Avant d’acheter un chauffe eau électrique, il est nécessaire de comparer plusieurs appareils pour s’assurer notamment de l’efficacité, la consommation électrique et le volume du modèle en question.

Pour vous aider dans votre choix, je vous propose un guide d’achat complet en commençant par un tour d’horizon des meilleurs chauffe-eaux électriques du moment.

Quel chauffe-eau électrique choisir ?

Comparatif du top 3 des cumulus électriques

  • Thermor Malicio
    Le top du top !
  • Note : 19/20
  • Volume : 80 litres
  • Avantages
    Puissance
    Robustesse
    Fonction boost
  • Inconvénients
    Prix
  • De Dietrich CEB
    Le meilleur rapport qualité/prix
  • Note : 18/20
  • Volume : 50 à 200 litres
  • Avantages
    Rapport qualité/prix
    Facile à installer
    Protection anti corrosion
  • Inconvénients
    Thermostat pas très précis
  • Ariston Thermo Andris
    Pour les petits budgets
  • Note : 16/20
  • Volume : 40 litres
  • Avantages
    Prix imbattable
    Simple mais efficace
    Compact
  • Inconvénients
    Fil électrique non fourni

 

Si vous avez besoin d’un grand volume d’eau, je vous conseille mon guide d’achat des cumulus 300L.

Thermor Malicio : le meilleur chauffe-eau électrique sur le marché

Si vous ne connaissez pas encore la marque Thermor, c’est une entreprise française qui œuvre dans le domaine du chauffage depuis les années 1930. Avec sa grande expérience et son grand savoir-faire, la marque a pris l’habitude de concevoir des produits de grande qualité et performants. Sans surprise, ce Thermor Malicio est annoncé comme étant le meilleur chauffe-eau électrique 40 ou 80L.

Thermor Malicio

Voir le meilleur prix sur Manomano.fr !

 

Les points forts

Système ingénieux : Comme son nom l’indique (malicio), ce chauffe-eau utilise un système malin permettant une économie d’énergie pouvant aller jusqu’à 10 %. Ce système utilise notamment 2 cuves communicantes. Lorsque la cuve de sortie se vide, elle se remplit d’eau déjà chaude grâce à la cuve d’entrée. Cette dernière se remplit à son tour d’eau froide, qui va être chauffée de suite.

Les 2 cuves disposent donc chacune de leur propre résistance, qui fonctionne indépendamment l’une de l’autre. Celle de la première cuve (entrée) a une puissance de 1000 W, et 1500 W pour la deuxième. A noter que chaque résistance est stéatite, autrement dit, pas en contact direct avec l’eau, ce qui est adapté aux eaux dures (calcaire). La protection anticorrosion est assurée par une anode en magnésium.

Fonction boost : Cette deuxième cuve dispose également d’une seconde résistance de 750 W, qui vient à la rescousse lorsque l’utilisateur sélectionne la fonction « boost », en cas d’imprévus. Cette fonction permet d’avoir de l’eau chaude en 30 min à peine. Ce qui en fait aussi le meilleur cumulus électrique du moment.

3 modes : Ce chauffe-eau électrique propose 3 modes, à savoir le mode Auto qui va apprendre vos habitudes de consommation et régler son fonctionnement en conséquence, le mode Manuel qui vous permettra d’effectuer vous-même les réglages, et le mode Absent qui permet de garder une température « hors gel » en cas d’absence prolongée.

Format extra-plat : Il s’agit d’un chauffe-eau électrique plat, avec une profondeur de 29 cm seulement. Sa largeur est de 49 cm, tandis que sa hauteur (ou sa longueur) est de 130 cm. En effet, ce modèle peut également devenir un chauffe-eau électrique horizontal, vous pouvez l’installer à l’horizontale. Grâce à tout cela, ce modèle n’occupe que très peu de place, par rapport à un ballon d’eau chaude classique.

Les points faibles

Malgré ses nombreuses qualités, ce chauffe-eau électrique a tout de même reçu quelques critiques de la part des utilisateurs. Ils reprochent notamment l’absence d’un groupe de sécurité et d’un réducteur de pression, qui sont pourtant indispensables à l’appareil.

 

De Dietrich CEB : le meilleur rapport qualité/prix (moins de 200 €)

Si vous êtes en quête d’un chauffe-eau mural performant de 50 à 200L, mais pas trop cher, et que l’eau dans votre salle de bain est peu calcaire, alors ce De Dietrich CEB est le modèle qu’il vous faut. Sa résistance blindée, son anode en magnésium et sa cuve en tôle d’acier permettent une chauffe rapide tout en étant peu sensible à la corrosion.

De Dietrich CEB

Voir le meilleur prix sur Manomano.fr !

 

Les points forts

Réglage : Le De Dietrich CEB fait partie de la gamme Cor-email qui se caractérise par l’utilisation d’une résistance blindée, entrant directement en contact avec l’eau. Il est doté d’un thermostat électromécanique qui permet de régler la température de l’eau entre 35 à 75 °C. La cuve est quant à elle faite en tôle d’acier capable de supporter une pression maximale de 12 bar.

Protection anti corrosion : La firme De Dietrich a également équipé son ballon d’eau chaude d’une anode en magnésium. Le choix de ce matériau n’est pas anodin, puisqu’il permet d’offrir une protection beaucoup plus efficace contre la corrosion. Ce type de système permet un temps de chauffe plus rapide, ce qui vous sera très pratique au quotidien. Ce modèle utilise également un raccord diélectrique pratique pour réduire les courants corrosifs.

Pratique : Ce chauffe-eau est en partie fortement apprécié en raison de sa facilité d’installation. En effet, ce chauffe-eau mural vertical ne nécessite qu’une fixation par 2 boulons si sa capacité se situe entre 50 litres et 100 litres. Si vos cloisons sont légères, alors il reste possible de le sceller au mur et de le poser sur un trépied (proposé en option).

Rapport qualité-prix : Le chauffe-eau De Dietrich CEB propose un rapport qualité-prix des plus intéressants, pour des installations sur des sites aux eaux douces et peu calcaires. En effet, les technologies qu’il embarque (résistance blindée, anode en magnésium, cuve émaillée à haute teneur en quartz, etc.) sont des solutions à la fois performantes et abordables. Il vous permettra ainsi de profiter d’une eau chaude à petit prix.

Les points faibles

Il faut noter que le thermostat est électromécanique. Par conséquent, il ne permet pas un réglage de température ultra précis comme on pourrait le faire avec un thermostat entièrement électronique. Il est aussi dommage que la technologie utilisée par ce De Dietrich CEB ne soit pas adaptée aux installations sur des sites aux eaux calcaires. Il est donc nécessaire de vérifier que votre eau ne soit pas trop calcaire avant d’en faire l’acquisition.

 

Ariston Thermo Andris : un petit cumulus électrique pas cher, mais fiable

Aristin Thermo nous présente son Andris Rs 15/3 Erp, un petit cumulus électrique à installer sur votre évier. Doté de technologies performantes et avec une capacité de 15 litres, il parviendra sans mal à alimenter votre évier en eau chaude. De plus, ce petit appareil très pratique vous est proposé à un prix défiant toute concurrence.

Ariston Thermo Andris

Voir le meilleur prix sur Amazon !

 

Les points forts

Facile à utiliser : L’une des raisons de son succès est probablement son confort d’utilisation. En effet, ce cumulus électrique est facile à manipuler et à régler grâce à la présence d’une molette de régulation de température sur la partie frontale de l’appareil. Il vous sera ainsi plus facile de régler l’eau à la température qui vous convient.

Compact : L’Andris Rs 15/3 Erp parvient à lier la compacité à la praticité. Cet appareil est en effet très compact, ce qui facilite considérablement son installation et limite son encombrement. Vous ne devriez donc avoir aucun mal à lui trouver une petite place. Et pourtant, malgré sa petite taille, il a tout de même une capacité de 15 litres, ce qui devrait être suffisant pour une utilisation sur un évier.

Efficace : Malgré son petit prix, l’Ariston Thermo Andris Rs 15/3 Erp fait appel à des technologies lui permettant d’être très performant. Il est doté d’un thermostat haute performance TBST pour une chauffe plus rapide et pour maintenir l’eau à la bonne température. Ce maintien est également optimisé grâce à l’utilisation d’une isolation en polyuréthane haute épaisseur. Vous pourrez alors bénéficier d’une plus grande quantité d’eau chaude.

Conception durable : Afin d’éviter que votre appareil ne succombe à la corrosion, celui-ci est équipé d’une anode de magnésium surdimensionnée, ce qui lui permet d’avoir une plus longue durée de vie. Son remplacement ne sera donc nécessaire qu’après un bon bout de temps. Notons également la présence d’une protection en acier émaillé qui contribue à la prolongation de la durée de vie de votre petit cumulus électrique.

Ariston Thermo a également équipé son Andris Rs 15/3 Erp d’une fonction antigel afin de le protéger contre les températures extrêmement basses.

Beau design : Autre caractéristique qui n’est certes pas technique, mais qui a tout de même son importance : ce cumulus hérite d’un design moderne et soigné. Il s’intégrera parfaitement à une salle de bain avec une déco contemporaine. Ce n’est pas un chauffe-eau électrique sous évier, au contraire, il faut le montrer et l’exposer.

Les points faibles

Ce petit chauffe-eau a énormément de qualités, mais il est dommage qu’il ne soit pas fourni avec le fil électrique pour son alimentation.

 

Chaudière gaz ou chauffe-eau électrique ?

Comme dans tout autre domaine, on a souvent le choix entre différents types de produits ou d’appareils. C’est aussi le cas dans le domaine du chauffage de l’eau dans un foyer. Vous vous demandez sans doute lequel choisir entre un chauffe-eau à gaz et un chauffe-eau électrique ? Pour vous aider à trancher, voici une petite liste de leurs avantages et inconvénients.

Le chauffe-eau à gaz

Les avantages d’une chaudière à gaz sont assez nombreux, à commencer par son haut rendement énergétique. Il permet de réaliser une certaine économie d’énergie, surtout s’il est bien installé (isolation, limitation des déperditions de chaleur, etc.). À part cela, il est également moins contraignant en termes d’entretien, il suffit de remplacer une valve tous les 10 ans environ.

Mais les inconvénients ne sont pas négligeables non plus, il faut le raccorder à un conduit d’évacuation (cheminée ou tube spécial), ce qui limite aussi le choix de son emplacement. Comme il s’agit de gaz, le risque d’intoxication demeure présent. Enfin, le raccordement au gaz naturel n’est pas toujours possible.

Le chauffe-eau électrique

Les avantages d’un chauffe-eau électrique sont aussi nombreux, à commencer par l’absence de risque d’intoxication au gaz. Il est aussi plus facile à installer, et peut trouver sa place n’importe où, du moment que les règles d’installation sont respectées (pas dans une pièce humide, etc.). Il permet également plus de précision au niveau des réglages, et offre un look plus moderne, surtout chez les petits modèles.

En revanche, il demande un entretien beaucoup plus régulier (détartrage, etc.), pour éviter une baisse en termes de rendement énergétique, ce qui fera augmenter la facture d’énergie. C’est aussi un appareil plus énergivore, bien que l’on retrouve certains modèles bénéficiant de systèmes plus performants, et donc plus économiques (2 cuves, programmation, etc.).

 

Comment choisir un chauffe-eau électrique ?

Si vous avez arrêté votre choix sur le chauffe-eau électrique, sachez qu’il existe encore différents types et différents modèles d’une marque à une autre. Le choix peut rapidement devenir compliqué, surtout lorsqu’on n’y connait pas grand-chose. Pour vous aider, voici quelques critères de choix.

Le volume d’eau

De manière générale, on choisit avant tout un chauffe-eau en fonction de sa capacité. Tablez alors sur un volume d’eau de 50 l pour une personne. Cela correspond à une douche (environ 30 l), quelques lavages de main (environ 5 l), et un peu de vaisselle (environ 15 l). Maintenant, lorsque vous voyez « capacité 50 l, 100 l, 150 l, 200 l, 300 l » dans les fiches techniques, il vous suffira de compter le nombre de personnes en fonction.

Cela dit, on peut aussi faire des efforts et essayer de réduire ce quota, par exemple pour parvenir à environ 250 l pour deux adultes et 4 enfants. En revanche, si l’économie vous importe peu que le confort, alors tablez sur au moins 75 l par personne.

Le système utilisé

Un chauffe-eau électrique a besoin d’une résistance électrique pour chauffer l’eau. Il faut savoir qu’il existe deux types de résistances, soit elle est thermoplongée, en contact direct avec l’eau, ce qui est adapté aux eaux claires neutres ou peu dures ; soit elle est stéatite, c’est-à-dire qu’elle est placée dans un fourreau et n’est pas en contact direct avec l’eau, ce qui est beaucoup plus recommandé pour les eaux dures (calcaire).

Pour combattre la corrosion, un chauffe-eau doit également utiliser une anode. Celle-ci peut être soit en magnésium (anode sacrificielle), que l’on retrouve beaucoup en entrée de gamme, et qui est adapté aux eaux moyennement dures ; soit à courant électrique imposé (ACI), beaucoup plus adapté aux eaux dures. Il y a encore un troisième type, l’anode ACI hybride qui combine les propriétés des précédentes. On la retrouve dans le haut de gamme.

La forme et le type

Un cumulus occupe généralement une place importante. Si vous n’avez pas de souci d’espace, la forme importe peu. Mais il existe aussi d’autres types, comme un chauffe-eau électrique horizontal, des modèles plats, qui sont plus adaptés aux petits espaces.

Si vous recherchez des modèles encore plus petits, il faut également savoir qu’il existe ce que l’on appelle chauffe-eau électrique instantané ou chauffe-eau électrique sans réservoir. Comme son nom l’indique, cet appareil n’a pas de réservoir d’eau, il chauffe l’eau instantanément. Il a ainsi l’avantage d’être très compact. Mais il est aussi très énergivore.

À part cela, il y a bien entendu la question du design. Il est toujours mieux d’avoir un appareil ayant un joli look. La plupart des utilisateurs préfèrent un look moderne, plus en accord avec notre temps. A savoir que certaines marques proposent aussi d’autres coloris que le blanc.

Les options

Il s’agit de savoir si l’appareil propose des options permettant plus de confort d’utilisation, par exemple différents modes (automatique, manuel, etc.), ou une possibilité de programmation pour profiter des heures creuses. Certains modèles offrent aussi une fonction permettant de produire rapidement de l’eau chaude, par exemple en moins d’une heure.

Les accessoires

Enfin, pensez à vérifier les accessoires fournis. De manière générale, un chauffe-eau électrique nécessite l’installation d’un groupe de sécurité permettant d’évacuer de l’eau dilatée ou tout simplement de vidanger l’appareil, d’un limiteur de pression pour ne pas endommager l’appareil en cas de surpression, et d’un limiteur de température qui va réguler l’eau chaude en sortie à une température de 50 °C..

Notez alors que ces accessoires ne sont pas toujours fournis avec l’appareil chez certaines marques, et qu’il faudra ajouter un budget supplémentaire à l’achat, pour les avoir.

 

Comment installer un chauffe-eau électrique ?

L’installation d’un chauffe-eau électrique est relativement simple, surtout dans la mesure où il ne nécessite pas d’être raccordé à un conduit d’évacuation, comme le cas d’un chauffe-eau à gaz. Toutefois, à moins d’être un bon bricoleur dans l’âme, préférez faire appel à un professionnel qui pourra aussi garantir le bon fonctionnement de l’appareil. Néanmoins, voici les principales étapes à effectuer pour ce genre d’installation.

Le choix de l’emplacement

Avant toute chose, il est important de bien choisir l’emplacement, bien que ce type d’appareil puisse être installé n’importe où. Dans l’idéal, installez-le à proximité des « terminaux » où vous aurez besoin d’eau chaude, cela afin de limiter la déperdition de chaleur dans les tuyaux. Pensez aussi à l’installer dans un endroit à température ambiante.

Le choix du type de fixation

S’il s’agit d’un chauffe-eau avec réservoir, plus sa capacité sera élevée, plus il sera lourd. Il faudra donc faire le choix entre un accrochage mural ou une pose sur trépied. A titre de référence, un chauffe-eau avec un réservoir de 20 à 30 litres peut être accroché sur une cloison avec une fine couche de plâtre, à condition d’utiliser des chevilles spéciales. Au-delà de cette quantité, il faudra utiliser un trépied.

Si vous avez un mur à maçonnerie lourde, pensez à ne pas dépasser la limite de 200 kg.

Le raccordement

Une fois le chauffe-eau accroché ou posé, il suffit de bien suivre les instructions fournies dans le manuel d’utilisation pour le raccordement et l’installation des différents éléments : groupe de sécurité, siphon, flexibles, raccords, bagues d’étanchéité, branchement électrique, arrivée et sortie d’eau, etc.

Résumé
Mise à jour
Produits testés
Chauffe eau électrique
Mon avis
51star1star1star1star1star

3 Réponses

  1. Avatar
    Roger ANNE

    Bonjour Nicolas,
    Merci pour ces infos claires. Une question pour moi se pose.
    Pour un tout petit studio à rez de chaussée avec 2 personnes maxi et une eau assez calcaire. Pour des raisons de place,de tuyauterie eau et électrique, le seul emplacement utilisable est en façade, à l’extérieur, pour un cumulus électrique de 100 litres. Est-ce autorisé ? Est-il indispensable de prévoir une protection étanche complémentaire contre la pluie pour le cumulus ? Quels modèles recommander ? Cordialement.

    Répondre
    • Avatar
      caroline SZILAGYI

      bonjour il ne faut pas mettre un cumulus dehors .1..pour les intenperies et 2..la cuve refroidis cela entrene une plus grosse consomation d electrecite donc une depense suplementaire desole pour les fautes

      Répondre
  2. Avatar
    Ludovic

    Bonjour,
    Nous sommes une famille de 6 (2 adultes, 2 ados et 2 enfants).
    Je dois changer mon chauffe-eau qui est actuellement un 300l, et je m’orientais sur un système de 2 x 150l installés l’un derrière l’autre (tout comme le système Thermo malicio sans savoir que cela existait…).
    Je me pose la question de savoir si nous pouvons injecter de l’eau chaude dans un ballon d’eau chaude conventionnel… Ce qui serait le cas avec l’installation que j’envisage.
    Merci d’avance pour votre retour

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.