent plus léger que les synthétiques et plus facile à ranger. Mais il perdra de son pouvoir d’isolation en milieu humide. Le garnissage synthétique lui est performant en milieu humide. Il est cependant plus lourd que le duvet à isolation égale. Il est en revanche, bien moins cher que les sacs de couchage en duvet. Il existe des modèles hybrides qui combinent, duvet et synthétique, en fonction des zones du corps. Ce sont les meilleurs sacs de couchage ultra léger et chaud. Mais ils sont encore très peu répandus sur le marché.

Autres critères importants, le poids et l’encombrement de votre sac de couchage. Si vous partez en bivouac et portez vous-même votre sac de couchage, le garnissage en duvet sera moins lourd et moins encombrant que les garnissages synthétiques. Il sera donc préférable de choisir ce type de garnissage.

Quelle forme choisir, sarcophage ou rectangulaire. Il faut savoir que les formes de sarcophages limitent au maximum l’air présent dans le sac et donc augmente l’isolation thermique. Idéal donc quand il s’agit de température très basse. La forme rectangulaire quant à elle, offre beaucoup plus de confort, car il y a plus de place au niveau des pieds. Ce type de sac est donc préféré dans des zones où les températures sont plus douces.

Le dernier critère à prendre étant le prix. Vous trouverez sur le marché des sacs de couchage à 50€ comme à plus de 400€. Votre budget sera donc à prendre en compte pour choisir le meilleur compromis.

 

Comment plier un sac de couchage ?

Un sac de couchage déplié est très vite encombrant. Mal plié c’est encore pire. Pour vous permettre de le stocker ou de le transporter dans les meilleures conditions et sans l’abimer, 4 étapes sont nécessaires pour le plier correctement.

D’abord vous devez vous assurez qu’il n’est ni mouillé ni humide. Ensuite vous devrez le poser bien à plat sur une surface propre. Fermez la fermeture éclair jusqu’en haut et pliez-le en 2 dans le sens de la longueur.

Il faut à présent l’enrouler. Commencer par la partie haute (c’est-à-dire là où vous mettez votre tête) et commencer à l’enrouler sur lui-même. Attention, il faudra bien le serrer dès le début, sinon vous arriverez à la fin avec un énorme boudin que vous ne pourrez plus compresser. Vous pouvez vous aider de votre genou pour le maintenir à chaque tour. Une fois arrivé au bout, il ne vous restera plus qu’à le maintenir avec les sangles fournies. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez simplement utiliser deux ficelles pour le faire. Les sangles devront être attachées aux 2 extrémités du sac.

Après cette étape, il ne vous restera plus qu’à le glisser dans son sac de voyage.

 

Comment laver son sac de couchage ?

Le mode de lavage d’un sac de couchage pour bivouac dépend du type de garnissage. Les conseils qui suivent sont donnés à titre d’indication. Il est préférable de suivre les instructions de lavage et de séchage du fabricant.

S’il s’agit d’un sac de couchage à garnissage synthétique, il faudra placer le sac dans le tambour de votre machine à laver, y ajouter deux ou trois balles de tennis propres. Ses balles permettront un meilleur battage et donc un meilleur lavage et éviteront que le garnissage ne fasse des boules. N’utiliser que de la lessive liquide pour ce type de machine et un programme à 30° max est préférable. L’essorage n’est pas conseiller, il sera préférable de faire sécher le sac de couchage à l’air libre pour ne pas l’endommager.

S’il s’agit d’un garnissage type duvet naturel, il est préférable de le laver le moins possible. Utiliser pour cela des draps de sac que vous pourrez, eux, laver autant que nécessaire. Si vous devez tout de même le nettoyer, préférez les services d’un professionnel en pressing, qui sauront le nettoyer sans l’endommager. Sachez que les sacs en duvet naturel sont particulièrement sensibles à l’humidité. Une fois laver, assurez-vous qu’il soit totalement sec, surtout au niveau des coutures, avant de le stocker ou de l’enrouler.