Que vous soyez un fanatique de voiture ou un simple amateur, il est normal de vouloir conduire avec une carrosserie propre et brillante. Bien qu’il y ait beaucoup de gens qui conseillent de ne jamais toucher à sa voiture pour y appliquer le moindre produit, ces personnes ne savent tout simplement pas de quoi elles parlent. En effet, il est désormais très facile de trouver un bon polish pour voiture sur le marché aujourd’hui à un prix plus que raisonnable.

De plus, il ne faut que très peu de temps et d’énergie pour appliquer un polish auto surtout si vous entretenez régulièrement votre voiture. Voici pour vous aider mon comparatif des polish professionnels pour voiture régulièrement mis à jour et quelques astuces pour obtenir une carrosserie impeccable !

Quel polish choisir pour voiture (blanche à noire) ?

La pâte de polissage 3M est un polish rénovateur particulièrement efficace, probablement l’un des meilleurs sur le marché à l’heure actuelle. Elle s’applique soit à la main à l’aide d’un tissu microfibre ou d’un coton à polir, soit à l’aide d’une lustreuse pour les professionnels. Ce produit polish est facile à utiliser pour le polissage pour les rayures de votre voiture qu’elles soient blanche, rouge ou noir, même si l’efficacité sera optimale pour les peintures claires.

3M 80349 Perfect-it III  Pâte de polissage Extra Fine 1 l
40 Commentaires

Pour les petits budgets qui souhaitent simplement entretenir leur carrosserie, la cire Meguiar’s G17516F Eclair Ultime peut être largement suffisante. Ce polish pour voiture dispose d’un très bon rapport qualité/prix avec une tenue dans le temps très correcte d’après les différents utilisateurs. L’extérieur de votre voiture se salira ainsi moins rapidement grâce à la propriété déferlante pour un prix défiante toute concurrence.

Meguiar's G17516F Cire Éclair Ultime - 375 ml
70 Commentaires
Meguiar's G17516F Cire Éclair Ultime - 375 ml
Le meilleur rapport qualité/prix

Enfin, si vous êtes à la recherche d’un kit complet pour débutant, cette machine à polir est faite pour vous. Elle est livrée avec une raclette, plus d’une dizaines d’éponges de 3 tailles différentes ainsi que des tampons et bonnets adaptés pour la carrosserie. N’hésitez pas à parcourir mon guide d’achat des polisseuses pour plus de choix.

Machine à polir polisseuse rectifieuse excentrique
66 Commentaires
Machine à polir polisseuse rectifieuse excentrique
Un kit tout-en-un idéal pour débuter

Comment faire un bon polish voiture ?

  1. Évitez de travailler au soleil ou lorsque l’extérieur de la voiture est trop chaud
  2. Prenez votre temps pour tout préparer en vous assurant d’avoir tous les accessoires nécessaires
  3. Nettoyez la voiture au karcher idéalement puis au gant et attendre qu’elle soit bien sèche
  4. Appliquez le polish du plus ou moins abrasif que vous utilisez une lustreuse ou un simple coton à lustrer
  5. Idéalement, redonnez de la brillance à votre carrosserie à l’aide d’un polish moins abrasif
  6. Si vous souhaitez lustrer votre voiture pour la finition, faites-le à cette étape afin d’obtenir un résultat optimal
  7. Éliminez le surplus de polish et lustreur et vous devriez obtenir une carrosserie comme neuve
  8. Vous pouvez ensuite appliquer de la cire régulièrement du haut vers le bas pour l’entretien
  9. Commencez toujours par une couche mince, vous pouvez ensuite la doubler ou même la tripler
  10. Rappelez-vous qu’aucun polish ne dure pour toujours !

Le saviez-vous ?

Certaines conditions météorologiques peuvent modifier vos résultats. Le soleil peut accélérer le processus de décoloration et de séchage. En général, les rayons UV finissent vraiment par ruiner la peinture automobile. Donc, si vous savez que votre voiture est toujours au soleil, il est important d’utiliser un polish en bombe ou en spray que vous pouvez ré-appliquer fréquemment. Dans la mesure du possible, gardez votre voiture à l’intérieur en particulier l’été.

Les amateurs de voitures neuves et d’occasion ont plus de problèmes pour entretenir celles de couleur sombre car les rayures sont particulièrement visibles. L’accumulation de saleté et d’autres particules susceptibles d’être mélangées dans le polish risquent aggraver cette apparence. La couleur noire est plus difficile lors de la recherche d’une cire compatible que le rouge, le bleu, le gris et surtout le blanc.

Un ancien véhicule peut avoir besoin d’un peu plus de soin lors de l’application après des années de négligence. En effet, au fil du temps les rayures et les creux s’accumulent sur la voiture. Si la carrosserie n’est pas lisse, vous voulez opter pour un polish liquide professionnel qui est nettement supérieure en terme de qualité comme la marque 3M. Vous pouvez même envisager de lustrer votre auto (après le polish et avant l’application de la cire).

Conclusion

En espérant vous avoir aidé pour le prochain polish carroserie de votre voiture, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour toute astuce ou si vous avez la moindre question sur le sujet.

Résumé
Mise à jour
Produits testés
Polish voiture
Mon avis
51star1star1star1star1star

9 Réponses

  1. Avatar
    O.S

    Je me permets d’apporter quelques précisions et rectifications à votre très bon article.

    Tout d’abord il ne faut pas confondre un polish et une cire ou/et un lustrant. Les marques « grand public », concept marketing oblige, mettent sur le marché des produits de plus ou moins mauvaise qualité, qui ont tendances à embrouiller les cartes plus qu’à les simplifier ! J’ai déjà vu des lustrants avec des charges abrasives et des polish qui n’en avaient pas, ou des produits censés avoir des vertus « 3 en 1 » !

    Ainsi le meguiar’s dont vous parlez n’est pas un polish, mais une cire.

    Les produits 3M sont effectivement de grande qualité, Ils sont à la base quasiment introuvables en grande distribution, réservés aux professionnels ou aux gens qui « savent ».

    En aparté.
    Comme dans beaucoup de domaines, les produits de qualité sont souvent réservés aux pros il ne faut pas compter sur la grande distribution pour vous les faire connaître !!
    Ainsi, si les bricoleurs du dimanche peignaient une fois un mur avec une peinture pro, les grandes enseignes de bricolage ne vendraient plus un seul pot de peinture !
    Heureusement, aujourd’hui, le net à vu la naissance de sites marchands spécialisés dans tous les domaines et qui proposent désormais à la fois conseils et produits jusque-là réservés aux pros et aux gens qui « savent ».
    Fin de l’aparté.

    Les polish 3M ne sont pas des pâtes, mais des crimes liquides. Je recommande ces produits pour leur qualité et aussi pour leur simplicité d’utilisation et de compréhension.

    On utilise souvent le terme « polish » d’une façon un peu générique, et souvent à tord.
    Comme tous les « polish », les 3M se déclinent en plusieurs versions :
    – bouchon vert, pour un polissage « fort ».
    – bouchon jaune pour un polissage moyen et finition.
    – bouchon bleu, l’ultra fina, pour l’ultra finition (obligatoire) des teintes foncées afin de supprimer les tourbillons « naturels » ou ceux laissés par le jaune.

    Avec ces trois produits, on sait ce que l’on fait, on sait ou on est :

    – sur peinture fortement abimées : on commencera par le vert puis une passe de jaune obligatoire pour supprimer les tourbillons laissé par le vert.
    On pourra s’arrêter au jaune sur une peinture claire, mais on devra finir avec le bleu sur une peinture foncée.

    – sur peinture claire très peu abimées ou globalement en bon état ne présentant que quelques effets de micro-rayure/tourbillons : le jaune suffira. Sur peinture foncée, une passe supplémentaire de bleu sera nécessaire.

    – sur peinture en très bon état ou/et sombre ne présentant que quelques effet de tourbillons très légers (principalement visibles sur peinture foncée), on utilisera le bleu.

    Le principe des polish c’est comme lorsque l’on ponce avec du papier de verre, on commence par un gros grain et on fini par un grain fin.

    Bien appliquer un polish :
    A la main : le polish doit être appliqué en très petite quantité, une à trois noisettes idéalement sur un pad en mousse (un peu plus sur une micro fibre) et appliqué sur une très petite surface à la fois (commencer par des surfaces de 30×30 ou 50×50 cm). mettre beaucoup de produit va a l’encontre de l’effet recherché car, le polish doit être « cassé » pour être efficace : frotter la surface en petits cercle jusqu’à ce que le polish deviennent plus « liquide » et commence à devenir un film imperceptible à peine « gras ». C’est à ce moment qu’on aura utilisé toute la charge abrasive du polish et qu’il aura eu son efficacité.

    EN RESUME :
    les « polish » :
    Ce sont des produits chargés d’abrasif plus ou moins fort qui vont permettre de corriger, supprimer les rayures, micro-rayures, tourbillons et défauts sur la peinture.
    Ils n’ont pas pour but de protéger la peinture, d’augmenter le brillant ou la profondeur, même si, in finé, supprimer les micro-rayures, augmentera forcément la sensation de brillance. Ainsi, un polish de finition sur une peinture neuve n’apportera strictement rien de plus.

    Les polish peuvent être classés en trois catégories, principalement :
    – les rénovateurs, qui sont les plus abrasifs pour supprimer les gros défauts et grosses rayures. L’équivalent du bouchon vert 3M.
    – les polish fin, suffisant pour les peintures avec de légers défauts ou juste faiblement micro-rayées. Cette étape sera suffisante bien souvent, sur les peintures claires. L’équivalent du bouchon jaune 3M.
    – les polish de finition ou ultra finition qui seront nécessaires sur les peintures foncées après le passage d’un polish fin. L’équivalent du bouchon bleu 3M.
    Les polish ont un effet mécanique sur la peinture. Une fois le produit retiré la peinture reste polie et belle.

    Les lustrants :
    Ce sont eux des produits non abrasif qui ont pour but de « nourrir » le vernis, de rehausser et d’augmenter « artificiellement » la brillance et la profondeur de la peinture. Ils n’apportent pas dans la théorie de « protection » à la peinture. Ces produits s’appliquent sur des peintures qui n’ont pas besoin d’être polishées ou qui viennent de l’être, donc dans le « meilleur » état possible. Un lustrant sera capable d’augmenter sensiblement la sensation de profondeur d’une peinture neuve, on parle d’effet « mouillé ».
    Les lustrants n’ ont pas d’effet mécanique sur la peinture. Une fois le produit retiré la peinture retrouvera son aspect initial.

    Les cires :
    Dans un processus complet, c’est le produit qui sera appliqué en dernier. Ce sont des produits non abrasifs sans aucun effet correcteur dont le but premier est de « protéger » la peinture sur le long terme et quelque soit sont état préalable. Certaines ont la propriété de masquer « un peu » tourbillons et micro-rayures (effet filler), mais sans plus. Elles renforcent également plus ou moins le brillant et la profondeur de la peinture. Appliquée sur une peinture en mauvais état, elle aura son action protecteur, mais n’arrangera en rien ou si peu l’aspect et les défauts.
    Sur une peinture neuve c’est le produit qu’on se contentera de mettre (je dirais même qu’il serait indispensable de mettre pour conserver à neuf sa peinture le plus longtemps possible) et il sera inutile d’utiliser les produits précédemment cités.
    Protection contre toutes les agressions extérieurs diverses : pluie, déjection d’oiseau, salissure, micro rayures, UV etc…

    Leur efficacité ira de quelques semaines à 1 an voir plus en fonction du produit et de sa qualité. La voiture reste propre plus longtemps grâce à leur effet déperlant (et non déferlant). L’eau glisse sur la peinture en gouttelette, la saleté n’accroche pas (ou beaucoup moins). Le lavage sera grandement facilité.
    Elles sont soit à base de cire naturelle, elles donnent un peu plus de profondeur à la peinture mais ne durent pas forcement très longtemps, soit à base de cire synthétique, ne donnent pas vraiment plus de profondeur mais peuvent durer plusieurs mois voir plus, soit à base de céramique (nouvelle technologie, la plus efficace dans le temps mais aussi la plus chère et la plus délicate d’application (plutôt réservé aux professionnels ou au gens très avertis).
    Les cires n’ ont pas d’effet mécanique sur la peinture. Une fois le produit retiré la peinture retrouvera son aspect initial.

    Attention toutefois, ces cires sont très efficaces si le véhicule est ensuite lavé à la main avec des shampoings spécifiques dit « doux ». Un lavage au karcher et à forte pression, au rouleaux, un lavage au produit vaisselle ou autre auront malheureusement très très vite le dernier mot sur ces cires.

    DANS TOUT LES CAS SUR PEINTURE FONCEE : polishée, lustrée ou non, cirée ou non, si vous voulez donner une chance à votre peinture de rester « acceptable » plusieurs années : LES ROULEAUX SONT A PROSCRIRE.

    Exemple d’une cire de grande qualité à petit prix, jusqu’à un an de protection :
    – FUSSO COAT WAX 12 MONTHS. +/- 25 euros
    Un shampoing « doux » de la même marque :
    – SHAMPOING EXTRA GOLD SOFT99. +/- 18 euros

    Enfin pour conclure, tout est question de bon sens ! On ne lave pas une voiture avec un vieux seau sale pour le sol, dans une eau chargée avec une éponge à vaisselle qui a trainée par terre, on ne polish/lustre/cire pas une carrosserie qui n’est pas absolument propre et exempte de la moindre poussière avec un torchon de cuisine sous risque d’avoir un résultat pire que le mal. On utilisera, gants de lavage, shampoing, microfibres PROPRES de qualités et faits pour. On appliquera la technique dite des 2 seaux. Tout ceci est particulièrement vrai pour les véhicules sombres. dans le doute et à défaut, mieux vaut encore ne rien faire, laver sa voiture au rouleau et se contenter de son état dégradé au bout de quelques mois comme 90 % des voitures garées dans les rues !
    Il m’est arrivé de voir des voitures véritablement « massacrées » dans des concessions pourtant de marques premium par des laveurs laver les voitures (souvent noir) qui sortent de révision avec des balais qui trainent par terre et trempés dans un seau dont l’eau n’est changée qu’une fois par jour !
    Laver la voiture avant de la rendre au client est une obligation imposée par les standards de qualité de toutes les marques confondues. Personnellement, je refuse cette prestation et l’indique clairement sur les ordres de réparation !

    Olivier S
    Inspecteur automobile V.O.

    Répondre
      • Avatar
        Sens

        Oui certains font n’importe quoi au point de vue prépa nettoyage, lavage très important et polissage en respectant les étapes …

    • Avatar
      jean

      bjr
      entièrement d accord avec vous
      moi j evite de mettre ma voiture au garage le plus possible car je deteste qu une autre personne touche ma voiture
      jai juste une question sur des peintures anciennes de 30 ans type 504 pu que produit utilisé ppour redonner de l eclat a la peinture qui est ternie
      cdlt

      Répondre
    • Avatar
      Michel DE Backer

      Bonjour ,
      je suis un maniac de ma voiture ,
      j’emploie bien les produits cité dans l’article et j’en suis content.
      par contre , il m’arrive de  »restaurer » les voitures des copains .
      pour certaines , après un bon nettoyage , je passe la voiture à l’argile douce avec un produit spécifique de chez  »GYEON  »clay lube Q2 M.
      le fait de décontaminer la voiture vous facilitera le polissage que j’effectue au M bouchon jaune et ensuite bouchon bleu.
      avant de cirer ( cire au carnauba) je passe une finition  »auto finesse » rejuvenate.
      je pose ce produit de finition à la main ( micro fibre approprié ) .
      le but est d’obtenir une surface miroir ( sans trace de la machine…)
      Bon courage , pour des conseil ; WAX-IT Audenarde…
      Michel

      Répondre
  2. Avatar
    Bobby

    Merci pour l’article et le contre article .
    J’ai acquis par hasard et sans connaître, les produits 3M cités. J’ai pris toutes les couleurs avec une lustreuse professionnelle, sans toutefois savoir me servir de tout ça, pour ma Jaguar xjr noire profond justement.
    E vais me mettre au travail suite à cet article 😉

    Répondre
  3. Avatar
    Fred

    Merci Olivier pour ces précieux conseils

    En utilisant les 3 polish 3M (vert,jaune et bleu) sur une carrosserie noir qui contient des rayures légères et profondes ainsi que des taches blanches, est-ce que je peux/dois ponçer a l’eau la carrosserie avec du papier abrasif (2000 à 5000) ou ce n’est vraiment pas nécessaire ?

    Merci d’avance

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.